Renforcer les connaissances au sujet de l’accueil des immigrants et des communautés dans un contexte de langue officielle en situation minoritaire

Présenté par : le Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise

À : Citoyenneté et Immigration Canada – recherche sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM)

Le 31 mars 2014

Ce projet a été financé par la Direction générale de la recherche et de l’évaluation de Citoyenneté et Immigration Canada dans le cadre de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés afin de soutenir la recherche sur l’immigration dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Les opinions exprimées dans le présent document sont celles de l'auteur(e) ou des auteur(e)s et ne reflètent pas nécessairement celles de Citoyenneté et Immigration Canada ou du Gouvernement du Canada.

Le projet : contexte et portée

  • Buts
    • Établir une capacité de recherche qui fait actuellement défaut dans le domaine
    • Créer de nouvelles connaissances pertinentes et les communiquer aux responsables des secteurs universitaire, gouvernemental et communautaire
  • Calendrier/montant
    • Du 3 février au 31 mars 2014/24 962,45 $
  • Jalons
    • Création d’un nouveau groupe de recherche
    • Tenue de trois réunions du nouveau groupe
    • Réalisation d’une recension des écrits/d’un guide de ressources

Activités du projet

  • Embaucher le personnel du projet
  • Confirmer et agrandir l’équipe de chercheurs et de partenaires
  • Mener trois réunions du groupe
    • Deux par conférence téléphonique
    • Une en personne, à l’occasion du 16e Congrès national Metropolis, au Lac Leamy
  • Réalisation d’une recension des écrits/d’un guide de ressources préliminaire

Équipe du projet

  • Chercheurs
    • Belkhodja, Chedly, Ph. D., directeur et professeur, École des affaires publiques et communautaires, Université Concordia
    • Beneventi, Domenic, Ph. D., professeur adjoint, Université de Sherbrooke
    • Canton, Licia, Ph. D., chercheuse indépendante pour le magazine Accenti/Association des écrivain(e)s italo-canadien(ne)s
    • Gosselin, Cheryl, Ph. D., professeure adjointe, Université Bishop’s
    • Guignard Noël, Josée, agente de recherche, ICRML
    • Lewis, Brian, Ph. D., doyen, École de formation continue, Université Concordia
    • O’Donnell, Lorraine, Ph. D., coordonnatrice-chercheuse, RRCQEA
    • Pépin-Filion, Dominique, chercheur, Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques
    • Pichette, Amanda, chargée de cours, Université Bishop’s
    • Pocock, Joanne, Ph. D., professeure associée, Université Carleton; chercheuse pour le Réseau communautaire de santé et de services sociaux (RCSSS); chercheuse associée auprès de l’ICRML
    • Ravensbergen, Frances, Ph. D., chargée de cours, Université Concordia; chercheuse indépendante au Centre des organismes communautaires
    • Reimer, Bill, Ph. D., professeur, Université Concordia et Voies vers la prospérité
    • Richardson, Mary, Ph. D., chercheuse d’établissement, Institut national de santé publique du Québec
    • Robineau, Anne, Ph. D., directrice adjointe, Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques
    • Rothwell, David, Ph. D., professeur adjoint, Université McGill
    • Thompson, Stephen, directeur de la politique stratégique, de la recherche et des affaires publiques, Quebec Community Groups Network
    • Vatz-Laaroussi, Michèle, Ph. D., professeure, Université de Sherbrooke
  • Partenaires
    • Aînés Action Québec : représentés par David Cassidy, président, et Ruth Pelletier, vice-présidente
    • Quebec Community Groups Network : représenté par Sylvia Martin-Laforge, directrice générale, et Stephen Thompson, chercheur
    • Voies vers la prospérité – nœud du Québec : représenté par les chercheurs M. Vatz-Laaroussi et Bill Reimer
    • Voice of English-speaking Québec : représenté par Jean-Sébastien Jolin Gignac, directeur général

Recension des écrits/guide de ressources

  • Suivant l’orientation du groupe de recherche, la recension des écrits/le guide de ressources :
    • repose sur les publications et les activités du groupe de recherche même, plutôt que sur l’étude d’un grand éventail de la littérature. Une étude plus étendue aurait été préférable, mais le calendrier/les ressources du projet ne le permettaient pas.
    • a les buts suivants en matière d’établissement d’une capacité de recherche :
      • pour les CQEA : commencer à corriger les lacunes en matière de recherche en ce qui concerne les CQEA et l’immigration en produisant une nouvelle synthèse d’un vaste éventail de recherches et de ressources pertinentes.
      • pour les membres du groupe de recherche : prendre connaissance du travail et des réseaux utiles pour les CQEA et l’immigration auxquels leurs collègues ont participé. Cela leur permettrait d’approfondir leur compréhension du domaine de recherche et de favoriser leur collaboration future.
      • pour CIC et d’autres bailleurs de fonds : améliorer la compréhension de la base de connaissances collective et des besoins supplémentaires (lacunes au chapitre de l’expertise) du groupe de recherche relativement au sujet.
    • contient les éléments suivants :
      • de brefs énoncés pour chacun des chercheurs du groupe et représentants du groupe de partenaires concernant leurs intérêts et leur expertise dans le domaine de l’immigration et des CQEA.
      • une liste des publications, des rapports, des ensembles de données, des expositions et des projets communautaires de chaque membre du groupe qui se rapportent au domaine, analysés et divisés en thèmes. Il y a une analyse d’introduction pour cette partie.
      • une liste des réseaux pertinents auxquels les membres du groupe participent.

Prochaines étapes recommandées : recension des écrits/guide de ressources

  • La recension des écrits/le guide de ressources constitue un travail préliminaire. Parmi les prochaines étapes qui s’y rattachent, mentionnons les suivantes :
    • dresser la liste de projets plus précis auxquels songent les membres du groupe, en les regroupant selon les thèmes de recherche (« axes de recherche »)
    • à mesure que s’agrandit le groupe de recherche, inclure les publications des nouveaux membres
    • élargir la portée pour inclure des publications provenant de personnes à l’extérieur du groupe, particulièrement dans les sections qui s’appliquent directement à l’immigration et aux CQEA (sections 3.2.1, 3.2.2 et 3.2.5)
    • annoter toutes les publications énumérées

Prochaines étapes recommandées : phase II du projet

  • Buts
    • Établir une capacité de recherche qui fait actuellement défaut dans le domaine
    • Créer de nouvelles connaissances pertinentes et les communiquer aux responsables des secteurs universitaire, gouvernemental et communautaire
    • Mener de nouvelles recherches dans l’optique de produire des effets pratiques et concrets afin d’accroître la vitalité des CQEA
  • Objectifs
    • Mobiliser le groupe de recherche sur l’immigration et les communautés québécoises d’expression anglaise dirigé par le RRCQEA afin qu’il effectue de nouvelles recherches
    • Obtenir des aperçus de régions urbaines, rurales et éloignées par divers moyens afin de recenser les populations immigrées et de cerner leurs besoins
    • Parmi les initiatives de recherche possibles, mentionnons les suivantes :
      • Recherche quantitative : profil de base contenant des détails sur la population immigrée et les lieux où elle se trouve dans l’ensemble de la province.
        Note : Le QCGN a annoncé son intention de mener un projet de recherche statistique. Il va rencontrer les responsables du RRCQEA pour découvrir comment leurs efforts pourraient soutenir le groupe de recherche sur l’immigration et les communautés québécoises d’expression anglaise.
      • Recherche qualitative au moyen de groupes de discussion, d’entrevues, d’études de cas et d’analyse littéraire, entre autres, qui vise à répondre à certaines questions, y compris les besoins des immigrants, les besoins des groupes communautaires et le soutien disponible par l’intermédiaire de services offerts par le gouvernement et à l’extérieur du gouvernement (p. ex. famille, églises, organismes de bienfaisance, groupes communautaires)
      • Une liste de ressources pour les nouveaux arrivants offerte dès leur arrivée dans la société d’accueil
      • L’agrandissement et l’amélioration de la recherche bibliographique préliminaire (note : voir la section sur les étapes suivantes de la recension des écrits/liste de ressources présentée à CIC le 31 mars 2014)
  • Activités prévues
    • Créer une infrastructure à des fins de collaboration future; constituer un réseau qui comprend divers groupes
    • Chercher de nouvelles sources de financement
    • Mener des recherches, comme on l’a indiqué précédemment
    • Mener des activités de transfert des connaissances, y compris formuler des recommandations à l’intention des responsables des politiques; tenir des conférences avec les responsables des secteurs communautaire et gouvernemental et du secteur de la recherche; organiser des ateliers communautaires et sensibiliser les médias
  • Échéancier et budget estimé
    • De un à deux exercices : 2014-2015 et 2015-2016
    • 300 000 $
Date de modification :