Évaluation de l’adhésion du Canada à l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste

2. Méthodologie

2.1 Portée de l’évaluation et méthodes de collecte des données

L’évaluation a porté sur la participation et la contribution du Canada à l’AIMH, notamment la mesure dans laquelle l’expérience du Canada dans le développement d’une société intégrée et cohésive sur le plan social a influencé l’AIMH et l’influence que l’adhésion à l’AIMH a eue sur l’éducation, la mémoire et la recherche au sujet de l’Holocauste au Canada. De plus, l’évaluation a établi la mesure dans laquelle le Canada a atteint les objectifs fixés pour son année de présidence de l’AIMH. L’évaluation n’a porté ni sur l’AIMH elle-même, ni sur les activités précises financées par l’AIMH, ni sur les initiatives de programme entreprises au Canada.

Conformément aux exigences de la Directive sur la fonction d’évaluation du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT)Note de bas de page 17, l’évaluation a porté sur la pertinence et le rendement de l’AIMH entre 2009-2010 et 2013-2014. Comme illustrés dans le modèle logique, les résultats escomptés de l’adhésion du Canada à l’AIMH s’établissent comme suit :

  • Les Canadiens sont au courant de l’existence de l’Holocauste, comprennent ses causes et réfléchissent sur ses conséquences;
  • L’approche du Canada pour la création d’une société intégrée et cohésive sur le plan social est communiquée à l’échelle internationale;
  • Le Canada fait preuve d’un leadership national et international en matière d’éducation, de mémoire et de recherche au sujet de l’Holocauste.

Tableau 3 : Résumé des questions et éléments d'évaluation

Pertinence – Besoin continu

  1. Existe-t-il un besoin continu justifiant l’adhésion du Canada à l’AIMH?

Pertinence - Conformité aux priorités du gouvernement

  1. L’adhésion à l’AIMH est-elle conforme aux priorités ministérielles et pangouvernementales?

Pertinence - Harmonisation avec les rôles et responsabilités du gouvernement fédéral

  1. Dans quelle mesure l’adhésion à l’AIMH est-elle en harmonie avec les rôles et les responsabilités du gouvernement fédéral?

Rendement - Réalisation des résultats escomptés

  1. Quelle incidence l’adhésion du Canada à l’AIMH a-t-elle eue sur l’éducation, la mémoire et la recherche au sujet de l’Holocauste au Canada?
  2. La prise de conscience et la compréhension de l’Holocauste ainsi que de ses causes et conséquences ont-elles été rehaussées au Canada?
  3. Dans quelle mesure le Canada a-t-il atteint les objectifs fixés pour son année de présidence?
  4. De quelles façons le Canada a-t-il contribué à l’AIMH?
  5. L’approche du Canada pour la création d’une société intégrée et cohésive sur le plan social a-t-elle été communiquée à l’échelle internationale par l’entremise de l’AIMH? Le Canada a-t-il exercé une influence sur l’AIMH?
  6. Dans quelle mesure l’adhésion du Canada à l’AIMH a-t-elle contribué à faire la démonstration du leadership canadien en matière d’éducation, de mémoire et de recherche au sujet de l’Holocauste, au Canada et à l’étranger?
  7. L’adhésion du Canada à l’AIMH a-t-elle eu des conséquences inattendues (positives ou négatives)?

Rendement - Démonstration d’efficience et d’économie

  1. Le Canada pourrait-il contribuer à l’AIMH plus efficacement?
  2. Existe-t-il d’autres façons pour le Canada de soutenir l’éducation, la recherche et la mémoire au sujet de l’Holocauste et d’y participer?

La méthodologie et le niveau d’effort requis pour l’évaluation ont été établis en reconnaissance de la faible complexité et de l’importance relativement faible de la contribution versée. En conséquence, l’évaluation s’est fondée sur trois sources de données (entrevues, examen de documents et analyse documentaire) pour établir la pertinence de l’adhésion du Canada à l’AIMH et la réalisation des résultats escomptés pendant la période de cinq ans comprise entre 2009-2010 et 2013-2014.

Entrevues : Un total de 15 entrevues ont été menées dans le cadre de l’évaluation auprès de trois principaux groupes d’intervenants, dont neuf experts et délégués canadiens à l’AIMH, cinq membres du personnel de CIC et un membre du personnel de l’AIMH. Les entrevues ont été menées en personne ou par téléphone. Des guides d’entrevue ont été préparés pour chaque groupe d’intervenants; ils se trouvent à l’annexe technique.

Examen de documents : Les documents examinés incluaient des documents de CIC (plans, rapports et documents de base), des documents gouvernementaux (lois, plans, rapports, budgets, discours du Trône et communiqués de presse) ainsi que des notes d’allocution pour le ministre. L’annexe technique dresse une liste détaillée des documents examinés.

Analyse documentaire : De la documentation publiée sur les tendances en matière de crimes haineux, d’antisémitisme ainsi que de prise de conscience et de compréhension de l’Holocauste a été analysée. En plus d’une recherche de documentation sur Internet, la demande a été faite à des experts interviewés de citer de la documentation pertinente.

2.2 Limites et atténuation

Vu l’importance relativement faible de la contribution versée et la faible complexité, le niveau d’effort et les approches de l’évaluation ont été établis en conséquence. Par conséquent, l’évaluation a été menée sur la base de trois sources de données qualitatives et d’un nombre relativement limité d’entrevues de principaux informateurs. Il a donc été difficile de statuer sur la pertinence et l’importance des perspectives des personnes interviewées dans certains cas. Cependant, les perspectives de divers intervenants ont été représentées et, par conséquent, ces limitations n’ont eu aucune incidence sur les constatations.

Date de modification :