3. Répartition et environnement géographiques des immigrants

3.1. Répartition géographique

Dans cette étude, nous présentons les résultats des trois catégories de PLOP à l’échelle québécoise et à l’échelle des régions économiques (RE) du Québec, pour donner le meilleur portrait possible de leurs similarités et de leurs différences. Une RE est un regroupement de divisions de recensement (DR) entières, qui sert d’unité géographique normalisée pour l’analyse de l’activité économique à l’échelle régionale. Au Québec, les RE sont définies par la loi (régions administratives) et sont fréquemment utilisées par le gouvernement du Québec à des fins d’administrationNote de bas de page 27.

  • Même si les immigrants sont encore plus concentrés à Montréal que les non immigrants, la répartition de la population des deux groupes suit un même modèle : leur population est concentrée dans les grands centres urbains, et plus on s’éloigne de ces centres, plus la population diminue, sauf dans la région de l’Outaouais en raison de sa proximité par rapport à Ottawa.
    • Les non immigrants sont concentrés dans les RE de la Montérégie (19 %), de Montréal (19 %) et de la Capitale-Nationale (10 %), tandis que les immigrants sont concentrés dans les RE de Montréal (66 %), de la Montérégie (12 %) et de Laval (9 %).
  • La proportion des immigrants de chacune des trois catégories de PLOP qui habitent Montréal est relativement élevée : c’est le cas de 73 % des immigrants de PLOP anglais, de 59 % des immigrants de PLOP français et de 71 % des immigrants de PLOP anglais-français.
  • Dans l’échelle de la carte 1, la population immigrante du Québec est répartie entre cinq catégories géographiques :
    • La première catégorie correspond à la RE de Montréal.
    • La deuxième catégorie est constituée des deux RE jouxtant Montréal : la Montérégie, qui vient au deuxième rang des RE accueillant la plus forte proportion des immigrants (12 %) et Laval, qui vient au troisième rang (9 %).
    • La troisième catégorie est constituée de la Capitale-Nationale (3 %), de l’Outaouais (3 %), des Laurentides (2 %), de l’Estrie (2 %) et de Lanaudière (2 %); elle comprend les RE où les immigrants ne sont pas particulièrement concentrés, mais où la population d’immigrants est assez importante pour permettre des analyses socioéconomiques.
    • Les RE de la quatrième catégorie (Bas-Saint-Laurent, Abitibi-Témiscamingue, Mauricie, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Centre-du-Québec et Chaudière-Appalaches) comptent de 1 000 à 9 999 immigrants.
    • La cinquième catégorie est constituée des plus orientales et des plus septentrionales des RE (Côte-Nord, Nord-du-Québec et Gaspésie–Îles–de–la–Madeleine), qui comptent moins de 1 000 immigrants et moins de 1 % de la population d’immigrants.
  • Dans les analyses de la répartition générale des catégories linguistiques, les renseignements sont fournis pour toutes les RE. Dans les analyses portant sur d’autres aspects démographiques ou socioéconomiques, nous utilisons des regroupements géographiques d’unités de petite taille : les RE des catégories quatre et cinq forment respectivement les RE de l’Est et les RE du Nord.
  • Les RE de l’Est comprennent les RE du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent, tandis que les RE du Nord sont constituées du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Mauricie, de la Côte-Nord, de l’Abitibi-Témiscaminque et du Nord-du-Québec.

Carte 1 : Nombre et pourcentage d’immigrants dans la population des régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Nombre et pourcentage d’immigrants dans la population des régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Nombre et pourcentage d’immigrants dans la population des régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de
la population
Montréal 560 395 65,8 %
Montérégie 100 785 11,8 %
Laval 73 565 8,6 %
Capitale-Nationale 25 165 3,0 %
Outaouais 23 635 2,8 %
Laurentides 19 825 2,3 %
Estrie 13 530 1,6 %
Lanaudière 12 675 1,5 %
Centre-du-Québec 4 890 0,6 %
Chaudière-Appalaches 4 670 0,5 %
Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 845 0,1 %
Bas-Saint-Laurent 2 005 0,2 %
Saguenay—Lac-Saint-Jean 2 535 0,3 %
Mauricie 3 990 0,5 %
Côte-Nord 920 0,1 %
Abitibi-Témiscamingue 1 780 0,2 %
  • Comme le montrent les cartes 2, 3 et 4, les immigrants des trois catégories de PLOP sont distribués géographiquement selon un même modèle : ils sont concentrés à Montréal tandis que les régions des catégories quatre et cinq en accueillent le moins.
    • Les immigrants de PLOP français sont les plus nombreux et les moins fortement concentrés à Montréal.
    • La principale différence dans la distribution des immigrants de PLOP anglais et de PLOP anglais-français tient à la position de Laval : les immigrants de PLOP anglais-français préfèrent cette région à la Montérégie, alors que c’est l’inverse pour les immigrants de PLOP anglais.
    • Les immigrants de PLOP anglais-français sont plus concentrés dans les RE de catégorie un et deux que les immigrants de PLOP anglais.

Carte 2 : Répartition des immigrants de PLOP anglais dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Répartition des immigrants de PLOP anglais dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Répartition des immigrants de PLOP anglais dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de
la population
 Montréal 182 065 73,4 %
 Montérégie 28 820 11,6 %
 Laval 17 225 6,9 %
 Capitale-Nationale 1 770 0,7 %
 Outaouais 7 435 3,0 %
 Laurentides 4 850 2,0 %
 Estrie 2 370 1,0 %
 Lanaudière 1 215 0,5 %
 Centre-du-Québec 280 0,1 %
 Chaudière-Appalaches 620 0,2 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 245 0,1 %
 Bas-Saint-Laurent 160 0,1 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 245 0,1 %
 Mauricie 260 0,1 %
 Côte-Nord 90 0,0 %
 Abitibi-Témiscamingue 405 0,2 %
 Nord-du-Québec 105 0,0 %

Carte 3 : Répartition des immigrants de PLOP français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Répartition des immigrants de PLOP français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Répartition des immigrants de PLOP français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de la population
 Montréal 241 390 58,6 %
 Montérégie 52 515 12,7 %
 Laval 36 040 8,7 %
 Capitale-Nationale 20 375 4,9 %
 Outaouais 11 500 2,8 %
 Laurentides 13 220 3,2 %
 Estrie 9 350 2,3 %
 Lanaudière 10 175 2,5 %
 Centre-du-Québec 3 865 0,9 %
 Chaudière-Appalaches 3 790 0,9 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 530 0,1 %
 Bas-Saint-Laurent 1 720 0,4 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 2 130 0,5 %
 Mauricie 3 370 0,8 %
 Côte-Nord 795 0,2 %
 Abitibi-Témiscamingue 1 200 0,3 %
 Nord-du-Québec 215 0,1 %

Carte 4 : Répartition des immigrants de PLOP anglais-français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Répartition des immigrants de PLOP anglais-français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Répartition des immigrants de PLOP anglais-français dans les régions économiques du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de la population
 Montréal 105 720 70,6 %
 Montérégie 15 855 10,6 %
 Laval 16 830 11,2 %
 Capitale-Nationale 2 285 1,5 %
 Outaouais 3 965 2,6 %
 Laurentides 1 410 0,9 %
 Estrie 1 440 1,0 %
 Lanaudière 1 045 0,7 %
 Centre-du-Québec 340 0,2 %
 Chaudière-Appalaches 215 0,1 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 70 0,0 %
 Bas-Saint-Laurent 90 0,1 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 120 0,1 %
 Mauricie 260 0,2 %
 Côte-Nord 25 0,0 %
 Abitibi-Témiscamingue 130 0,1 %
 Nord-du-Québec 30 0,0 %

3.2. Environnement géographique

  • Le pourcentage d’immigrants dans une catégorie de PLOP donnée pourrait avoir un effet sur le niveau de services reçus ou sur la mesure dans laquelle ils sont pris en considération dans les politiques de développement.
  • Comme le montrent les cartes 5, 6 et 7, la proportion d’immigrants dans chacune des catégories de PLOP varieNote de bas de page 28.
    • Les immigrants représentent 35 % de la population de PLOP anglais de Montréal, 31 % de celle de Laval et 22 % de celle de la Montérégie, tandis que dans les RE de catégorie trois ils représentent de 11 % à 17 % de cette population.
    • En ce qui concerne la population de PLOP français, elle est composée de moins de 5 % d’immigrants dans toutes les RE à l’exception de Montréal (22 %) et de Laval (13 %).
    • La catégorie PLOP anglais-français est celle où les immigrants sont le plus concentrés. La proportion d’immigrants est beaucoup plus élevée dans cette catégorie que dans les deux autres catégories de PLOP.
    • Dans certaines des RE de catégorie quatre et cinq, le nombre d’immigrants est très restreint et les conclusions s’y rapportant devraient être utilisées avec prudenceNote de bas de page 29.

Carte 5 : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de la population
 Montréal 182 065 32 %
 Montérégie 28 820 29 %
 Laval 17 225 23 %
 Capitale-Nationale 1 770 7 %
 Outaouais 7 435 31 %
 Laurentides 4 850 24 %
 Estrie 2 370 18 %
 Lanaudière 1 215 10 %
 Centre-du-Québec 280 6 %
 Chaudière-Appalaches 620 13 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 245 29 %
 Bas-Saint-Laurent 160 8 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 245 10 %
 Mauricie 160 7 %
 Côte-Nord 90 10 %
 Abitibi-Témiscamingue 405 23 %
 Nord-du-Québec 105 30 %

Carte 6 : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de la population
 Montréal 241 390 43 %
 Montérégie 52 515 52 %
 Laval 36 040 49 %
 Capitale-Nationale 20,375 81%
 Outaouais 11 500 49 %
 Laurentides 13 320 67 %
 Estrie 9 350 69 %
 Lanaudière 10 175 80 %
 Centre-du-Québec 3 865 79 %
 Chaudière-Appalaches 3 790 81 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 530 63 %
 Bas-Saint-Laurent 1 720 86 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 2 130 84 %
 Mauricie 3 370 84 %
 Côte-Nord 795 86 %
 Abitibi-Témiscamingue 1 200 67 %
 Nord-du-Québec 215 61 %

Carte 7 : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais-français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais-français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Pourcentage d’immigrants dans la population de PLOP anglais-français par région économique du Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Nombre de la
population
Répartition de la population
 Montréal 105 720 19 %
 Montérégie 15 855 16 %
 Laval 16 830 23 %
 Capitale-Nationale 2 285 9 %
 Outaouais 3 965 17 %
 Laurentides 1 410 7 %
 Estrie 1 440 11 %
 Lanaudière 1 045 8 %
 Centre-du-Québec 340 7 %
 Chaudière-Appalaches 215 5 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 70 8 %
 Bas-Saint-Laurent 90 4 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 120 5 %
 Mauricie 260 7 %
 Côte-Nord 25 3 %
 Abitibi-Témiscamingue 130 7 %
 Nord-du-Québec 30 8 %
  • La comparaison de la taille des communautés d’immigrants de chaque catégorie de PLOP (voir la carte 8) permet de constater que dans la plupart des RE, les immigrants de PLOP français sont les plus nombreux, suivis des immigrants de PLOP anglais. Les exceptions sont la Capitale-Nationale et le Centre-du-Québec, où les immigrants de PLOP anglais-français viennent au deuxième rang devant les immigrants de PLOP anglais, et la Mauricie, où le nombre d’immigrants de PLOP anglais-français et le nombre d’immigrants de PLOP anglais sont à peu près identiquesNote de bas de page 30.
  • C’est à Montréal (32 %), en Outaouais (31 %) et en Montérégie (29 %) que se trouvent les plus fortes proportions d’immigrants de la catégorie PLOP anglais.
  • Les RE où se trouvent les plus fortes proportions d’immigrants de PLOP anglais-français sont Laval (23 %), Montréal (19 %) et l’Outaouais (17 %).
  • Les immigrants de PLOP anglais représentent une assez forte proportion de l’ensemble des immigrants dans les RE du Nord et de l’Est, mais leur nombre absolu est relativement bas.
  • Les immigrants de PLOP anglais et les immigrants de PLOP anglais-français sont particulièrement concentrés à Montréal, qui est un centre historique de population anglophone au Québec, et en Outaouais, où joue la proximité de l’important centre de population anglophone qu’est Ottawa.

Carte 8 : Population d’immigrants par catégorie de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %

Population d’immigrants par catégorie de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Version texte : Population d’immigrants par catégorie de PLOP au Québec, Recensement de 2006, échantillon de 20 %
Région Total PLOP anglais PLOP français PLOP anglais-français
 Montréal 560 395 32 % 43 % 19 %
 Montérégie 100 785 29 % 52 % 16 %
 Laval 73 565 23 % 49 % 23 %
 Capitale-Nationale 25 165 7 % 81 % 9 %
 Outaouais 23 635 31 % 49 % 17 %
 Laurentides 19 825 24 % 67 % 7 %
 Estrie 13 530 18 % 69 % 11 %
 Lanaudière 12 675 10 % 80 % 8 %
 Centre-du-Québec 4 890 6 % 79 % 7 %
 Chaudière-Appalaches 4 670 13 % 81 % 5 %
 Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine 845 29 % 63 % 8 %
 Bas-Saint-Laurent 2 005 8 % 86 % 4 %
 Saguenay—Lac-Saint-Jean 2 535 10 % 84 % 5 %
 Mauricie 3 990 7 % 94 % 7 %
 Côte-Nord 920 10 % 86 % 3 %
 Abitibi-Témiscamingue 1 780 23 % 67 % 7 %
 Nord-du-Québec 355 30 % 61 % 8 %

Notes de bas de page

Note de bas de page 27

Pour les données détaillées à l’échelle des RE, voir le tableau 7 en annexe.

Retour la rfrence de la note de bas de page 27

Note de bas de page 28

Pour les données dont il est question ici, voir le tableau 7 en annexe.

Retour la rfrence de la note de bas de page 28

Note de bas de page 29

Dans le présent document, les nombres inférieurs à 200 sont trop bas pour être analysés et devraient être utilisés avec prudence.

Retour la rfrence de la note de bas de page 29

Note de bas de page 30

Pour les données, voir le tableau 8 en annexe.

Retour la rfrence de la note de bas de page 30

Date de modification :