ARCHIVÉE – Rapport annuel sur l’application de la Loi sur le multiculturalisme canadien 2008–2009

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Partie II : Application de la Loi sur le multiculturalisme canadien dans les institutions fédérales

D’un océan à l’autre : la réalisation du rêve national

Le défi Mathieu Da Costa
Concours national de compositions et de dessins

Gagnante de 2009, dans la catégorie des 16 à 18 ans

Irene peng
Titre : D’un océan à l’autre : la réalisation du rêve national
École secondaire Killarney
Vancouver, Colombie-Britannique

Une pièce de couleur anthracite illustrant un train à vapeur (au premier plan), encadré par un cheminot chinois, deux travailleurs (à l’arrière-plan) et un drapeau canadien presque réel flottant au vent.


Introduction

Les institutions fédérales sont tenues par la Loi sur le multiculturalisme canadien de conduire leurs activités en tenant dûment compte de la réalité multiculturelle du Canada. Ces institutions comprennent les ministères fédéraux, les sociétés d’État, les organismes et les bureaux mis sur pied pour exécuter une fonction gouvernementale en vertu d’une loi ou d’un décret.

La taille et le mandat des institutions fédérales varient considérablement, et leurs activités d’application de la Loi sont également très variées. Il peut s’agir entre autres de promouvoir des politiques, des programmes, des services et des pratiques qui améliorent la compréhension et le respect de la diversité croissante de la société canadienne; de mettre en place des programmes et des politiques qui favorisent l’égalité des chances d’emploi et d’avancement; de consulter activement les communautés et de collaborer avec elles en plus d’établir des partenariats; d’entreprendre des activités de sensibilisation du public; et enfin de diriger et de diffuser des recherches sur les questions liées au multiculturalisme.

Chaque année, ces réalisations sont présentées dans le Rapport annuel sur l’application de la Loi sur le multiculturalisme canadien.

En vue de la préparation du rapport de 2008-2009, le Programme du multiculturalisme de Citoyenneté et Immigration Canada a remis aux institutions fédérales soumises à la Loi sur le multiculturalisme canadien un guide et un formulaire de présentation pour qu’elles indiquent comment elles s’étaient acquittées de leurs obligations au cours de l’exercice de 2008-2009.

Le Programme du multiculturalisme a également organisé une série d’ateliers pour aider les institutions fédérales à préparer leurs observations et pour les sensibiliser davantage aux obligations qu’elles ont en vertu de la Loi sur le multiculturalisme canadien.

Le taux de réponse pour le rapport de cette année est impressionnant, 122 (83 %) des 147 institutions fédérales admissibles ayant présenté des observations. Après avoir examiné ces observations, Citoyenneté et Immigration Canada a sélectionné une série d’exemples pour montrer les nombreuses manières variées et novatrices qu’utilisent les institutions fédérales pour s’acquitter de leurs responsabilités aux termes de la Loi.

Comme dans les années précédentes, les activités pour l’année financière 2008-2009 sont groupées par thème afin de montrer leur étendue, en commençant par une section sur les principales réalisations d’institutions qui ont fait preuve de leadership et d’innovation dans la promotion du multiculturalisme. La taille approximative des institutions fédérales est également précisée. Les groupes d’institutions, soit les petites (de 1 à 500 employés), les moyennes (de 501 à 1 500 employés) et les grandes (de plus de 1 500 employés), sont fondés sur les catégories par taille qu’a définies le Secrétariat du Conseil du Trésor.

Comme l’espace ne permet pas de rendre compte pleinement de toutes les observations reçues, une liste de toutes les institutions ayant fourni des observations se trouve en appendice.

2.1 Principales réalisations

Au cours de la période de référence de 2008-2009, plusieurs institutions fédérales ont mis en place des programmes ou mené des activités justifiant une reconnaissance spéciale. La présente section met en relief le travail des institutions fédérales qui ont fait preuve d’un engagement ou d’une créativité spéciale pour s’acquitter de leurs responsabilités aux termes de la Loi sur le multiculturalisme canadien.
 
Les principales réalisations sont présentées en ordre alphabétique suivant les institutions fédérales. Elles comprennent des partenariats novateurs, des initiatives réussies pour supprimer des obstacles systémiques, ainsi que des activités de sensibilisation et l’organisation d’un forum de prévention de la discrimination.

Affaires Indiennes et du Nord Canada (grande ~ 5 250) – Initiative de réforme de l’éducation des Premières Nations

En 2008-2009, Affaires indiennes et du Nord Canada a fait progresser la Loi sur le multiculturalisme canadien en mettant en œuvre des stratégies clés pour l’Initiative de réforme de l’éducation des Premières Nations. Le Programme de réussite scolaire des étudiants des Premières Nations et le Programme de partenariats éducatifs sont les fruits d’initiatives que l’organisme réalise en vue de s’acquitter de son engagement à mieux outiller les peuples autochtones afin qu’ils contribuent au paysage culturel du Canada. Le but est de travailler en collaboration pour améliorer la réussite scolaire et l’intégration des Autochtones dans le marché du travail et la société.

Le Programme de partenariats éducatifs fait partie intégrante d’un engagement primordial du gouvernement du Canada visant à jeter les assises d’une réforme à long terme de l’éducation des Premières Nations. Ce programme fondé sur des propositions préconise la collaboration entre les Premières Nations, les provinces, Affaires indiennes et du Nord Canada et d’autres intervenants, afin d’accroître la réussite des élèves des Premières Nations qui fréquentent les écoles provinciales et des Premières Nations de niveau primaire et secondaire. Le programme soutient la création et l’avancement d’accords de partenariat formels qui visent à établir des relations de travail pratiques entre d’une part les éducateurs des organismes régionaux des Premières Nations et les écoles, et d’autre part les éducateurs des systèmes provinciaux, en vue de faciliter le partage d’information et la coordination entre les écoles provinciales et les Premières Nations.

Le Programme de réussite scolaire des étudiants des Premières Nations (PRSEPN) encourage les écoles à concevoir des plans de réussite, à évaluer les élèves et à mettre en place des systèmes de gestion du rendement afin de mesurer les progrès des écoles et des élèves. Le PRSEPN est un programme fondé sur les propositions ayant pour but d’appuyer les éducateurs des Premières Nations dans les réserves (du jardin d’enfance à la 12e année) qui cherchent à répondre aux besoins des élèves et à améliorer les résultats des élèves et des écoles. Plus particulièrement, le programme aidera les éducateurs des Premières Nations à planifier des façons de remédier aux trois problèmes prioritaires : l’alphabétisation, la numératie et la rétention des élèves.

Citoyenneté et Immigration Canada (grande ~ 4 400) – Bureau d’orientation relatif aux titres de compétences étrangers

En 2008-2009, le Bureau d’orientation relatif aux titres de compétences étrangers (BORTCE) de Citoyenneté et Immigration Canada a continué d’offrir des services complets et fiables d’information, d’aiguillage et d’orientation sur le marché du travail canadien et sur les processus d’évaluation et de reconnaissance des titres de compétences au Canada. Par ces services, le bureau facilite la transition des nouveaux immigrants à la société canadienne et favorise une participation pleine et équitable à plus long terme au marché du travail canadien.

En 2008-2009, 35 534 clients ont bénéficié du service en personne dans 330 centres de Service Canada et 2 146 appels ont été reçus de la part d’individus cherchant à obtenir de l’information sur la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Au total, 287 378 visites du site Web du BORTCE ont été enregistrées de juillet 2008 à mars 2009.

Au cours de la période de référence, le BORTCE a élaboré, en collaboration avec Ressources humaines et Développement des compétences Canada :

  • un cadre pancanadien sur la reconnaissance des compétences acquises à l’étranger en partenariat avec Ressources humaines et Développement des compétences Canada, les provinces et les territoires, qui permettra d’appuyer l’établissement d’une approche commune pour l’évaluation des titres de compétences étrangers;
  • un programme à l’étranger qui joindra un bassin plus vaste d’immigrants venant d’un plus grand nombre de pays sources et dont les titres de compétences et l’expérience sont liés à des professions désignées prioritaires, ce qui facilitera l’intégration opportune, efficace et à long terme d’individus formés à l’étranger dans le marché du travail canadien;
  • une feuille de route de l’employeur, conçue pour aider les propriétaires de petites et moyennes entreprises à mieux comprendre le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers.

Gendarmerie Royale du Canada (grande ~ 28 400) – La vedette multiculturelle du mois

En mars 2009, la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) a lancé un projet d’information et de sensibilisation intitulé La vedette multiculturelle du mois. C’est le champion du multiculturalisme de la GRC, en partenariat avec la Section de l’équité en matière d’emploi, qui a pris l’initiative de cette série de publications de sensibilisation. On y présente une série d’articles généraux sur des aspects méconnus d’une religion ou d’une culture choisie et on invite les parties intéressées à en lire davantage sur le sujet en leur suggérant des liens utiles à visiter. Les articles sont conçus pour favoriser la discussion sur la diversité chez les employés et rendre agréable l’expérience d’apprentissage, dans l’espoir que ces nouvelles connaissances élimineront les préjugés existant dans le milieu du travail. À ce jour, les employés ont donné beaucoup de rétroaction positive.

C’est là un exemple de la façon dont les cadres supérieurs peuvent aider à favoriser une plus grande compréhension et un plus grand respect de la diversité de la société canadienne.

Postes Canada (grande ~ 72 400) – Partenariat communautaire pour accroître le recrutement

En janvier 2008, Postes Canada a établi un partenariat avec Local Agencies Serving Immigrants (LASI) Compétences mondiales, un groupe d’Ottawa qui met en relation des employeurs et des nouveaux immigrants. Ce partenariat a contribué à accroître la représentation des membres des minorités visibles dans l’effectif de Postes Canada.

Le groupe de soutien externe des immigrants de LASI Compétences mondiales a aidé Postes Canada à recruter des facteurs pour les zones rurales et les banlieues. Ainsi, l’organisme a déterminé les candidats admissibles, aidé à coordonner le processus de recrutement, fourni de l’aide pendant le processus de demande en ligne et conseillé Postes Canada sur les pratiques exemplaires pour l’entrevue des candidats et la phase de sélection.

Tout au long de cette initiative, Postes Canada a cerné les approches et les pratiques ayant besoin d’être modifiées ou améliorées pour être conformes aux objectifs d’embauche de la Société. Par exemple, on a déterminé quels obstacles pouvaient nuire à l’embauche, comme les défis liés à l’utilisation de l’outil de recrutement en ligne relativement nouveau de Postes Canada et la nécessité de former le groupe pour garantir une plus grande participation au processus de recrutement. L’outil de recrutement en ligne a été révisé pour inclure un bouton radio permettant au candidat de s’identifier comme membre de LASI Compétences mondiales. Ce changement a aidé les agents de recrutement à sélectionner et évaluer ces individus pour des possibilités d’emploi. Le changement a également eu des répercussions positives sur la participation des membres des groupes désignés.

En raison du succès de son partenariat avec LASI Compétences mondiales et pour aider à régler des problèmes de recrutement, Postes Canada a depuis conclu de nouveaux partenariats avec deux autres groupes offrant des services aux nouveaux immigrants en Alberta.

Une affiche des postes à pourvoir et une invitation à une séance d’orientation ont été préparées dans plusieurs langues et distribuées par LASI Compétences mondiales. Plus de 80 candidats ont assisté à la séance d’information, qui donnait des précisions sur la façon de présenter une demande en ligne.

Des 64 candidats qualifiés, huit ont été embauchés dans des postes à temps plein de service du courrier ou comme facteurs en zone rurale et en banlieue.

En raison du succès de son partenariat avec LASI Compétences mondiales et pour aider à régler des problèmes de recrutement, Postes Canada a depuis conclu de nouveaux partenariats avec deux autres groupes offrant des services aux nouveaux immigrants en Alberta.

Ressources humaines et Développement des compétences Canada (grande ~ 23 100) – Initiative de service multilingue

Ressources humaines et Développement des compétences Canada a lancé un nouveau programme pilote dans le cadre de l’Initiative de service multilingue de Service Canada, qui offre un service d’interprétation téléphonique par un tiers aux personnes qui téléphonent à un centre de Service Canada pour avoir de l’information ou de l’aide.

Le programme pilote a montré que les services d’interprétation téléphonique sont un moyen peu coûteux de surmonter un obstacle important quand le personnel est incapable de communiquer efficacement dans la langue du client.

Pour offrir le service, Service Canada a passé un marché avec une compagnie mondiale qui offre des services d’interprétation par téléphone dans 150 langues. Quand Service Canada ne dispose d’aucun employé parlant la langue du client, ce dernier est mis en communication avec un interprète professionnel dans un délai de soixante secondes.

Le programme pilote a montré que les services d’interprétation téléphonique sont un moyen peu coûteux de surmonter un obstacle important quand le personnel est incapable de communiquer efficacement dans la langue du client. Le programme mise également sur les initiatives existantes de service multilingue.

Ressources naturelles Canada (grande ~ 4 380) – Programme de gestion des compétences axé sur les minorités visibles

Le Programme de gestion des compétences axé sur les minorités visibles de Ressources naturelles Canada est une importante initiative qui vise à créer un milieu de travail inclusif et sans obstacle. Ce programme a pour but d’appuyer le perfectionnement professionnel d’employés nommés pour une période indéterminée qui sont membres d’une minorité visible. Lancé en août 2008, le programme comporte trois composantes :

  • inauguré en novembre 2008, le projet pilote du recensement des compétences visait les employés des minorités visibles du niveau de direction et offrait des séances d’information aux employés et gestionnaires intéressés. À la fin de janvier 2009, 39 candidats avaient présenté une demande et avaient été recensés. En mars, les cadres supérieurs ont examiné les résultats du recensement et discuté avec les participants des possibilités de perfectionnement qu’ils avaient énoncées. Lorsque ce projet pilote et son évaluation seront terminés, le ministère a l’intention de le mettre en œuvre pour d’autres groupes;
  • le programme d’enrichissement de carrière a commencé sa phase pilote en décembre 2008. Il s’agissait de cours de durées diverses offerts au cours de trois mois. En février 2009, 15 participants ont terminé avec succès ces cours;
  • le Programme de mentorat en leadership pour les employés membres des minorités visibles s’est poursuivi avec une deuxième cohorte de 10 participants en septembre 2008 et a réussi à jumeler les participants avec leurs mentors.

Statistique Canada (grande ~ 5 600) – Programme de sensibilisation des communautés ethnoculturelles

Le programme de sensibilisation des communautés ethnoculturelles à Statistique Canada a été mis sur pied en tenant compte de la diversité croissante de la population canadienne. Le but du programme est d’établir et d’entretenir des relations avec des médias allophones dans un effort de sensibiliser les communautés ethniques au mandat de Statistique Canada. Les efforts sont concentrés sur la sensibilisation des nouveaux médias ethniques chaque année. Au cours de l’exercice de 2008-2009, Statistique Canada a continué d’établir et d’entretenir des relations avec des organisations ethnoculturelles et des médias ethniques grâce à diverses activités de relations externes.

Le Programme de sensibilisation des communautés ethnoculturelles suppose une collaboration étroite avec les médias ethniques afin de diffuser les résultats du recensement ou d’autres sondages importants aux membres des communautés ethnoculturelles. Non seulement ce programme aide-t-il les membres de la communauté à mieux comprendre leurs collectivités, mais il sert aussi à favoriser et à solidifier le partenariat de longue date que Statistique Canada entretient avec ces communautés diversifiées.

Un exemple des nombreuses activités qui ont eu lieu grâce à ce programme est la conférence organisée à Vancouver en février 2009, sous le thème La diversité compte. Cette conférence d’une journée a réuni environ 250 participants représentant tous les ordres de gouvernement, des établissements d’enseignement, des entreprises et des organisations multiculturelles de la région de l’Ouest.

Le Programme de sensibilisation des communautés ethnoculturelles suppose une collaboration étroite avec les médias ethniques afin de diffuser les résultats du recensement ou d’autres sondages importants aux membres des communautés ethnoculturelles. Non seulement ce programme aide-t-il les membres de la communauté à mieux comprendre leurs collectivités, mais il sert aussi à favoriser et à solidifier le partenariat de longue date que Statistique Canada entretient avec ces communautés diversifiées.

Un atelier sur la transformation des statistiques en récits pour les médias a été présenté aux membres des médias multiculturels dans la région du Centre. Cet atelier donnait une introduction complète au site Web de Statistique Canada, aux données du recensement ainsi qu’à la rédaction avec des statistiques. Chacune des présentations de cet atelier a permis de renforcer les relations de travail avec ces médias et ces organisations ethnoculturelles.

 

<< Précédent | Contenu | Suivant >>

Date de modification :