Nouveau-Brunswick (N.-B.) - Des faits, des drapeaux et des symboles

>> Télécharger la version PDF [116 Ko]


Capitale :

Fredericton

Population (estimations pour 2010) :[i]

750 658

La devise sur la plaque d’immatriculation :

New/Nouveau Brunswick

Drapeau :[ii]

Par décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868 accordant armoiries et bannières
Adopté le 24 février 1965 par proclamation du lieutenant-gouverneur

Drapeau

Armoiries :[iii]

Accordées par décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868; dans la gazette le 16 novembre 1869.
Augmentées d’un cimier et d’une devise par décret du lieutenant-gouverneur en conseil en 1966.
Augmentées des supports par décret de Sa Majesté la reine Elizabeth II le 24 septembre 1984; dans la gazette le 8 février 1985.

Armoiries

La date d’entrée dans la Confédération :[iv]

En mars 1867, le Nouveau-Brunswick se joint à la Confédération, en vertu de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique. Le 1er juillet 1867 est jour de congé officiel au Nouveau-Brunswick, bien que tout le monde ne soit pas d’une humeur festive — les sentiments envers la Confédération sont mitigés. À Saint-Jean, l’artillerie des Volontaires tire 21 coups de canon pour marquer la naissance du nouveau dominion et plusieurs milliers de personnes, rassemblées de façon impromptue, défilent à travers les rues de la ville. Alors que le défilé traverse un quartier anti-Confédération, des combats de rue éclatent et, selon le rapport d’un journal, « plusieurs membres du parti ont été obligés de rentrer chez eux pour se faire bander la tête ».

Fleur :

Violette cucullée

La fleur du Nouveau-Brunswick, la violette cucullée (viola palmata ou cucullata) fut adoptée officiellement en 1936. Ce choix est attribuable aux Women’s Institutes, au lieutenant-gouverneur de l’époque et aux écoliers.

Fleur

Oiseau :

La mésange à tête noire

Le Nouveau-Brunswick a adopté la mésange à tête noire (Poecile atricapillus) comme oiseau officiel en août 1983, à la suite d’un concours lancé par la Fédération provinciale des naturalistes. Ce petit oiseau facilement reconnaissable est énergique et acrobate. On entend souvent son cri distinctif à longueur d’année, mais c’est par un autre chant aigu qu’elle salue l’arrivée du printemps.

Oiseau

Arbre :

Le sapin baumier

La province a fait du sapin baumier (Abies balsamia) son arbre officiel le 1er mai 1987. C’est à titre d’arbre de Noél que cette espèce est mieux connue. Le sapin baumier peut atteindre une hauteur de 20 mètres (65 pieds) et constitue une matière première essentielle pour l’industrie du bois de la province, puisque la longueur exceptionnelle de ses fibres donne un papier de très grande qualité.

Arbre


Notes en bas de page

  1. [i] Statistiques Canada – Estimations démographiques trimestrielles, 2010
    http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/100325/t100325a2-fra.htm
    [retour à la note i]
  2. [ii] Patrimoine canadien – Cérémonial et promotion des symboles canadiens
    http://www.pch.gc.ca/fra/1266350021122/1266306485566
    [retour à la note ii]
  3. [iii] Patrimoine canadien – Cérémonial et promotion des symboles canadiens
    http://www.pch.gc.ca/fra/1266350021122/1266306485566
    [retour à la note iii]
  4. [iv] Bibliothèque et Archives Canada – La Confédération canadienne
    http://www.collectionscanada.gc.ca/confederation/index-f.html
    [retour à la iv]

Countour

Date de modification :