Évaluation du Programme d’aide mondiale aux migrants irréguliers

Recommandation no 1 :

CIC, en consultation avec le MAECD, devrait préciser les rôles et responsabilités de chacun en ce qui a trait aux activités de renforcement des capacités liées au PAMMI.

Réponse :

CIC accepte cette recommandation.

Pour mettre en œuvre le PAMMI après l'approbation du Conseil du Trésor, il faut que CIC collabore avec le Programme d'aide au renforcement des capacités de lutte contre la criminalité (PARCLC) du MAECD afin de préciser les rôles et responsabilités liés aux activités de renforcement des capacités qui sont financées grâce à la stratégie du gouvernement sur la lutte contre le passage de clandestins.

Mesure :

CIC, en consultation avec le responsable du programme du MAECD, élaborera un cadre de référence afin de définir clairement et de documenter le mandat en matière de renforcement des capacités des deux programmes. L'élaboration du cadre de référence :

  • comprendra un examen de l'entente de contribution antérieure du PAMMI et de la documentation à l'appui afin de déterminer les activités de renforcement des capacités qui pourraient être en double et les synergies actuelles ou possibles entre le PAMMI et le PARCLC;
  • décrira les types d'efforts et d'activités de renforcement des capacités qui sont en cours ou prévus dans les deux programmes.

CIC utilisera cette information afin de négocier et de gérer les futures ententes de contribution avec les fournisseurs de service dans le cadre du PAMMI.

Responsabilité :

Direction générale de la gestion du programme d'intégration. Soutien : MAECD et BCP

Date de mise en œuvre :

T3 2015/2016


Date de modification :