ARCHIVÉ – Immigrants récents, immigrants antérieurs et natifs du Canada : association aux identités collectives

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

3. Méthodologie

La World Values Survey (WVS) est une [traduction] « enquête mondiale sur le changement socioculturel et politique. Un réseau de spécialistes des sciences sociales des grandes universités de partout dans le monde a mené l’enquête longitudinale » (WVS, 2008). L’enquête a connu cinq vagues qui se sont déroulées en 1981, en 1990‑1991, en 1995‑1997, en 1999‑2001 et la plus récente en 2005‑2006.

L’enquête présente un échantillon national représentatif de résidents canadiens âgés de 18 ans ou plus. L’échantillon de base de l’enquête (population totale N=1 765) a été élargi pour la deuxième fois en 2006 (élargi la première fois en 2000) pour inclure un plus grand nombre d’immigrants récents, ce qui permet de comparer les réponses des immigrants récents – c’est‑à‑dire des personnes qui ne sont pas nées au Canada qui y vivent depuis moins de 10 ans – à celles des immigrants antérieurs – personnes qui ne sont pas nées au Canada qui y vivent depuis 10 ans ou plus – et à celles des natifs du Canada. L’échantillon des nouveaux immigrants était composé de nouveaux immigrants de Vancouver (N=151), Toronto (N=157), et Montréal (N=192) et complétait l’échantillon de base. [Note 6] Pour chaque question, les résultats rapportés n’incluent pas les personnes sondées qui n’ont pas répondu à la question ou qui ont refusé de le faire. L’échantillon de base de la WVS a été combiné à l’échantillon des nouveaux immigrants, puis la population a été répartie en trois groupes : les natifs du Canada, les immigrants récents et les immigrants antérieurs.

CIC a fourni un financement au projet (y compris le financement pour l’échantillon élargi des nouveaux immigrants) et a conclu une entente pour recevoir certaines des données canadiennes avant leur diffusion publique. Comme les microdonnées n’étaient pas accessibles, les analyses statistiques pour le présent rapport sont tirées des travaux du professeur Neil Nevitte, de l’Université de Toronto, principal enquêteur du Canada pour la WVS.

On a demandé aux répondants du sondage s’ils étaient tout à fait d’accord, d’accord, en désaccord ou tout à fait en désaccord avec l’énoncé suivant : « Je me considère comme… un citoyen du monde / un citoyen de l’Amérique du Nord / un citoyen du Canada dans son ensemble / un citoyen de ma province ou de ma région / un membre de ma communauté locale ». Les pourcentages des trois groupes de population ont été mis en comparaison, afin de voir comment les modes d’identification se comparent entre les groupes de population (voir l’appendice A pour les tableaux de données de Nevitte [2008]).

Pour mieux saisir les variables associées à la probabilité qu’un individu s’identifie au Canada dans son ensemble, nous avons procédé à des analyses de régression logistique ordonnée de même qu’à un pseudo test du R au carré pour vérifier la qualité de l’ajustement. Les analyses de régression ont été effectuées à l’aide de l’échantillon des nouveaux immigrants, ce qui a permis de séparer les natifs du Canada, les immigrants antérieurs et les immigrants récents.

Nous avons également calculé le rapport de cotes et la valeur p. Un rapport de cotes supérieur à 1 indique que l’association de la variable indépendante à l’identification comme citoyen du Canada est positive, tandis qu’un rapport de cotes inférieur à 1 indique que cette association de la variable indépendante à l’identification comme citoyen du Canada est négative. Un rapport de cotes proche de 1 indique que les changements de la variable indépendante ne sont pas associés à la variable dépendante. Il convient de remarquer que, pour tenir compte des données manquantes, les réponses « ne sait pas » et les refus de répondre ont été exclus des calculs.


Note en bas de page

[Note 6] Pour Montréal, Toronto et Vancouver, les données de l’enquête ont été pondérées pour garantir qu’elles reflètent avec exactitude le profil des nouveaux immigrants dans la ville selon l’âge et le sexe. Les facteurs de pondération ont été calculés à l’aide des données du Recensement du Canada de 2006 pour les régions métropolitaines de recensement de Montréal, Toronto et Vancouver.

Date de modification :