Programme de réfugiés pris en charge par le gouvernement

Les réfugiés pris en charge par le gouvernement sont des réfugiés au sens de la Convention outre-frontières dont la réinstallation initiale au Canada est entièrement prise en charge par le gouvernement du Canada ou du Québec. Les services nécessaires sont fournis par des organisations non gouvernementales avec lesquelles IRCC a conclu un accord.

Les services offerts peuvent s’étendre sur une période maximale d’un an après l’arrivée au Canada, ou jusqu’à ce que le réfugié soit en mesure de subvenir seul à ses besoins, selon ce qui se produit en premier. Ces services peuvent comprendre :

  • le logement;
  • l’habillement;
  • l’alimentation;
  • l’aide nécessaire pour trouver un emploi et devenir financièrement autonome;
  • d’autres formes d’aide à la réinstallation.

Les organisations qui offrent des services d’aide à la réinstallation aux nouveaux arrivants au Canada sont appelées des fournisseurs de services. Il existe plusieurs fournisseurs de services subventionnés par le Programme d’aide à la réinstallation partout au Canada.

Le gouvernement du Canada offre une aide financière aux réfugiés pris en charge par le gouvernement ainsi que des prêts pour tous les réfugiés qui se réinstallent au Canada.

Découvrez comment obtenir l’aide dont vous avez besoin après votre arrivée et profitez de quelques conseils très utiles sur la vie au Canada.

Programme de protection d’urgence (PPU)

Le Programme de protection d’urgence (PPU) a pour but de permettre au Canada de répondre aux demandes urgentes présentées par des réfugiés visés par des menaces de renvoi ou d’expulsion ou dont la vie est directement menacée. Les réfugiés visés par le PPU sont considérés comme des réfugiés pris en charge par le gouvernement et certains peuvent être considérés comme étant admissibles au Programme d’aide conjointe (PAC). Renseignez-vous sur le PPU.

  • Femmes en péril (FEP) : Le PPU s’adresse aussi aux femmes dont la vie est menacée et qui ont un besoin urgent de protection. Les femmes qui ont un besoin urgent de protection ou qui sont vulnérables ne sont pas tenues de démontrer qu’elles seront capables de se réinstaller au Canada. Les femmes en péril et leurs personnes à charge qui les accompagneront au Canada doivent cependant, comme tous les demandeurs d’asile, satisfaire aux exigences liées à l’examen médical et à la vérification de sécurité et des antécédents criminels. Les femmes en péril peuvent en outre être parrainées par le secteur privé.
 
 
Date de modification :