Document d’information — La déclaration d’intérêt (DI) : préparation à la réussite en 2015

Le gouvernement estime que le Canada peut et doit faire activement concurrence aux autres pays afin d’attirer les immigrants les meilleurs et les plus brillants, et de les réinstaller sur son territoire. Pour cette raison, il se prépare à traiter la plupart des demandes d’immigration au moyen d’une méthode révolutionnaire. Le fait d’occuper un emploi est la meilleure voie vers l’intégration économique. En vertu du système de déclaration d’intérêt (DI), les immigrants seront sélectionnés en fonction des compétences recherchées par les employeurs canadiens. À leur tour, les immigrants qui demanderont la citoyenneté seront accueillis comme membres à part entière de la famille canadienne.

À compter de janvier 2015, grâce au système de DI, on passera d’un système passif, où les demandes sont traitées dans l’ordre de réception, à un système de priorité, qui permettra d’inviter au Canada, plus rapidement qu’avant, les personnes demandées possédant les compétences pour réussir.

Le plan des niveaux d’immigration de 2014 aide Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) à se préparer à la mise en œuvre de ce nouveau système, qui entrera en vigueur en janvier 2015, en lui permettant de continuer à réduire le nombre de demandes en attente dans tous les volets. Le Canada pourra ainsi commencer à utiliser la DI pour trouver les meilleurs candidats dès le premier jour.

La DI est un processus en deux étapes par lequel les immigrants éventuels indiqueront leur intérêt à venir au Canada en fournissant, par voie électronique, de l’information sur leurs compétences, leur expérience de travail et autres qualités. Les personnes qui satisfont à certains critères d’admissibilité verront leur « déclaration d’intérêt » placée dans un bassin et classée parmi celles qui s’y trouvent déjà. CIC invitera seulement les meilleurs candidats, y compris ceux qui possèdent des compétences très recherchées ou une offre d’emploi, à demander un visa. Après une certaine période, les déclarations d’intérêt n’ayant pas été choisies seraient retirées du bassin. En conséquence, les demandes en attente ne s’accumuleraient pas, ce qui permettrait de réduire au minimum les délais de traitement.

En outre, le Ministère évaluera les demandeurs en fonction d’une gamme d’autres facteurs, comme les études, l’expérience de travail et les compétences linguistiques, l’accent étant surtout mis sur les besoins changeants du marché du travail canadien.

Le gouvernement travaille avec les partenaires provinciaux et territoriaux afin d’assurer le succès de la DI. Il collabore également avec les employeurs canadiens afin qu’ils soient prêts à trouver des candidats dans le bassin de la DI qui répondent à leurs besoins en compétences que la main‑d’œuvre nationale ne peut combler.

De plus amples détails sur la DI seront communiqués en temps opportun à mesure qu’ils seront disponibles.

Abonnez-vous au bulletin de nouvelles

Date de modification :