Communiqué – La réforme du Programme fédéral de santé intérimaire garantit l'équité et protège la santé et la sécurité publiques

Ottawa, le 25 avril 2012 — Le ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, a annoncé aujourd’hui qu’un programme fédéral permettant aux personnes protégées, aux demandeurs d’asile et à d’autres personnes d’accéder à des soins de santé fait l’objet d’une réforme, qui garantira que le programme sera équitable pour les contribuables canadiens tout en mettant l’accent sur la nécessité de protéger la santé et la sécurité publiques.

« L’objectif du gouvernement est transformer notre système d’immigration de manière à répondre aux besoins économiques du Canada. Les Canadiens sont très généreux et le Canada a un système d’immigration généreux, a déclaré le ministre Kenney. Mais nous ne voulons pas leur demander de payer pour que les personnes protégées et les demandeurs d’asile aient accès à un régime de soins de santé plus généreux que celui auquel ils ont eux-mêmes droit. »

Le Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI) offre une couverture temporaire des soins de santé aux personnes protégées, aux demandeurs d’asile et à d’autres personnes admissibles qui ne sont pas couverts par un régime provincial ou territorial d’assurance-maladie. En raison de l’actuelle couverture offerte, les coûts afférents au PFSI ont grimpé à 84,6 millions de dollars au cours de l’exercice 2010-2011.

Sous sa forme actuelle, le PFSI offre une couverture des soins de santé de base semblable à celle offerte dans le cadre d’un régime provincial ou territorial d’assurance‑maladie, ainsi qu’une couverture de soins de santé complémentaires, notamment des soins pharmaceutiques, des soins dentaires, des soins de la vue ainsi que des appareils d’aide à la mobilité. La plupart des Canadiens n’ont toutefois pas accès à des soins de santé complémentaires subventionnés par le gouvernement.

Une fois modifié, le Programme mettra fin à la couverture de soins de santé complémentaires. Des médicaments et une immunisation pourront être fournis en cas de risque pour la santé ou la sécurité publiques. Ainsi, dans le cadre du Programme, une couverture sera offerte à bon nombre des participants pour les services urgents ou essentiels. Pour en savoir plus au sujet des changements, veuillez consulter le site Web de CIC.

Les économies découlant des changements apportés au Programme devraient s’élever à environ 100 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

« Cette réforme élimine également un facteur d’attraction pour les personnes qui pourraient avoir envie de présenter une demande d’asile non fondée au Canada, a ajouté le ministre. Elle nous permet à la fois de protéger la santé et la sécurité publiques, de veiller à ce que l’argent des contribuables soit dépensé judicieusement et de préserver l’intégrité de notre système d’immigration. »

Ces changements entreront en vigueur le 30 juin 2012 et viseront toutes les personnes qui participent actuellement au Programme ainsi que celles qui présenteront une demande après cette date.

Suivez-nous sur Twitter (nouvelle fenêtre pour se désabonner ou ouvrir une session) :

twitter.com/CitImmCanada

Pour obtenir de plus amples renseignements (médias seulement), veuillez communiquer avec :

Ana Curic
Cabinet du ministre
Citoyenneté et Immigration Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Citoyenneté et Immigration Canada
613-952-1650
CIC-Media-Relations@cic.gc.ca

Bâtir un Canada plus fort : Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) contribue au progrès économique, social et culturel du Canada, et veille à la sécurité des Canadiens tout en gérant l’un des programmes d’immigration les plus vastes et les plus généreux du monde.

Abonnez-vous au bulletin de nouvelles

Date de modification :