Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) - Des faits, des drapeaux et des symboles

>> Télécharger la version PDF [149 Ko]


Capitale :

Charlottetown

Population (estimations pour 2010) :[i]

141 232

La devise sur la plaque d’immatriculation :

>Canada’s Green Province

Drapeau :[ii]

Par décret de Sa Majesté le roi Édouard VII le 30 mai 1905 accordant armoiries et bannières
Loi sanctionnée le 24 mars 1964

Drapeau

Armoiries :[iii]

Accordées par décret de Sa Majesté le roi Édouard VII le 30 mai 1905; dans la gazette le 23 septembre 1905. Augmentées du cimier et des supports par un décret de la très honorable Adrienne Clarkson, gouverneure générale, le 26 avril 2002; dans la gazette le 20 décembre 2003.

Armoiries

La date d’entrée dans la Confédération :[iv]

L’Île-du-Prince-Édouard se joint à la Confédération le 1er juillet 1873. Malgré leur longue résistance, nombre de Prince-Édouardiens célèbrent ce jour. Plusieurs immeubles à Charlottetown sont décorés avec des drapeaux, des banderoles et des serpentins en papier; même les bateaux sont ornés de rubans.

Fleur :

Sabot de la Vierge

À l’Île-du-Prince-Édouard, le sabot de la Vierge a été adopté comme emblème floral en 1947. Son nom botanique précis, cypripedium acaule, a été mentionné dans la modification à la Floral Emblems Act en 1965.

Fleur

Oiseau :

Le geai bleu

On retrouve le geai bleu (Cyanocitta cristata) dans toute l’Île-du-Prince-Édouard. Cet oiseau à la huppe bleue et aux ailes noires a été adopté comme oiseau emblématique à la suite d’un vote tenu dans toute la province. Le geai bleu, que l’on retrouve dans l’Île-du-Prince-Édouard à longueur d’année, se prépare pour l’hiver en récoltant et en emmagasinant des provisions de grains, de graines et de suif.

Oiseau

Arbre :

Le chêne rouge

Le chêne rouge (Quercus rubra) était une espèce très courante dans toute l’Île-du-Prince-Édouard au début de la colonisation européenne. Cependant, cette espèce était très prisée par les ébénistes en raison de la finesse du grain de son bois, ce qui a pratiquement engendré sa disparition sur l’Île. La province a fait de cette espèce son emblème arboricole en 1905 et a, depuis lors, créé à Charlottetown une aire de conservation du nom de Royalty Oaks Natural Area pour ces majestueux arbres.

Arbre


Notes en bas de page

  1. [i] Statistiques Canada – Estimations démographiques trimestrielles, 2010
    http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/100325/t100325a2-fra.htm
    [retour à la note i]
  2. [ii] Patrimoine canadien – Cérémonial et promotion des symboles canadiens
    http://www.pch.gc.ca/fra/1266350021122/1266306485566
    [retour à la note ii]
  3. [iii] Patrimoine canadien – Cérémonial et promotion des symboles canadiens
    http://www.pch.gc.ca/fra/1266350021122/1266306485566
    [retour à la note iii]
  4. [iv] Bibliothèque et Archives Canada – La Confédération canadienne
    http://www.collectionscanada.gc.ca/confederation/index-f.html
    [retour à la iv]

Countour

Date de modification :