Canada : Jour 1 (Exposition virtuelle)

Cette exposition relate les expériences variées des nouveaux arrivants, de leur premier jour au Canada jusqu’à ce que le Canada devienne leur pays; les récits s’étendent de la Confédération, en 1867, à aujourd’hui.

Suivez :

Partagez les histoires de votre Canada : Jour 1 sur Facebook, Twitter ou YouTube.

Jour 1

Jour 1 porte principalement sur le premier jour de l’arrivée au Canada, un jalon symbolique, sur les plans tant personnel qu’officiel, de l’accession à la qualité de Canadien. Au moyen de photos, nous étudions les espoirs et les craintes, de même que les joies et les peines, qui marquent le premier jour de nombreux immigrants au Canada.

Jour 1, vidéo 1

Durée : 36 secondes

Transcription pour Jour 1, vidéo 1

Jour 1, vidéo 2

Durée : 18 secondes

Transcription pour Jour 1, vidéo 2

Jour 1, vidéo 3

Durée : 14 secondes

Transcription pour Jour 1, vidéo 3

Arrivée

Les nouveaux arrivants ont ressenti des émotions puissantes lorsqu’ils ont quitté leur pays et mis le pied en sol inconnu. Découvrez également les réflexions et les souvenirs de personnes auxquelles on a refusé l’entrée au Canada; certains groupes ont été recrutés et accueillis, alors que d’autres ont été découragés et renvoyés.

Arrivée, vidéo 1

Durée : 31 secondes

Transcription pour Arrivée, vidéo 1

Arrivée, vidéo 2

Durée : 27 secondes

Transcription pour Arrivée, vidéo 2

Rencontres

Les personnes que nous rencontrons à notre arrivée dans un nouvel endroit nous marquent à jamais – que ce soit à cause de petits gestes de bonté ou encore d’expériences déplaisantes que nous préférerions oublier. Ces rencontres, manifestations concrètes du choc culturel, éclairent ou trahissent nos attentes, et influencent la façon dont nous envisageons l’avenir.

Rencontres, vidéo 1

Durée : 10 secondes

Transcription pour Rencontres, vidéo 1

Rencontres, vidéo 1

Durée : 17 secondes

Transcription pour Rencontres, vidéo 2

Vous vous retrouvez

Les immigrants et les réfugiés ont surmonté de nombreuses difficultés dans leurs efforts pour trouver leur chemin au Canada. La recherche de nouveaux repères, l’installation et l’adaptation aux nouvelles réalités ont beau avoir été parfois éprouvantes, elles ont aussi été stimulantes.

Durée : 18 secondes

Transcription

Conclusion

Quitter son pays, arriver, trouver son chemin et s’établir dans un nouveau pays sont parmi les défis auxquels font face les nouveaux arrivants. Bien que les thèmes soient familiers, les souvenirs emmagasinés par chaque personne sont uniques.

Les expériences, positives ou négatives, réconfortantes ou déchirantes, sont étroitement reliées. Toutes ces expériences contribuent à l’histoire de notre nation.

Visitez l’exposition en personne et téléchargez l’application mobile Canada : Jour 1.

Durée : 13 secondes

Transcription

Transcription : Jour 1, vidéo 1

Canada : Jour 1 explore les diverses expériences des nouveaux arrivants au Canada. Au moyen de témoignages directs, l’exposition nous fait vivre l’incertitude, la peur, l’émoi et l’espoir- bref, toute la gamme de sentiments que peut éprouver une personne qui arrive pour la première fois au Canada. Depuis la Confédération, en 1867, jusqu’à nos jours, qu’ont eu toutes ces expériences personnelles en commun? En quoi ont-elles différé?

En explorant l’exposition,

vous vous souviendrez peut-être que des membres de votre famille ou des amis ont entrepris un tel périple vers le Canada.

Il se peut aussi que vous vous reconnaissiez dans le témoignage des autres.

Transcription : Jour 1, vidéo 2

Des enfants britanniques à leur arrivée à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Entre 1868 et 1924, de 80 000 à 100 000 enfants pauvres ou orphelins sont arrivés au Canada en tant que petits immigrés britanniques. Ceux qu’on voit ici étaient les premiers à arriver au Canada après la Première Guerre mondiale.

Transcription : Jour 1, vidéo 3

Deux jeunes réfugiés kosovars à leur arrivée à la Base des forces armées canadiennes de Greenwood, le 6 mai 1999. Ces deux garçons faisaient partie d’un vol de 267 réfugiés s’enfuyant de la province yougoslave du Kosovo déchirée par la guerre.

Transcription : Arrivée, vidéo 1

En quittant leur terre natale, certaines personnes éprouvent un sentiment doux-amer mêlé de tristesse. D’autres sont animées par l’espoir de nouvelles possibilités. Les immigrants doivent d’abord dire au revoir à tout ce qui leur est familier et se préparer à la réalité d’un nouveau pays, d’une nouvelle culture, d’une nouvelle langue et d’une nouvelle vie.

Dernière photo des trois familles Bouphaphanh, réunies à Vientiane, au Laos, en 1977. L’année suivante, en 1978, Chairuth Bouphaphanh et sa famille se sont enfuis en Thaïlande, puis sont arrivés au Canada en tant que réfugiés.

Transcription : Arrivée, vidéo 2

Selon les époques, on privilégiait les immigrants de certaines nationalités, de certains groupes ethniques ou religieux, ou encore de certains types d’ouvriers.

Après la Deuxième Guerre mondiale, les politiques du Canada en matière d’immigration témoignaient d’une plus grande ouverture au concept des droits universels de la personne. Bien que les politiques canadiennes d’immigration comportent toujours des critères restrictifs, ces derniers ne sont plus dictés par la discrimination fondée sur la race, l’ethnicité, la religion et le sexe.

Transcription : Rencontres, vidéo 1

L’arrivée au Canada est marquée par les rencontres. Certaines sont mémorables, d’autres passent inaperçues. Lorsqu’on se trouve entre deux endroits, le monde peut sembler peuplé d’étrangers.

Transcription : Rencontres, vidéo 2

Certaines rencontres vous font sourire, alors que d’autres vous font monter les larmes aux yeux. Ce sont ces moments qui influencent vos premières impressions du Canada.

Pionniers du Colorado à leur arrivée par train spécial à Bassano, en Alberta. Cette photographie a été publiée dans leCalgary Daily Herald du 12 mars 1914.

Transcription : Vous Vous Retrouvez, vidéo 1

Le processus de s’installer et d’établir sa vie au Canada peut être désorientant. Une tâche toute simple comme acheter de la nourriture peut être source d’émerveillement ou de confusion. Les aliments qui vous sont familiers peuvent être difficiles à trouver.

Lentement, vous tentez de trouver votre chemin avec un peu d’aide d’inconnus, de membres de la famille et d’amis.

Transcription : Conclusion, vidéo 1

S’etablir dans un nouveau pays offer la possibilité de faire l’experience de différentes activités et traditions.

Source/credit

Légende: Le paquebot SS Abyssinia transportant des immigrants chinois accoste à Vancouver, en 1887.
Source: Bibliothèque de l’Université de la Colombie-Britannique, Livres rares et collections spéciales, collection Chung, CC-PH-02545

Légende: Des enfants britanniques à leur arrivée à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Entre 1868 et 1924, de 80 000 à 100 000 enfants pauvres ou orphelins sont arrivés au Canada en tant que petits immigrés britanniques. Ceux qu’on voit ici étaient les premiers à arriver au Canada après la Première Guerre mondiale.
Source: Bibliothèque et Archives Canada, Isaac Erb, PA-041785

Légende: Deux jeunes réfugiés kosovars à leur arrivée à la Base des forces armées canadiennes de Greenwood, le 6 mai 1999. Ces deux garçons faisaient partie d’un vol de 267 réfugiés s’enfuyant de la province yougoslave du Kosovo déchirée par la guerre.
Source: La Presse canadienne, Tim Krochak, Chronicle Herald de Halifax

Légende: Immigrants devant être déportés, Québec, 1912. La politique canadienne de l’époque sur l’immigration considérait certains immigrants comme étant « indésirables » en raison d’un handicap, de leurs opinions politiques, de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse, ou encore de leur origine géographique.
Source: Bibliothèque et Archives Canada, William James Topley, PA-020910

Légende: Dernière photo des trois familles Bouphaphanh, réunies à Vientiane, au Laos, en 1977. L’année suivante, en 1978, Chairuth Bouphaphanh et sa famille se sont enfuis en Thaïlande, puis sont arrivés au Canada en tant que réfugiés.
Source: Reproduction autorisée par Sam Bouphaphanh

Légende: Pionniers du Colorado à leur arrivée par train spécial à Bassano, en Alberta. Cette photographie a été publiée dans le Calgary Daily Herald du 12 mars 1914.
Source: Archives Glenbow, NA-984-2

Légende: Réfugiés ougandais d’origine sud-asiatique à la Base des Forces canadiennes de Longue-Pointe, à Montréal. Entre octobre et novembre 1972, le Canada a accepté 4 420 de ces réfugiés.
Credit: © Gouvernement du Canada. Reproduit avec l’autorisation du ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux du Canada (2013). Bibliothèque et Archives Canada, fonds du ministère de la Défense nationale, e011052355

Cette exposition virtuelle a été développée par le Musée canadien de l’immigration du Quai 21, est appuyée par RBC Fondation, et est présentée en partenariat avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Date de modification :