Évaluation de l’adhésion du Canada à l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste

4. Conclusions et recommandations

L’évaluation permet de conclure qu’il existe un besoin continu pour le Canada d’être membre de l’AIMH et que l’adhésion à l’AIMH est conforme aux priorités du gouvernement du Canada, de CIC et du Bureau de la liberté de religion ainsi qu’au rôle du gouvernement fédéral en regard de la promotion du multiculturalisme.

La plupart des résultats établis à court terme et à moyen terme pour l’adhésion du Canada à l’AIMH – et en particulier des objectifs nationaux et internationaux fixés pour l’année de présidence du Canada – ont été réalisés. Le Canada a contribué à l’AIMH et – comme membre de cette dernière – a fait preuve de leadership dans ses activités de mémoire, de recherche et d’éducation au sujet de l’Holocauste.

Bien que le Canada ait réussi à produire ces résultats au cours des cinq dernières années, l’évaluation indique qu’il y a certaines préoccupations, notamment au sein de la délégation canadienne, que le Canada n’a pas expliqué comment il compte continuer de s’acquitter de ses engagements comme membre de l’AIMH. De plus, étant donné que le Bureau de la liberté de religion occupe la fonction de chef de la délégation, les obligations redditionnelles des deux ministères devraient être mieux définies. Par conséquent, la recommandation suivante est formulée :

Recommandation 1 : CIC devrait établir de façon claire, en collaboration avec le Bureau de la liberté de religion, les obligations redditionnelles et les rôles et responsabilités de chacun au regard du respect des engagements du Canada liés à sa qualité de membre de l’AIMH. Cela doit notamment comprendre :

  • des précisions quant aux engagements et résultats attendus dans le cadre de l’AIMH en ce qui concerne la préparation aux réunions des groupes de travail et des séances plénières et la participation à celles-ci;
  • un soutien à la délégation d’experts et la promotion de l’éducation, la mémoire et la recherche au sujet de l’Holocauste, au Canada et à l’étranger.
Date de modification :