Notes en vue d’une allocution de l’honorable Jason Kenney, C.P., député, ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme

À une cérémonie nationale du Jour commémoratif de l’holocauste

Musée canadien de la guerre
Ottawa (Ontario)
le 23 avril 2013

L’allocution prononcée fait foi

Survivants, honorables anciens combattants, invités de marque, concitoyens canadiens:

Il y a 70 ans, le combat faisait rage et a donné lieu à l’une des plus grandes victoires pour la liberté humaine : le soulèvement du ghetto de Varsovie.

Cette insurrection représentait une désobéissance incroyable.

En se dressant contre l’agresseur, malgré les minces chances de réussite, de jeunes femmes et hommes faisant preuve d’un courage hors du commun ont combattu le désespoir. En combattant, au lieu de se laisser abattre, ils ont frappé les forces les plus tyranniques de l’histoire humaine.

Leurs actes de courage ont traversé le temps et nous touchent encore aujourd’hui. C’est la preuve que l’espoir, la dignité et la liberté sont plus forts que la mort, le désespoir et l’avilissement.

La famine, la maladie, des situations désespérées et l’horreur n’ont pas submergé leur volonté de résister à la tyrannie et au génocide.

Ces actes extraordinaires de sacrifice de soi nous inspirent dans la cause de la justice et de l’humanité.

Nous nous souvenons de l’attitude de défi des personnes dans le ghetto de Varsovie et d’autres personnes, des Juifs et des gentils, qui bravaient la terreur nazie au cours de ces années sombres.

Nous soulignons, dans le cadre de la commémoration de Yom Ha’Shoah, le souvenir des six millions de personnes qui ont péri. Toutes des personnes de valeur créées à l’image de Dieu. Toutes des victimes d’une haine qui dépasse l’entendement.

Par ailleurs, nous remercions ceux qui sont ici aujourd’hui.

Héros. Survivants. Anciens combattants.

Descendants canadiens des personnes vertueuses de toutes les nations.

Les survivants qui sont avec nous ont surmonté des obstacles immenses. Vous avez défini l’histoire. Votre courage est pour nous une source d’inspiration.

Vous n’avez pas failli, vous n’avez pas été vaincus.

Malgré une adversité innommable, vous avez survécu et vous êtes la preuve de la victoire du bien sur le mal.

Le saint pape Jean-Paul II a dit, lorsqu’il a rencontré des survivants dans son pays natal, la Pologne: « Ceux-ci représentent aujourd’hui une mise en garde sérieuse pour tous les humains, tous les pays, tous les pouvoirs du monde et tous les régimes. Vous représentez désormais cette mise en garde. C’est votre vocation pour toute l’humanité. »

Une fois que tous les témoins auront disparu et que leurs voix d’avertissement se seront éteintes, nous continuerons, par devoir, à parler en leur nom.

Le temps ne doit pas nous rendre indifférents aux réalités de la Shoah ou des forces malveillantes qui l’ont rendue possible.

Il y a ceux qui sont coupables de ce qu’Elie Wiesel appelle les périls de l’indifférence – ceux qui font l’autruche plutôt que d’accepter la dure réalité de la résurgence de l’antisémitisme d’hier et d’aujourd’hui.

Le Canada ne fera certes pas l’autruche.

Nous ne serons pas indifférents.

L’an dernier, lors de cette occasion solennelle, le premier ministre Stephen Harper a déclaré : « Bien que l’Holocauste se démarque, il ne s’agit pas d’un événement isolé. Toutefois, il s’agit du chapitre le plus infernal de la longue histoire de l’antisémitisme qui se poursuit encore aujourd’hui… Le fait de souligner l’holocauste constitue également le fait de comprendre et de prendre un engagement. On reconnaît ainsi que cette menace existe toujours et c’est un engagement qui consiste à assumer la responsabilité solennelle de lutter contre ces menaces.

En nous réunissant ici aujourd’hui, nous soulignons la Shoah et nous réaffirmons l’injonction du premier ministre.

Et en nous recueillant ici aujourd’hui, nous disons – non seulement nous comprenons les menaces, mais nous nous engageons à les combattre.

En qualité de nouveau président de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste, le Canada est le chef de file mondial de la préservation de l’histoire de la Shoah.

Le Canada continuera à paver la voie afin qu’on repère ceux et celles qui menacent l’existence de l’État d’Israël, qui a miraculeusement émergé des cendres de l’holocauste et est devenu le premier refuge définitif du peuple juif.

En cette occasion, souvenons-nous de la bravoure des héros du soulèvement du ghetto de Varsovie, qui ont défié un mal puissant et résisté à une oppression considérable, et rendons-leur hommage.

Nous commémorons leur esprit.

Nous rendons hommage à ces survivants braves et déterminés qui sont parmi nous, en nous engageant à ne jamais demeurer indifférents.

Dans notre deuil rempli de prières, nous nous souvenons ensemble des mots du kaddish :

‘oseh shalom bimromav
Hu ya‘ase shalom ‘alenu
v’ʻal kol yisra’el, v’ʼimru amen

Que celui qui fait la paix en haut lieu accorde également la paix à nous et à toute la nation d’Israël, amen.

En vedette

Date de modification :