Utilisation de la biométrie au Canada

Les empreintes digitales sont considérées à l’échelle internationale comme l’un des outils d’identification les plus fiables, et les services d’immigration et d’exécution de la loi de partout dans le monde l’utilisent.

Depuis 1993, elles sont exigées des demandeurs d’asile, des détenus et des personnes visées par une mesure d’expulsion du Canada. De plus, depuis cette date, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) relève les empreintes digitales des détenus et des personnes sujettes à un renvoi du Canada.

Depuis 2006, l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien exige de ses employés qui travaillent dans les aires sécurisées des grands aéroports qu’ils fournissent leurs empreintes digitales et une lecture de l’iris. L’ASFC offre également des programmes volontaires à l’intention des voyageurs à faible risque (comme NEXUS et CANPASS) dans le cadre desquels la technologie de lecture de l’iris est utilisée pour confirmer l’identité des passagers aériens qui présentent peu de risques inscrits à ces programmes.

La biométrie et le système d’immigration

En 2006, CIC et l’ASFC ont procédé à une mise à l’essai de la biométrie sur le terrain afin d’étudier la façon dont pourrait être utilisée cette technologie dans le cadre du processus canadien de délivrance des visas aux résidents temporaires, pour ainsi faciliter leur entrée au Canada et assurer l’intégrité du programme. La mise à l’essai a révélé que la biométrie est grandement efficace pour déceler la fraude en matière d’identité.

Exemple de cas : Un cas de fraude évident a été détecté au cours des essais de 2006. Une personne avait présenté deux demandes distinctes sous deux identités différentes : une dans le cadre du programme des visas de résident temporaire et l’autre dans le cadre du programme de protection des réfugiés. Le système biométrique a permis à CIC d’établir un lien entre les deux identités, lien qui, autrement, aurait été impossible à découvrir.

Depuis la mis en œuvre du Projet de biométrie pour les résidents temporaires en 2013, certains étrangers souhaitant obtenir un visa pour entrer au Canada doivent fournir leurs empreintes digitales et se faire photographier dans le cadre de leur demande.

Date de modification :