Se préparer à l’arrivée – Étudier

Quand vous arriverez au Canada, vous serez accueilli par un agent de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à un point d’entrée tel qu’un aéroport. L’ASFC est responsable des activités aux frontières et aux points d’entrée du Canada.

Les documents dont vous avez besoin pour entrer au Canada

À votre arrivée au Canada, vous serez accueilli au pays par un agent des services frontaliers. Cet agent travaille pour l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). L’ASFC protège les frontières du Canada et ses points d’entrée.

L’agent demandera à voir votre passeport ou votre titre de voyage. Même si vous n’avez pas besoin d’une autorisation de voyage électronique (AVE) ou d’un visa pour entrer au Canada, l’agent vous posera quelques questions. Il s’assurera que vous répondez aux exigences pour entrer au Canada.

Vous ne serez pas admis au Canada si vous donnez des renseignements erronés ou incomplets. Vous devez démontrer à l’agent que vous êtes admissible à entrer au Canada. Vous devrez également démontrer à l’agent que vous quitterez le Canada à la fin de la période de séjour autorisée.

Les enfants âgés de moins de 18 ans doivent avoir des pièces d’identité valides avec eux. Les documents que doivent présenter les enfants mineurs varient selon que l’enfant voyage seul ou qu’il est accompagné. Renseignez-vous au sujet des exigences précises pour les enfants mineurs.

L’agent apposera un timbre dans votre passeport ou vous indiquera la durée de la période pendant laquelle vous pouvez rester au Canada. Il s’agit habituellement d’une période de six mois. Dans certains cas, l’agent peut limiter ou prolonger cette période afin qu’elle ne couvre que l’objet prévu de votre séjour. Posez des questions si vous avez un doute par rapport à quoi que ce soit.

Si vous ne respectez pas les conditions indiquées sur votre AVE ou votre visa, nous vous demanderons de quitter le Canada. La plupart des personnes qui doivent quitter le Canada ont droit à une audience équitable afin d’examiner la décision.

L’agent de l’ASFC demandera à voir vos documents de voyage quand vous arriverez au Canada. Ne les placez surtout pas dans vos bagages; prenez-les avec vous. Cela permettra d’accélérer votre entrée au Canada.

Vous devez être prêt à montrer les documents suivants :

  • un passeport ou un titre de voyage valide. Remarque : Si vous avez une AVE approuvée, elle sera liée au passeport que vous avez utilisé pour présenter votre demande de permis d’études;
  • la lettre d’introduction du bureau des visas, que vous avez reçue quand votre permis d’études a été approuvé (cette lettre contient le numéro de référence de votre permis. L’agent de l’ASFC aura besoin de cette lettre pour vous délivrer votre permis d’études.);
  • un visa de résident temporaire valide (s’il est exigé);
  • une copie de la lettre d'acceptation de l'établissement d'enseignement désigné dans lequel vous êtes accepté pour étudier;
  • la preuve que vous avez assez d’argent pour assurer votre subsistance pendant votre séjour au Canada;
  • des lettres de référence ou d’autres documents recommandés par le bureau des visas auquel vous avez présenté votre demande.

Prenez avec vous tous ces documents et autres papiers de valeur, ainsi que l’argent et les chèques de voyage. Ne les mettez surtout pas dans vos bagages enregistrés.

Vous pourriez ne pas être admis au Canada si vous n’aviez pas l’un ou l’autre de vos documents ou si certains renseignements figurant sur votre formulaire de demande ou vos lettres de recommandation étaient faux.

La possession de ces documents ne garantit pas que l’on puisse entrer au Canada. On est tenu de démontrer que l’on satisfait à toutes les dispositions de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et de son Règlement avant d’être autorisé à entrer ou à revenir au Canada.

S’il n’y a pas de problème au point d’entrée, l’agent vous laissera entrer au Canada et vous délivrera votre permis d’études. Il vous faudra alors :

  • vérifier celui-ci pour vous assurer que les renseignements personnels vous concernant sont exacts;
  • vérifier la date d’expiration de votre permis d’études. C’est la date à laquelle vous devrez avoir quitté le Canada.

Divulgation de l’argent en votre possession

Si vous avez plus de 10 000 $CAN à votre arrivée au Canada, vous devez en informer l’agent de l’ASFC. À défaut de le déclarer, vous êtes passible d’une amende, et vos fonds peuvent être saisis. Ces fonds peuvent prendre la forme :

  • d’argent liquide;
  • de titres au porteur (p. ex. actions, obligations, obligations non garanties, bons du Trésor);
  • de traites de banque, chèques, chèques de voyage ou mandats.

Bien comprendre les conditions de votre permis d’études

Les conditions énumérées sur votre permis vous indiquent :

  • le niveau d'études que vous êtes autorisé à mener;
  • que vous devez demeurer inscrit à un établissement d'enseignement désigné;
  • que vous devez continuer d'avancer vers l'achèvement de votre programme;
  • si vous êtes autorisé à travailler au Canada;
  • si vous avez besoin de passer un examen médical, d'entrer en observation ou de subir un traitement;
  • si vos voyages sur le territoire canadien sont frappés de restrictions;
  • à quelle date vous devrez obligatoirement quitter le Canada.

Si vous souhaitez changer quoi que ce soit aux conditions de votre permis d'études, y compris le niveau d'études, vous devrez présenter une demande de modification des conditions de séjour ou de prorogation du séjour au Canada à titre d'étudiant.

Si vous êtes étudiant de niveau postsecondaire et détenez un permis d'études en cours de validité, vous n'avez pas besoin de présenter de demande au cas où vous voudriez changer de programme ou aller étudier dans un autre établissement. Vous devez toutefois aviser CIC par l'intermédiaire de votre compte MonCIC si vous passez d'un établissement d'enseignement désigné à un autre.

Vous êtes en infraction avec la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés si vous ne vous conformez pas aux conditions qui vous ont été imposées lorsque vous avez eu l'autorisation d'entrer au Canada ou obtenu votre permis d'études.

Vous pourriez être amené à devoir quitter volontairement le Canada ou à faire l'objet d'une enquête ou d'une décision quant à votre admissibilité, avec, comme conséquence possible, votre renvoi du Canada. Si vous enfreignez l'une ou l'autre condition de votre séjour, vous perdrez votre statut de résident temporaire et tout permis que vous pourriez avoir.

Quitter le Canada et y revenir

Si vous quittez le Canada et voulez y revenir, vous devez avoir obligatoirement :

  • un passeport ou un titre de voyage valide;
  • un permis d’études valide, si vous revenez étudier au Canada;
  • une AVE valide, à partir du 15 mars 2016, si vous venez d’un pays visé par l’AVE;
  • un visa de visiteur valide, si vous venez d’un pays visé par l’obligation de visa (sauf si vous voyagez uniquement aux États-Unis ou à Saint-Pierre-et-Miquelon et que vous revenez au Canada à l’intérieur de la période de validité de votre permis d’études).

Assurance maladie

Le gouvernement du Canada ne paie pas les frais médicaux des étudiants étrangers. Leur protection médicale varie d’une province à l’autre. Adressez-vous à l’école dans laquelle vous demandez à vous inscrire pour obtenir davantage de renseignements sur la protection médicale et l’assurance-maladie.

Date de modification :