ARCHIVÉ – Capital social et entrée sur le marché du travail des nouveaux immigrants au Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Li Xue
Recherche et évaluation
Citoyenneté et Immigration Canada
Mars 2008

De plus en plus de données témoignent du déclin des résultats économiques des nouveaux immigrants comparativement aux résultats des cohortes plus anciennes (p. ex. Bloom, Grenier and Gunderson, 1995; Picot, Hou et Coulombe, 2007). L’examen des déterminants des résultats des nouveaux immigrants sur le plan professionnel, y compris des composantes du capital social, constitue une étape essentielle pour comprendre ce phénomène. Compte tenu des difficultés des nouveaux immigrants à s’intégrer au marché du travail canadien, le rôle du capital social comme mécanisme pour comprendre les progrès socio-économiques des immigrants suscite de plus en plus d’intérêt (Kunz, 2005). Différentes définitions du capital social ont été employées dans le but d’examiner des contextes élargis tels que le niveau d’instruction (Sun, 1999; Israel et Beaulieu, 2004), la recherché d’emploi (Montgomery 1991) et l’utilisation des services de santé (Deri, 2005).

Données provenant de l’Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC)

Remerciments : Je souhaite d’abord exprimer ma sincère gratitude à mon directeur de thèse, le professeur Gilles Grenier, pour les précieux commentaires, conseils et suggestions qu’il m’a prodigués tout au long des travaux ayant mené au présent document. Je suis très reconnaissante aux professeurs Pierre Brochu, Chris Worswick, Ravi Pendakur et Gamal Atallah pour leurs critiques éclairées des ébauches et exposés préliminaires. Je remercie la Direction générale de la recherche et de l'évaluation de Citoyenneté et Immigration Canada pour sa rétroaction et son soutien financier à la rédaction. Je remercie tout particulièrement Martha Justus, Eden Thompson et Jessie-Lynn MacDonald pour leur soutien généreux et constant jusqu’à la fin de ma thèse de doctorat. Enfin, je veux témoigner toute ma gratitude à mes collègues de CIC, en particulier Stan Kustec, Colleen-Marie Dempsey et Jun Zhao, pour leurs commentaires et suggestions très utiles sur les premières versions du document et les exposés connexes.

Capital social et entrée sur le marché du travail des nouveaux immigrants au Canada
[ Version PDF ]


Table des matières

Résumé


Date de modification :