ARCHIVÉ – Capital social et salaire : situation des immigrants récents au Canada

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

3. Données et méthodologie

3.1 Données

L’Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC) est une enquête qui a été conçue pour étudier la façon dont les immigrants s’adaptent à la vie canadienne durant les quatre premières années au Canada. L’information tirée de l’ELIC vient enrichir les données disponibles afin d’évaluer les expériences associées à l’intégration, soit le Recensement, la Banque de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) et l’Enquête sur la diversité ethnique (EDE), en fournissant des renseignements longitudinaux, en définissant les catégories d’immigrants et en dépassant les aspects économiques pour saisir des renseignements sur les aspects sociaux et culturels de l’intégration – une information essentielle pour comprendre les déterminants de la réussite de l’intégration des immigrants.

L’ELIC est une enquête « longitudinale », c’est‑à‑dire que les mêmes répondants ont été interviewés à différents intervalles de temps, soit six mois, deux ans et quatre ans après l’arrivée au Canada dans le cas de l’ELIC. En interviewant les mêmes personnes au fil du temps, l’ELIC brosse un portrait dynamique des expériences des immigrants récents au lieu d’offrir un simple « instantané » figé dans le temps.

Pour pouvoir participer à l’ELIC, les immigrants devaient être : arrivés au Canada entre octobre 2000 et septembre 2001; âgés de 15 ans ou plus au moment de leur arrivée au Canada; arrivés de l’étranger. Il n’y avait qu’un seul participant par ménage[Note 2]. Les interviews ont été réalisées par Statistique Canada; la première série (vague 1) a eu lieu entre avril 2001 et mai 2002, la deuxième (vague 2) entre décembre 2002 et décembre 2003, et la troisième (vague 3) entre décembre 2004 et décembre 2005. Douze mille immigrants ont été interviewés à la vague 1, tandis que 9 300 puis 7 700 d’entre eux ont participé aux vagues 2 et 3, respectivement.

L’enquête aborde divers aspects, notamment les caractéristiques démographiques des répondants longitudinaux[Note 3], la citoyenneté, les interactions sociales, les groupes et organisations, les compétences linguistiques, le logement, l’éducation, l’emploi, la santé, les valeurs et attitudes, le revenu et les perceptions sur la vie au Canada.

Élaborés d’après le concept de réseau à l’aide de renseignements qui sont uniques aux données de l’ELIC, en particulier les modules Interactions sociales et Groupes et organisations, les indicateurs de capital social reflètent différentes dimensions : taille, densité et diversité pour différents types de capital social pour chaque vague (Xue, 2007)[Note 4]. En outre, grâce à l’information contenue dans l’ELIC au sujet des moyens utilisés par les immigrants pour trouver des emplois, il est possible de déterminer quelles relations ont mené à des emplois particuliers de façon à créer des indicateurs pour les modes d’obtention des emplois : par l’entremise de membres de la famille ou de parents, par l’entremise d’amis du même groupe ethnique, par l’entremise d’amis extérieurs au groupe ethnique ou par l’entremise de réseaux formels[Note 5].

Établie à partir des indicateurs, la variable du stock individuel de capital social et des modes d’obtention des emplois est utilisée avec d’autres variables socioéconomiques pour calculer le logarithme du salaire hebdomadaire réel conditionnel à l’emploi durant les six premiers mois, les deux premières années et les quatre premières années au Canada dans les modèles de données de panel.

L’échantillon est composé des personnes qui ont participé aux trois vagues d’interviews et qui étaient actives et rémunérées au moment d’une interview particulière. Les immigrants qui étaient travailleurs indépendants et ceux qui étaient actifs mais non rémunérés sont exclus de l’analyse. Sont également exclus les immigrants habitant dans les territoires en raison de la taille extrêmement petite de ce groupe. Enfin, les personnes pour lesquelles il manquait des données au sujet des variables sélectionnées sont exclues. Dans le but de refléter les différences entre les sexes dans les variables explicatives et les salaires, les hommes et les femmes sont séparés dans les analyses de régression.

3.2. Méthodes

Toutes les analyses sont longitudinales afin de tirer profit de cette caractéristique de l’ELIC. Les liens entre les indicateurs du capital social et les salaires hebdomadaires sont examinés à l’aide de modèles utilisant des données de panel, y compris les modèles à effets fixes et à effets aléatoires, afin de tenir compte de l’hétérogénéité individuelle non observée. Le modèle de Hausman-Taylor (HT) et le modèle avec variables instrumentales (VI) sont également utilisés pour refléter le caractère endogène du rendement du capital social. Les ratios de concentration ethnique dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) et les agglomérations de recensement (AR) où vivaient les répondants longitudinaux (RL) sont tirés du Recensement de 2001 et sont inclus dans les modèles avec VI comme variables instrumentales externes[Note 6].

Des tests de spécification du modèle d’Hausman ont été effectués à partir de différentes hypothèses au sujet de l’endogénéité du capital social, et les résultats semblent indiquer que les estimateurs HT sont efficaces et convergents et doivent être préférés à d’autres modèles d’estimation avec données de panel, y compris les modèles avec VI. Les effets d’interaction sont donc approfondis à l’aide des estimateurs HT.

Notes

2 Pour plus de détails sur la sélection de l’échantillon et la conception de l’enquête, voir Statistique Canada (2007), « Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada, vague 3 – Guide de l’utilisateur des microdonnées ».

3 L’entité Répondant longitudinal (RL) inclut des caractéristiques telles que l’âge, le sexe, la religion, l’ethnicité et les pays où le RL a résidé pendant plus de six mois. Outre les données recueillies dans le cadre de l’enquête, cette entité contient également quelques renseignements généraux préalables à l’arrivée tirés d’une base de données administratives de Citoyenneté et Immigration Canada, comme la catégorie d’immigrants et le programme particulier au titre duquel l’immigrant a été admis au Canada.

4 Des détails sur l’élaboration des indicateurs de capital social sont présentés dans Xue (2007).

5 Pour chaque individu, le mode d’obtention de l’emploi est établi en fonction des moyens utilisés pour trouver l’emploi principal courant.

6 Les ratios de concentration ethnique dans les RMR et les AR sont tirés du Recensement de 2001 – Données‑échantillon (20 %).

Date de modification :