Le projet Gateway

Fruit d’un partenariat entre Association for New Canadians (ANC) et la faculté de médecine de l’Université Memorial de Terre‑Neuve (MUN Med), le projet Gateway (en anglais seulement) offre aux étudiants en médecine une formation sur la médecine interculturelle et la possibilité de s’impliquer au niveau local, contribuant ainsi à améliorer l’accès aux soins de santé pour les nouveaux Canadiens qui arrivent dans la province. Les réfugiés acceptent de passer une entrevue au ESL Training Centre durant laquelle des étudiants en médecine de première et deuxième années recueillent leurs antécédents médicaux. Le projet permet de jumeler les clients avec des omnipraticiens de St. John’s, auxquels les antécédents médicaux sont envoyés. De plus, si le client y consent, l’information recueillie à l’entrevue est utilisée de façon anonyme pour améliorer les résultats en matière de santé des nouveaux Canadiens.

« Parmi les problèmes de santé décelés lors de l’anamnèse et de l’examen initiaux, mentionnons les suivants : vision déficiente en raison de cataractes et d’autres affections oculaires; perte auditive; perforation du tympan; problèmes de nutrition; manque de soins prénataux et de soins des femmes; carie et traumatisme dentaires; hypertension; diabète; et virus de l’immunodéficience humaine. Lors de chacune des séances sur le projet Gateway, on offre un test de dépistage de la tuberculose à tous les patients originaires d’un pays où il y a une forte incidence de la tuberculose. »

Accessibilité

Des services d’interprétation et de transport sont offerts afin de rendre le service pleinement accessible aux réfugiés parrainés par le gouvernement.

L’ANC vise à inscrire tous les RPG au projet Gateway. Durant les mois d’été cependant, cela n’est pas toujours possible. De 85 à 90 % des RPG bénéficient de ce service.

Participation des nouveaux arrivants

Les clients de l’ANC acceptent de passer une entrevue sur les antécédents médicaux avec des étudiants en médecine de première et deuxième années, souvent avec l’aide d’un interprète. Outre l’entrevue, les clients passent un examen physique qui permet de recueillir de l’information sur la taille, le poids, l’acuité visuelle et auditive, la tension artérielle et la santé dentaire.

Collaboration des intervenants

Le projet est chapeauté par un comité directeur formé d’employés de l’ANC, d’étudiants en médecine, de conseillers de la MUN Med, d’une infirmière de la santé publique et du coordonnateur du projet. Le comité se réunit chaque mois pour examiner et planifier le programme.

Reddition de comptes

Deux fois par année, l’équipe de projet prépare un rapport sur le programme qu’elle envoie aux bailleurs de fonds et aux partenaires.

Depuis septembre 2011, le projet Gateway travaille à mettre en place un mécanisme officiel pour recueillir les commentaires des clients et utiliser ces données aux fins de la planification et de l’évaluation du programme.

Résultat positif

Ce service a permis d’améliorer l’accès aux soins médicaux pour la population de réfugiés de St. John’s et d’offrir une formation en médecine interculturelle aux nouveaux médecins. Durant la période d’avril 2010 à mars 2011, 102 clients ont été interviewés dans le cadre des 40 séances organisées. Depuis le début du projet Gateway, 594 clients ont été vus par l’équipe médicale, et environ 534 d’entre eux ont été jumelés à des omnipraticiens.

Transférabilité

L’expérience positive de l’entrevue Gateway représente souvent le premier contact du client avec le système de santé du Canada. De fait, le modèle peut être adapté à n’importe quelle ville canadienne où l’on trouve une maison d’accueil pour les réfugiés parrainés par le gouvernement et une école de médecine.

Contexte

Fournisseur(s) de services
Association for New Canadians (ANC) et MUN Med
Bailleur(s) de fonds
Citoyenneté et Immigration Canada (soutien en nature) et MUN Med
Portée
Locale
Endroit(s)
St. John’s (T.-N.‑L.)
Année de lancement
2006
Langue(s) de prestation
Anglais, français, albanais, amarigna, arabe, bengali, birman, persan, népalais, oromo, karen, serbo-croate, espagnol, swahili, tigrina
Groupe(s) de nouveaux arrivants
Réfugiés parrainés par le gouvernement (RPG)
Résultat(s) prévu(s)
Information et orientation (les nouveaux arrivants prennent des décisions éclairées au sujet de leur établissement et comprennent la vie au Canada)
Collectivités accueillantes (les nouveaux arrivants reçoivent de l’aide pour établir des réseaux sociaux et professionnels qui leur permettront de s’intégrer à leur collectivité et de s’y sentir bien accueillis)

Date de modification :