Réinstallation de réfugiés bhoutanais : l’engagement du Canada

Quelles mesures le Canada prend-il pour aider les réfugiés bhoutanais?

Image décrite ci-dessous

Camps de réfugiés bhoutanais (image fournie par le HCR).

Les réfugiés bhoutanais d’origine népalaise vivent dans sept camps de l’est du Népal depuis le début des années 1990. Le Canada fait partie d’un groupe de huit pays, avec l’Australie, le Danemark, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, les États-Unis et le Royaume-Uni, qui prennent des mesures pour résoudre cette situation qui perdure, en acceptant de réinstaller un certain nombre de ces réfugiés.

En mai 2007, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il accueillerait jusqu’à 5 000 réfugiés bhoutanais au cours des trois à cinq années suivantes.

En juin 2012, le gouvernement a annoncé qu’il réinstallerait jusqu’à 500 réfugiés de plus qui ont des parents au Canada.

Des plans en vue de réinstaller jusqu’à 1 000 réfugiés bhoutanais de plus ont été annoncés en mars 2013.

Le Canada réinstallera au total jusqu’à 6 500 réfugiés bhoutanais qui vivent depuis près de deux décennies dans des camps gérés par les Nations Unies.

Le programme de réinstallation du Canada

Le gouvernement du Canada s’est engagé à renforcer le rôle du Canada comme chef de file mondial de la protection des réfugiés en améliorant ses programmes de réinstallation.

Le Canada administre un programme de réinstallation mondial et réinstalle des réfugiés d’environ 70 nationalités différentes.

Comment les plans de réinstallation progressent-ils?

Image décrite ci-dessous

Réfugiés bhoutanais attendent leurs entrevues

Lorsque ce mouvement de réinstallation a débuté en 2007, il y avait environ 108 000 réfugiés bhoutanais dans les camps.

Les huit pays qui participent à ce projet se sont engagés ensemble à réinstaller au moins 70 000 personnes sur une période de plusieurs années. Déjà, plus de 69 000 personnes ont quitté le Népal pour commencer une nouvelle vie dans ces pays, et les activités de réinstallation se poursuivent. Grâce aux efforts déployés par ces pays, le gouvernement du Népal, appuyé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a pu réduire le nombre de camps de réfugiés de sept à deux.

Au 31 décembre 2015, près de 6 600 Bhoutanais étaient arrivés au Canada.

Les réfugiés se sont installés dans plus de 21 collectivités partout au Canada, notamment Charlottetown, Fredericton, St. John’s, Saint-Jérôme, Québec, Laval, Ottawa, Toronto, London, Windsor, Hamilton, Winnipeg, Saskatoon, Lethbridge et Vancouver, pour ne nommer que celles-là.

Renseignements concernant les voyages précédents à Damak

En septembre 2008, une première équipe de représentants du Canada s’est rendue à Damak, au Népal, afin de procéder aux premières entrevues de sélection auprès des réfugiés bhoutanais souhaitant être réinstallés. Tout au long du processus, l’équipe du Canada a collaboré étroitement avec ses partenaires internationaux de l’Organisation internationale pour les migrations et du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Les réfugiés bhoutanais ont été très enthousiastes et optimistes à l’idée d’être réinstallés au Canada. Il s’agit d’un groupe très diversifié d’hommes, de femmes et d’enfants de tous les âges. Ils parlent différentes langues et les adultes possèdent un éventail de compétences professionnelles. Les premiers réfugiés réinstallés comprenaient :

  • des femmes vulnérables;
  • des victimes de violence et de torture;
  • des réfugiés ayant des problèmes médicaux, comme des troubles de la parole ou une déficience auditive.

Bien que très peu de ces réfugiés aient déjà de la famille au Canada, nombre d’entre eux parlent anglais et il n’est pas rare que les jeunes adultes aient fait leur secondaire, et même des études postsecondaires.

À la suite des entrevues, les réfugiés sélectionnés font l’objet d’examens médicaux, de contrôles de sécurité et de vérifications du casier judiciaire; les personnes répondant à l’ensemble des critères d’admissibilité peuvent alors être réinstallées au Canada.

Comment aider les réfugiés bhoutanais

Les personnes qui le souhaitent peuvent parrainer un réfugié bhoutanais par l’intermédiaire du Programme de parrainage privé de réfugiés, et aider les réfugiés bhoutanais à s’intégrer dans nos collectivités.

Renseignez-vous…

 
 
Date de modification :