ARCHIVÉ – ARCHIVÉ – Document d’information — Lutte contre la fraude en matière d’immigration au Canada, au Royaume-Uni et en Australie

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie collaborent avec les autorités de l’Inde pour lutter contre la fraude en matière d’immigration. Les pays déploient des efforts continus pour s’attaquer aux agents d’immigration sans scrupules.

Le gouvernement du Canada a récemment annoncé des mesures visant à prévenir la fraude relative aux mariages. Une mesure empêchant les époux, conjoints de fait ou partenaires parrainés de parrainer un autre époux, conjoint de fait ou partenaire pendant cinq ans a été présentée en mars 2012. Une période de résidence permanente conditionnelle a également été proposée. Au titre de cette proposition, un époux, conjoint de fait ou partenaire parrainé par un Canadien ou un résident permanent devrait vivre avec son répondant dans une relation légitime pendant deux ans après avoir obtenu le statut de résident permanent au Canada.

Le gouvernement du Royaume-Uni a réformé l’ensemble des principales voies d’entrée sur son territoire afin de réduire la migration nette à des niveaux plus viables, tout en respectant son engagement à l’égard de l’entrée des visiteurs légitimes et des étudiants et travailleurs les plus talentueux. Les changements apportés récemment à la politique en matière d’immigration de la famille font suite aux réformes déjà apportées aux voies menant à l’établissement grâce au travail, aux études et à d’autres activités liées au travail, et complètent la réforme de toutes les principales politiques en matière d’immigration.

En 2011, l’Australie a instauré un critère de l’intérêt public (CIP) concernant la fraude pour toutes les demandes au titre du programme général d’immigration des travailleurs qualifiés et du programme d’immigration des gens d’affaires qualifiés ainsi que pour les demandes de visa d’études. Le CIP concernant la fraude offre la capacité de refuser une demande de visa lorsque des renseignements faux ou trompeurs ou de faux documents sont fournis avec la demande. Tous les demandeurs inscrits sur la demande sont refusés et toute autre demande de visa visée par le CIP concernant la fraude peut être refusée pendant trois ans.

Les trois gouvernements sont unis dans la lutte contre la fraude en matière d’immigration et sont déterminés à s’attaquer à ce type d’activité illégale.

Ce document d'information est disponible en pendjabi et en hindi.

En vedette

Date de modification :