Les immigrants récents des régions métropolitaines : Canada—un profil comparatif d’après le recensement de 2001

Partie B : Qui sont les immigrants récents?

Les origines des immigrants Récents du Canada

La moitié des immigrants récents sont originaires d’Asie

La moitié des personnes qui ont immigré au Canada entre 1986 et 2001 et qui se trouvaient toujours au pays en 2001 sont nées en Asie. Un nombre important d’immigrants viennent de chaque région de l’Asie. Les immigrants de l’Asie de l’Est — Hong Kong, Chine, Corée du Sud, Japon et Taïwan — sont les plus nombreux, ils représentent plus du quart des immigrants qui ont été admis entre 1996 et 2001.

Les origines des immigrants arrivés avant 1986 sont représentatives de la politique d’immigration qu’appliquait le Canada avant 1967 et qui privilégiait les immigrants européens. En effet, le tiers des immigrants antérieurs étaient nés en Europe de l’Ouest, et un cinquième venait du Royaume-Uni. Par comparaison, les immigrants venant de l’Europe de l’Ouest et du Sud de même que du Royaume-Uni ne représentent que 7 % des immigrants très récents (admis entre 1996 et 2001).

Figure B-1 : Immigrants selon la période d’immigration — selon la région du monde où ils sont nés, Canada, 2001 (répartition en pourcentage)

Figure B-1

Remarque : Pour une définition des régions, voir le glossaire.

Les pays de naissance sont le plus souvent asiatiques

Les personnes qui immigrent au Canada viennent de toutes les régions du monde et sont issues de divers milieux culturels et linguistiques. Au cours des dernières décennies, on a observé un grand changement dans les pays sources d’immigrants. En 2001, par exemple, il y avait 963 000 immigrants très récents, c’est à dire qui avaient été admis entre 1996 et 2001. Le pays de naissance le plus commun de ces immigrants était la Chine, qui comptait pour 13 % de ces nouveaux arrivés au Canada, et pour 17 % si l’on compte les personnes nées à Hong Kong. Les dix pays de naissance les plus courants — la Chine, l’Inde, les Philippines, le Pakistan, Hong Kong, l’Iran, Taïwan, les états-Unis, la Corée du Sud et le Sri Lanka — représentent 52 % des immigrants très récents. Par comparaison, seuls trois de ces pays — les états-Unis, l’Inde et la Chine — faisaient partie des dix principaux pays de naissance des immigrants arrivés au Canada avant 1986.

Les pays de naissance les plus courants des immigrants antérieurs — ceux arrivés au Canada avant 1986 — c’est-à-dire le Royaume-Uni et l’Italie, forment 28 % de ce groupe.

En général, les origines de la population immigrante du Canada varient selon la période d’immigration. Les origines européennes sont prédominantes chez les immigrants arrivés dans les années 1950 et 1960 et, dans une moindre mesure, dans les années 1970. Les personnes qui ont immigré pendant les années 1980 et 1990 sont quant à elles en grande partie d’origine asiatique. Neuf des dix principaux pays de naissance des immigrants très récents se trouvent en Asie, et cette proportion baisse à six pour ce qui est des immigrants qui sont arrivés au cours des années 1986-1995.

Tableau B-1 : Immigrants selon la période d’immigration — dix principaux pays de naissance, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Pourcentage
Tous les immigrants
1 Royaume-Uni 606 000 11 %
2 Chine, République populaire de 332 800 6 %
3 Italie 315 500 6 %
4 Inde 314 700 6 %
5 États-Unis 237 900 4 %
6 Hong Kong 235 600 4 %
7 Philippines 232 700 4 %
8 Pologne 180 400 3 %
9 Allemagne 174 100 3 %
10 Portugal 153 500 3 %
Dix principaux pays sources 2 783 200 51 %
Autres pays 2 665 300 49 %
Total 5 448 500 100 %
Admis avant 1986
1 Royaume-Uni 536 300 18 %
2 Italie 305 500 10 %
3 États-Unis 164 100 6 %
4 Allemagne 151 300 5 %
5 Portugal 119 400 4 %
6 Inde 117 000 4 %
7 Pays-Bas 108 600 4 %
8 Chine, République populaire de 95 900 3 %
9 Pologne 89 300 3 %
10 Viet Nam 76 100 3 %
Dix principaux pays sources 1 763 500 60 %
Autres pays 1 193 100 40 %
Total 2 956 600 100 %
Admis 1986-1995
1 Hong Kong 131 100 9 %
2 Chine, République populaire de 112 000 7 %
3 Inde 106 000 7 %
4 Philippines 105 700 7 %
5 Pologne 82 800 5 %
6 Viet Nam 61 300 4 %
7 Sri Lanka 54 800 4 %
8 Royaume-Uni 49 900 3 %
9 États-Unis 44 100 3 %
10 Jamaïque 36 600 2 %
Dix principaux pays sources 784 300 51 %
Autres pays 744 200 49 %
Total 1 528 500 100 %
Admis 1996-2001
1 Chine, République populaire de 124 900 13 %
2 Inde 91 600 10 %
3 Philippines 55 500 6 %
4 Pakistan 43 100 4 %
5 Hong Kong 37 700 4 %
6 Iran 31 100 3 %
7 Taïwan 30 300 3 %
8 États-Unis 29 700 3 %
9 Corée du Sud 29 200 3 %
10 Sri Lanka 25 300 3 %
Dix principaux pays sources 498 400 52 %
Autres pays 464 900 48 %
Total 963 300 100 %

Lieu de résidence des immigrants récents du Canada

Répartition stable entre les provinces

La répartition des immigrants entre les principales régions du Canada n’a pas beaucoup changé au cours des ans. Plus de la moitié de chacun des trois groupes d’immigrants successifs (immigrants antérieurs, immigrants arrivés entre 1986 et 1995 et immigrants très récents arrivés entre 1996 et 2001) vivent en Ontario. Le Québec et la Colombie-Britannique ont vu leur part augmenter légèrement, tandis que les autres régions ont vu la leur diminuer.

Tableau B-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — province ou territoire, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nés au Canada Immigrants Admis
avant 1986
Admis
1986-1995
Admis
1996-2001
Colombie-Britannique 2 821 900 1 009 800 527 900 290 500 191 400
Alberta 2 485 500 438 300 259 100 112 700 66 600
Saskatchewan 912 200 47 800 32 500 8 700 6 600
Manitoba 965 500 133 700 85 900 30 200 17 500
Ontario 8 164 900 3 030 100 1 621 600 869 700 538 700
Québec 6 378 400 707 000 373 700 201 700 131 700
Nouveau-Brunswick 695 600 22 500 16 500 3 400 2 600
Île-du-Prince-Édouard 128 900 4 100 3 000 600 500
Nouvelle-Écosse 853 700 41 300 27 500 8 000 5 700
Terre-Neuve-et-Labrador 499 100 8 000 5 400 1 500 1 100
Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 86 200 5 900 3 500 1 500 800
Canada 23 991 900 5 448 500 2 956 600 1 528 500 963 300
 
Colombie-Britannique 11,8 % 18,5 % 17,9 % 19,0 % 19,9 %
Alberta 10,4 % 8,0 % 8,8 % 7,4 % 6,9 %
Saskatchewan 3,8 % 0,9 % 1,1 % 0,6 % 0,7 %
Manitoba 4,0 % 2,5 % 2,9 % 2,0 % 1,8 %
Ontario 34,0 % 55,6 % 54,8 % 56,9 % 55,9 %
Québec 26,6 % 13,0 % 12,6 % 13,2 % 13,7 %
Nouveau-Brunswick 2,9 % 0,4 % 0,6 % 0,2 % 0,3 %
îles-du-Prince-Édouard 0,5 % 0,1 % 0,1 % 0,0 % 0,1 %
Nouvelle-Écosse 3,6 % 0,8 % 0,9 % 0,5 % 0,6 %
Terre-Neuve-et-Labrador 2,1 % 0,1 % 0,2 % 0,1 % 0,1 %
Yukon, Territoires du
Nord-Ouest et Nunavut
0,4 % 0,1 % 0,1 % 0,1 % 0,1 %
Canada 100 % 100 % 100 % 100 % 100 %

Si les immigrants se sont installés essentiellement aux mêmes endroits au fil des ans, ceux-ci sont très différents des lieux où les personnes nées au Canada ont élu domicile. Plus d’un immigrant récent sur deux et un natif du Canada sur trois vivent en Ontario; un immigrant récent sur cinq et un natif du Canada sur huit vivent en Colombie-Britannique. Ces deux provinces sont les seules à compter une proportion plus importante des 5,4 millions d’immigrants du pays que des 24 millions de personnes nées au Canada. À l’opposé, les provinces de l’Atlantique, où vivent 10 % des personnes nées au Canada n’ont attiré qu’un pour cent des immigrants récents.

Figure B-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — province ou région de résidence, Canada, 2001 (répartition en pourcentage)

Figure B-2

Concentration de plus en plus forte dans les grandes agglomérations

Les destinations des immigrants récents sont moins diversifiées que leurs lieux d’origine. Plus de 70 % des immigrants arrivés après 1985 vivent dans les trois grands centres métropolitains, et 43 % du total optent pour Toronto. Même si Toronto et Montréal ont attiré la même proportion d’immigrants très récents que de leurs prédécesseurs immédiats (ceux arrivés entre 1986 et 1995), la part de Vancouver a augmenté, passant de 16,2 % (immigrants arrivés entre 1986 et 1995) à 17,6 % (immigrants admis entre 1996 et 2001). Toronto et Vancouver ont attiré une proportion plus grande d’immigrants récents que des immigrants admis avant 1986, tandis que la part de Montréal est demeurée plutôt constante d’un groupe d’immigrants à un autre.

Toronto et Vancouver se démarquent du fait que ce sont les seules villes au Canada où la proportion d’immigrants et d’immigrants récents est plus grande que la proportion de personnes nées au Canada. À Montréal et dans les cinq villes de deuxième rang, on retrouve environ la même proportion de population immigrante que de population native du Canada. À l’exception de Victoria, les villes de troisième rang et le reste du Canada sont des endroits où on observe une proportion beaucoup plus faible d’immigrants que de personnes nées au Canada. Bon nombre des immigrants récents dans le reste du Canada vivent dans des centres urbains de l’Ontario qui ne font pas partie des 13 villes énumérées au tableau B 3, comme Kitchener Waterloo, London, Windsor ou St. Catharines. Peu d’immigrants récents s’installent dans les zones rurales et des petites villes du Canada.

Il est clair que la population d’immigrants récents est beaucoup plus concentrée dans les grands centres urbains que le reste de la population canadienne. Ainsi, la moitié de la population du Canada (résidents des 13 villes et autres centres urbains de l’Ontario) vit à proximité des immigrants récents dont les origines et les cultures sont diversifiées. Ces Canadiens côtoient ainsi les immigrants récents d’une façon régulière, sinon fréquente. L’autre moitié de la population est beaucoup moins susceptible de rencontrer des immigrants récents là où elle réside.

Tableau B-3 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — lieu de résidence, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nés au Canada Immigrants Admis
avant 1986
Admis
1986-1995
Admis
1996-2001
total
Victoria 1,0 % 1,1 % 1,5 % 0,6 % 0,5 % 1,0 %
Vancouver 5,0 % 13,6 % 10,9 % 16,2 % 17,6 % 6,6 %
Edmonton 3,2 % 3,0 % 3,4 % 2,9 % 2,2 % 3,1 %
Calgary 3,1 % 3,6 % 3,6 % 3,6 % 3,8 % 3,2 %
Saskatoon 0,9 % 0,3 % 0,3 % 0,2 % 0,3 % 0,8 %
Regina 0,7 % 0,3 % 0,3 % 0,2 % 0,2 % 0,6 %
Winnipeg 2,3 % 2,0 % 2,4 % 1,7 % 1,4 % 2,2 %
Hamilton 2,1 % 2,8 % 3,5 % 2,1 % 1,9 % 2,2 %
Toronto 10,7 % 37,3 % 32,3 % 43,4 % 43,1 % 15,6 %
Ottawa 2,6 % 3,1 % 2,8 % 3,4 % 3,6 % 2,7 %
Montréal 11,4 % 11,4 % 11,1 % 11,8 % 11,9 % 11,4 %
Québec 2,7 % 0,4 % 0,3 % 0,4 % 0,5 % 2,3 %
Halifax 1,4 % 0,4 % 0,5 % 0,3 % 0,5 % 1,2 %
Trois grandes métropoles 27,0 % 62,3 % 54,3 % 71,3 % 72,6 % 33,5 %
Cinq villes du deuxième plan 13,2 % 14,6 % 15,6 % 13,7 % 12,9 % 13,4 %
Cinq villes du troisième plan 6,7 % 2,4 % 2,9 % 1,8 % 2,0 % 5,9 %
Reste du Canada 53,1 % 20,7 % 27,2 % 13,2 % 12,5 % 47,1 %
Canada 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 %
 
Victoria 247 000 57 600 43 400 9 500 4 800 304 600
Vancouver 1 199 800 738 600 321 800 247 100 169 600 1 938 400
Edmonton 756 000 165 200 100 100 44 200 21 000 921 200
Calgary 738 300 197 400 105 500 55 600 36 400 935 700
Saskatoon 204 400 16 900 10 200 3 500 3 200 221 300
Regina 175 100 14 000 9 100 3 200 1 800 189 100
Winnipeg 549 000 109 400 69 700 26 300 13 400 658 400
Hamilton 494 800 154 700 103 500 32 400 18 700 649 500
Toronto 2 556 900 2 033 000 954 400 663 000 415 500 4 589 900
Ottawa 619 100 168 100 82 200 51 500 34 400 787 200
Montréal 2 724 200 621 900 328 100 179 700 114 200 3 346 100
Quebec City 651 400 19 700 8 500 5 900 5 300 671 100
Halifax 329 600 24 400 14 700 5 300 4 400 354 000
Trois grandes métropoles 6 480 900 3 393 500 1 604 300 1 089 800 699 300 9 874 400
Cinq villes du deuxième plan 3 157 200 794 800 461 000 210 000 123 900 3 952 000
Cinq villes du troisième plan 1 607 500 132 600 85 900 27 400 19 500 1 740 100
Reste du
Canada
12 746 300 1 127 600 805 400 201 300 120 600 13 873 900
Canada 23 991 900 5 448 500 2 956 600 1 528 500 963 300 29 440 400

De onze régions du monde à six régions au Canada

Destinations différentes...

Le lieu où les immigrants récents choisissent de s’établir varie dans une large mesure selon leur pays de naissance. La différence la plus saisissante à cet égard s’observe entre les immigrants d’Europe de l’Ouest, du Royaume-Uni et des états-Unis, d’une part, et ceux du reste du monde, d’autre part. Le premier groupe, peu nombreux, ne manifeste pas pour les centres urbains les plus importants du Canada la préférence marquée que leur témoigne la majorité des immigrants récents. En effet, les immigrants récents natifs du Royaume-Uni et des états Unis ont plus souvent élu domicile dans les 10 autres centres urbains et dans le reste du Canada.

Tableau B-4 : Immigrants récents — région du monde où ils sont nés, selon le lieu de résidence, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Toronto Vancouver Montréal Villes du deuxième plan Villes du troisième plan Reste du Canada Canada
Asie orientale 220 100 198 000 24 100 50 700 7 100 26 400 526 400
Asie du Sud-Est et Pacifique 109 600 58 300 22 200 55 600 4 300 25 500 275 600
Asie du Sud et centrale 265 100 64 400 36 800 45 400 3 600 33 900 449 200
Asie occidentale et Moyen-Orient 29 500 3 600 31 00 16 900 1 600 14 000 97 000
Afrique 48 780 9 750 31 650 20 475 2 685 12 135 125 475
Europe orientale 132 100 26 900 27 600 53 100 5 700 56 000 301 400
Europe occidentale 38 400 7 300 27 200 13 300 5 800 39 200 131 300
Royaume-Uni 17 900 9 500 1 900 13 400 3 000 24 100 69 700
Amérique latine 28 500 10 500 22 700 13 700 2 200 25 800 103 300
Caraïbes 98 200 1 500 25 900 9 900 700 8 800 145 000
États-Unis 15 100 8 500 5 800 10 900 3 500 30 000 73 900
Total 1 003 280 398 250 257 450 303 175 40 085 295 935 2 298 175
 
Asie orientale 41,8 % 37,6 % 4,6 % 9,6 % 1,3 % 5,0 % 100 %
Asie du Sud-Est et Pacifique 39,8 % 21,2 % 8,0 % 20,2 % 1,6 % 9,3 % 100 %
Asie du Sud et centrale 59,0 % 14,3 % 8,2 % 10,1 % 0,8 % 7,6 % 100 %
Asie occidentale et Moyen-Orient 30,3 % 3,7 % 32,4 % 17,4 % 1,7 % 14,4 % 100 %
Afrique 38,9 % 7,8 % 25,2 % 16,3 % 2,1 % 9,7 % 100 %
Europe orientale 43,8 % 8,9 % 9,2 % 17,6 % 1,9 % 18,6 % 100 %
Europe occidentale 29,3 % 5,6 % 20,8 % 10,1 % 4,4 % 29,9 % 100 %
Royaume-Uni 25,6 % 13,6 % 2,7 % 19,2 % 4,2 % 34,6 % 100 %
Amérique latine 27,6 % 10,1 % 22,0 % 13,2 % 2,1 % 24,9 % 100 %
Caraïbes 67,7 % 1,0 % 17,9 % 6,8 % 0,5 % 6,1 % 100 %
États-Unis 20,5 % 11,5 % 7,8 % 14,7 % 4,8 % 40,7 % 100 %
Total 43,7 % 17,3 % 11,2 % 13,2 % 1,7 % 12,9 % 100 %

Remarque : Dans les tableaux B 4 et B 5, le total des immigrants récents et la répartition en pourcentage correspondante, selon la région du monde, se fondent sur les quatre-vingt-dix pays où sont nés 90 % des immigrants récents. Les totaux indiqués dans ces deux tableaux sont donc légèrement inférieurs aux totaux des récents immigrants présentés ailleurs dans ce rapport ou dans les autres profils de cette série.

Parmi les immigrants récents venant de l’Asie de l’Est, plus d’un sur trois vit à Vancouver. Toronto en accueille un plus grand nombre encore. Cette ville exerce un très grand attrait auprès des immigrants récents originaires d’Asie du Sud et des Caraïbes.

Montréal est la destination de choix des immigrants récents venant de l’Asie de l’Ouest, du Moyen-Orient, de l’Afrique, de l’Europe de l’Ouest, de l’Amérique latine et des Caraïbes. Toutefois, les immigrants de ces régions, à l’exception de ceux originaires de l’Asie de l’Ouest et du Moyen-Orient, sont plus nombreux à s’installer à Toronto qu’à Montréal.

Les lecteurs désireux d’étudier de façon plus approfondie les lieux où s’installent les immigrants récents peuvent consulter le tableau B-6. Celui-ci présente le nombre d’immigrants récents établis dans chacune des 13 villes et dans le reste du Canada, selon leur pays de naissance, pour les 30 plus importants pays source d’immigrants.

…Origine différente des immigrants établis dans les diverses régions du Canada

Les origines géographiques des immigrants récents varient considérablement dans les trois grands centres, les cinq villes de deuxième rang et les cinq villes de troisième rang pour lesquelles des profils des immigrants récents ont été préparés, et le reste du Canada (tableau B-5). On retrouve à Vancouver et à Montréal des immigrants récents dont le pays d’origine est très différent de la tendance générale.

Tableau B-5 : Immigrants récents — lieu de résidence selon la région du monde où ils sont nés, Canada, 2001 (répartition en pourcentage)
  Toronto Vancouver Montréal Villes du
deuxième plan
Villes du
troisième plan
Reste du
Canada
Canada
Asie orientale 21,9 % 49,7 % 9,4 % 16,7 % 17,7 % 8,9 % 22,9 %
Asie du Sud-Est et Pacifique 10,9 % 14,6 % 8,6 % 18,3 % 10,7 % 8,6 % 12,0 %
Asie du Sud et centrale 26,4 % 16,2 % 14,3 % 15,0 % 9,0 % 11,5 % 19,5 %
Asie occidentale et Moyen-Orient 2,9 % 0,9 % 12,2 % 5,6 % 4,0 % 4,7 % 4,2 %
Afrique 4,9 % 2,4 % 12,3 % 6,8 % 6,7 % 4,1 % 5,5 %
Europe orientale 13,2 % 6,8 % 10,7 % 17,5 % 14,2 % 18,9 % 13,1 %
Europe de l’Ouest 3,8 % 1,8 % 10,6 % 4,4 % 14,5 % 13,2 % 5,7 %
Royaume-Uni 1,8 % 2,4 % 0,7 % 4,4 % 7,5 % 8,1 % 3,0 %
Amérique latine 2,8 % 2,6 % 8,8 % 4,5 % 5,5 % 8,7 % 4,5 %
Caraïbes 9,8 % 0,4 % 10,1 % 3,3 % 1,7 % 3,0 % 6,3 %
États-Unis 1,5 % 2,1 % 2,3 % 3,6 % 8,7 % 10,1 % 3,2 %
Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 % 100,0 %

Remarque : Dans les tableaux B 4 et B 5, le total des immigrants récents et la répartition en pourcentage correspondante, selon la région du monde, se fondent sur les quatre-vingt-dix pays où sont nés 90 % des immigrants récents. Les totaux indiqués dans ces deux tableaux sont donc légèrement inférieurs aux totaux des récents immigrants présentés ailleurs dans ce rapport ou dans les autres profils de cette série.

La population d’immigrants récents de Toronto semble avoir essentiellement les mêmes origines que celle du reste du Canada. Il n’y a peut-être pas lieu de s’en étonner si l’on considère que plus de quatre immigrants sur dix vivent à Toronto. Toronto accueille une proportion relativement importante d’immigrants récents venant d’Asie du Sud, d’Asie centrale et des Caraïbes.

Tableau B-6 : Immigrants récents — principaux pays de naissance et lieu de résidence, Canada, 2001 (en milliers)
Pays 1 à 10
  Tous les pays 1.
Chine, Rép. Pop. De
2.


Inde
3.


Hong Kong
4.


Philippines
5.


Pologne
Victoria 14,2 1,4 0,9 0,5 0,9 0,3
Vancouver 416,7 70,9 40,0 64,6 32,5 6,2
Edmonton 65,2 6,0 5,9 3,9 7,0 4,1
Calgary 91,9 8,9 8,5 6,5 8,8 3,7
Saskatoon 6,6 0,9 0,2 0,2 0,6 0,1
Regina 4,9 0,4 0,3 0,1 0,4 0,2
Winnipeg 39,7 2,0 2,6 0,7 11,1 2,5
Hamilton 51,1 2,1 3,0 0,7 2,4 4,8
Toronto 1 078,5 102,5 102,7 82,7 73,9 43,0
Ottawa 85,9 10,3 3,5 1,7 2,9 2,5
Montréal 293,8 16,0 8,7 3,6 9,8 5,1
Québec 11,2 0,7 0,1 0,0 0,1 0,2
Halifax 9,7 0,6 0,4 0,3 0,3 0,3
Reste du Canada 322,2 14,2 21,0 3,4 10,5 18,1
Canada 2 491,9 236,9 197,7 168,8 161,1 91,1
  6. Sri Lanka 7. États-Unis 8. Viet Nam 9. Royaume-Uni 10. Pakistan Pays 1 à 10
Victoria 0,1 1,4 0,2 1,8 0,1 7,6
Vancouver 2,0 8,5 11,9 9,5 3,8 249,9
Edmonton 0,4 2,2 4,0 2,5 1,0 36,9
Calgary 0,4 3,5 5,5 4,2 2,7 52,8
Saskatoon 0,1 0,4 0,1 0,3 0,1 3,0
Regina 0,0 0,4 0,4 0,2 0,1 2,6
Winnipeg 0,3 1,3 1,7 1,2 0,3 23,6
Hamilton 0,3 1,5 1,7 2,9 1,6 20,9
Toronto 64,4 15,1 25,9 17,9 42,8 570,8
Ottawa 1,8 2,4 2,5 2,6 1,4 31,5
Montréal 8,8 5,8 8,3 1,9 5,2 73,3
Québec 0,0 0,3 0,3 0,0 0,0 1,6
Halifax 0,2 1,0 0,2 0,7 0,1 3,9
Reste du Canada 1,5 30,0 9,5 24,1 4,8 137,1
Canada 80,1 73,9 72,3 69,7 64,0 1 215,6

Tableau B-6 : Immigrants récents — principaux pays de naissance et lieu de résidence, Canada, 2001 (en milliers)— (suite)
Pays 11 à 20
  11. Iran 12. Taïwan 13. Corée du Sud 14. Jamaïque 15. Liban 16. Roumanie
Victoria 0,2 0,6 0,2 0,1 0,0 0,1
Vancouver 15,3 41,7 16,7 0,6 0,9 3,7
Edmonton 0,7 0,4 0,7 0,5 1,7 0,8
Calgary 1,2 1,2 2,3 0,8 1,6 1,4
Saskatoon 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0 0,1
Regina 0,1 0,0 0,0 0,1 0,0 0,1
Winnipeg 0,4 0,1 0,4 0,5 0,0 0,5
Hamilton 0,8 0,3 0,9 0,9 0,4 1,3
Toronto 30,8 11,9 20,9 39,5 6,9 16,0
Ottawa 2,7 0,4 0,6 1,1 5,7 1,4
Montréal 5,6 2,2 1,9 2,1 19,5 9,6
Québec 0,1 0,1 0,1 0,0 0,1 0,4
Halifax 0,1 0,1 0,2 0,0 0,5 0,1
Reste du Canada 3,5 1,5 5,9 2,5 6,6 7,9
Canada 61,6 60,5 51,0 48,8 43,9 43,2
  17. Guyane 18. Fédération de Russie 19. Yougoslavie* 20. Portugal Pays 11 à 20
Victoria 0,0 0,1 0,2 0,1 1,7
Vancouver 0,2 2,7 4,0 0,5 86,4
Edmonton 0,4 0,6 0,9 0,4 7,0
Calgary 0,2 1,4 1,3 0,1 11,5
Saskatoon 0,0 0,1 0,3 0,0 0,8
Regina 0,0 0,0 0,1 0,0 0,5
Winnipeg 0,3 0,3 0,6 0,8 4,0
Hamilton 0,3 0,4 3,2 1,7 10,1
Toronto 34,0 20,0 12,3 20,6 212,8
Ottawa 0,4 1,4 1,5 0,5 15,7
Montréal 1,1 5,0 1,4 4,4 52,8
Québec 0,0 0,1 0,3 0,3 1,3
Halifax 0,0 0,2 0,2 0,0 1,4
Reste du Canada 2,0 3,5 9,7 4,7 47,7
Canada 38,9 35,9 35,9 34,1 453,8

* Comprend les personnes ayant déclaré la Yougoslavie,
faisant référence à l’ancienne république ou à la nouvelle république
portant le même nom

Tableau B-6 : Immigrants récents — principaux pays de naissance et lieu de résidence, Canada, 2001 (en milliers)— (suite)
Pays 21 à 30
  21. El Salvador 22. Trinité-et-Tobago 23. France 24. Ukraine 25. Haiti 26. Mexique
Victoria 0,1 0,0 0,1 0,1 0,0 0,1
Vancouver 3,2 0,5 1,0 2,4 0,1 3,0
Edmonton 1,4 0,2 0,1 1,0 0,0 0,3
Calgary 1,4 0,4 0,3 0,6 0,1 0,5
Saskatoon 0,2 0,0 0,1 0,2 0,0 0,1
Regina 0,2 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Winnipeg 1,3 0,4 0,1 0,8 0,0 0,3
Hamilton 0,9 0,5 0,1 0,2 0,0 0,4
Toronto 7,0 22,5 2,2 14,9 0,3 3,3
Ottawa 1,2 0,4 0,6 0,9 2,0 0,5
Montréal 5,9 1,4 15,5 2,6 21,1 2,8
Québec 0,3 0,0 2,1 0,0 0,3 0,2
Halifax 0,0 0,0 0,1 0,1 0,0 0,0
Reste du Canada 6,7 2,4 5,2 1,7 1,4 13,2
Canada 29,7 28,8 27,5 25,5 25,4 24,6
  27. Bosnie-Herzégovine 28. Allemagne 29. Iraq 30. Afghanistan Pays 21 à 30 Autres pays
Victoria 0,1 0,3 0,0 0,0 0,8 4,1
Vancouver 2,6 0,5 1,4 2,1 13,6 66,9
Edmonton 1,0 1,1 0,4 0,3 4,6 16,7
Calgary 1,5 0,8 0,9 1,2 6,2 21,5
Saskatoon 0,2 3,6 0,3 0,0 4,4  
Regina 0,2 0,4 0,1 0,0 0,7 1,2
Winnipeg 0,9 0,4 0,3 0,2 3,3 8,8
Hamilton 1,7 0,1 2,1 0,5 5,5 14,6
Toronto 5,9 0,1 9,3 11,1 69,8 225,1
Ottawa 1,3 1,0 1,3 0,9 8,8 29,9
Montréal 0,7 0,8 1,4 2,3 48,5 119,3
Québec 0,7 2,1 0,0 0,1 5,6 2,7
Halifax 0,1 0,5 0,2 0,1 1,1 3,3
Reste du Canada 6,4 11,2 4,7 1,9 48,2 89,3
Canada 23,2 19,9 22,3 20,7 217,9 604,6

Huit immigrants récents sur dix vivant à Vancouver sont nés en Asie, et la moitié, en Asie de l’Est, principalement à Hong Kong et en Chine. Les immigrants récents établis à Montréal sont plutôt différents de ceux du Canada dans son ensemble. Seulement un sur dix est originaire d’Asie de l’Est, et environ un sur cinq, de l’Asie de l’Ouest, du Moyen-Orient ou de l’Afrique. Un sur cinq est né en Amérique latine et dans les Caraïbes (notamment à Haïti). Au total, 11 % des immigrants récents établis à Montréal viennent de l’Europe de l’Ouest, une proportion plus élevée qu’à Toronto, Vancouver et dans les cinq villes de deuxième rang. Ces origines reflètent la place importante qu’occupent les immigrants venant de pays francophones et hispanophones parmi la population d’immigrants récents de Montréal.

Les cinq villes de deuxième rang accueillent un nombre relativement plus élevé d’immigrants récents venant de l’Asie du Sud-Est, de la région du Pacifique et de l’Europe de l’Est, tandis que la proportion de personnes venant de l’Asie de l’Est, de l’Asie du Sud et de l’Asie centrale est moins élevée que la moyenne nationale. Les origines des immigrants récents établis dans les cinq villes de troisième rang sont très semblables à celles des immigrants établis dans le reste du Canada, la plus importante différence étant une proportion plus grande de personnes venant de l’Asie de l’Est, et une proportion moindre d’Européens de l’Est.

Dans le reste du Canada, un immigrant sur deux vient de l’Europe de l’Ouest et de l’Est, du Royaume-Uni et des états-Unis. À l’extérieur des 13 villes étudiées pour le présent profil, il y a peu de immigrants récents nés en Asie orientale ou en Asie du Sud et centrale.

Catégorie d’immigrants et religion

Parmi les arrivants récents, la proportion d’immigrants appartenant à la catégorie économique est élevée

D’après les statistiques publiées par Citoyenneté et Immigration Canada, le nombre d’immigrants admis au Canada était bien plus élevé au cours de la première moitié des années 1990 qu’au cours des cinq années précédentes. Par la suite, le nombre d’immigrants a diminué pour atteindre un peu plus d’un million, ou 200 000 par année. Au cours de la première moitié des années 1990, des immigrants appartenant à toutes les catégories sont arrivés en grand nombre, mais la catégorie de la famille a augmenté davantage que les autres. Le nombre d’immigrants de la catégorie du regroupement familial est ensuite revenu à son niveau antérieur, et le nombre de réfugiés a diminué encore plus. Cependant, le nombre d’immigrants de la catégorie économique, incluant les demandeurs principaux et les membres de leur famille, a continué d’augmenter.

Les immigrants appartenant à la catégorie du regroupement familial sont le plus souvent un époux, des parents et des grands-parents parrainés avec les personnes à charge qui les accompagnent. Le nombre d’époux qui sont entrés au Canada est passé de 112 000 à 194 000 avant de redescendre à 159 000 entre 1995 et 2000. La fluctuation du nombre de parents et de grands-parents est encore plus importante : 110 000 entre 1986 et 1990, 199 000 au cours des cinq années suivantes, et enfin, 91 000 entre 1996 et 2000. Le déclin du nombre de parents admis au cours de la deuxième moitié des années 1990 est en partie imputable aux modifications apportées au règlement en 1988 et en 1992.

Tableau B-7 : Immigrants récents selon la période d’immigration — admissions selon la catégorie d’immigrants, Canada, 1986-2000
  1986-1990 1991-1995 1996-2000
Regroupement familial 283 300 35 % 473 300 40 % 295 000 29 %
Immigrants économiques 378 100 46 % 496 900 42 % 597 100 58 %
Réfugiés 144 500 18 % 185 600 16 % 130 100 13 %
Autres immigrants 14 800 2 % 25 800 2 % 11 300 1 %
Total 820 700 100 % 1 181 500 100 % 1 033 500 100 %

Source : Citoyenneté et Immigration Canada, Faits et chiffres 2002 (base de données).

Remarque : Le recensement de 2001 ne demandait pas aux immigrants la catégorie à laquelle ils appartenaient à leur entrée au Canada. Les renseignements contenus dans le tableau B-7 ont été obtenus à partir des dossiers de Citoyenneté et Immigration Canada, et ont trait au moment de l’admission. Les catégories d’immigrants sont décrites dans le glossaire.

Les travailleurs qualifiés et leur famille constituent la plus grande part des immigrants de la catégorie économique. Leur nombre est passé d’environ 300 000 au cours de la dernière moitié des années 1980 à près d’un demi-million dix ans plus tard. Le nombre d’immigrants admis à titre d’entrepreneurs et d’investisseurs (accompagnés des membres de leur famille) a atteint le sommet de 111 000, au cours de la période du milieu, avant de redescendre vers 66 000 par la suite.

Le nombre de réfugiés parrainés par le secteur privé était d’environ 75 000 au cours des deux premières périodes, mais moins d’un cinquième de ce nombre au cours des cinq dernières années. Le nombre de réfugiés pris en charge par le gouvernement était d’environ 40 000 au cours des deux dernières périodes de cinq ans après avoir atteint un sommet de 72 000. La catégorie des réfugiés comprend aussi 64 000 demandeurs d’asile en 1991-1995, après seulement quelques centaines dans les cinq années précédentes (avant la création de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié en 1993); il y a par ailleurs eu 59 000 demandeurs d’asile entre 1996 et 2000.

Parmi les immigrants de la catégorie économique, entre 1996 et 2000, on compte 2 000 candidats désignés par la province. Le Manitoba a été la première province à utiliser ses nouveaux pouvoirs en ce qui a trait à l’immigration et a accueilli un certain nombre d’immigrants dans le cadre du Programme des candidats des provinces, en plus d’immigrants de la catégorie économique et d’autres immigrants admis par le gouvernement fédéral et destinés au Manitoba. D’autres provinces agissent aussi dans ce domaine. Depuis plusieurs années, le Québec a le plein pouvoir de sélection pour son programme d’immigrants qualifiés.

Près d’un immigrant très récent sur cinq est musulman

Les immigrants récents ont amené au Canada plusieurs religions qui y étaient pratiquement absentes avant 1986. Même si les chrétiens demeurent le plus grand groupe religieux même chez les immigrants très récents, les musulmans représentent 18 % de ce groupe, comparativement à seulement 3 % des immigrants antérieurs et 1 % des personnes nées au Canada Les religions bouddhiste, hindoue et sikhe prises ensemble représentent une proportion presque aussi grande des immigrants très récents que la religion musulmane. Presque aucun natif du Canada ne pratique les religions bouddhiste, hindoue et sikhe, et les personnes nées au Canada qui disent appartenir à ces religions sont probablement en grande partie des enfants d’immigrants, nés au Canada.

Parmi les immigrants chrétiens, la proportion de catholiques et de protestants a diminué, et celle des religions orthodoxe et de diverses sectes plus petites a augmenté avec les arrivées les plus récentes. Parmi les religions chrétiennes orthodoxes, les églises grecques et ukrainiennes sont les plus importantes. La proportion d’immigrants de foi orthodoxe chrétienne a augmenté avec l’arrivée d’un plus grand nombre d’immigrants d’Europe orientale au cours des dernières années.

Un tiers des personnes nées au Canada sont protestants, et parmi les plus grandes églises protestantes, c’est l’église Unie qui compte le plus grand nombre de fidèles, c’est-à-dire 11 % des personnes nées au Canada Seulement 1 % des immigrants récents sont des fidèles de l’église Unie.

La proportion de personnes indiquant n’avoir aucune appartenance religieuse est à peu près la même pour les immigrants que pour les personnes nées au Canada soit un sur six. Cette proportion est plus élevée chez les immigrants très récents. L’appartenance religieuse des immigrants récents varie selon le pays où ils sont nés.

Tableau B-8 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — appartenance religieuse, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nés au Canada Immigrants Admis
avant 1986
Admis
1986-1995
Admis
1996-2001
Catholique 10 983 400 1 757 700 1 110 600 458 400 188 700
Protestante 7 568 100 1 108 800 818 500 189 800 100 400
Orthodoxe (chrétienne) 210 000 263 300 127 400 67 700 68 200
Autres chrétiennes 626 800 230 400 93 200 83 800 53 400
Musulmane 137 800 415 800 83 000 156 500 176 300
Bouddhiste 74 100 217 800 91 500 90 800 35 400
Hindouiste 76 200 213 700 59 300 93 800 60 600
Sikh 98 700 176 000 63 600 69 000 43 500
Autres religions n.i.a. 390 300 140 400 87 600 33 100 19 800
Aucune appartenance religieuse 3 826 500 924 600 421 900 285 700 217 100
Total 23 991 900 5 448 500 2 956 600 1 528 500 963 300
 
Catholique 46 % 32 % 38 % 30 % 20 %
Protestante 32 % 20 % 28 % 12 % 10 %
Orthodoxe (chrétienne) 1 % 5 % 4 % 4 % 7 %
Autres chrétiennes 3 % 4 % 3 % 5 % 6 %
Musulmane 1 % 8 % 3 % 10 % 18 %
Bouddhiste 0 % 4 % 3 % 6 % 4 %
Hindouiste 0 % 4 % 2 % 6 % 6 %
Sikh 0 % 3 % 2 % 5 % 5 %
Autres religions n.i.a. 2 % 3 % 3 % 2 % 2 %
Aucune appartenance religieuse 16 % 17 % 14 % 19 % 23 %
Total 100 % 100 % 100 % 100 % 100 %

Remarque : Les religions sont présentées selon leur part de la population totale, en ordre décroissant, et les religions chrétiennes sont regroupées.

Âge et sexe

Près de la moitié des immigrants très récents sont des adultes en âge de travailler (entre 25 et 44 ans)

Parmi les immigrants très récents, ceux arrivés au Canada il y a au plus cinq ans, on retrouve surtout des adultes en âge de travailler, c’est-à-dire âgés entre 25 et 44 ans. En 2001, près de la moitié des immigrants très récents sont âgés entre 25 et 44 ans, comparativement à seulement 30 % de personnes nées au Canada. Les enfants et les jeunes sont aussi nombreux parmi les arrivants très récents, mais il y a peu d’aînés et de personnes âgées de 45 à 64 ans.

Figure B-3 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada, selon l’âge, Canada, 2001 (répartition en pourcentage)

Figure B-3

Les différences dans la structure d’âge sont en quelque sorte le résultat de la manière dont nous définissons les immigrants et les personnes nées au Canada. Les immigrants qui restent au pays vieillissent comme tout le monde, mais leur population ne se renouvelle pas de la même façon puisque les enfants nés d’immigrants après leur arrivée au pays font partie des personnes nées au Canada. C’est pourquoi on ne retrouve personne de moins de 15 ans chez les immigrants arrivés avant 1986 et que les groupes de personnes plus âgées sont surreprésentés chez les immigrants antérieurs. De la même manière, le nombre d’enfants est élevé chez les personnes nées au Canada puisqu’il comprend les enfants nés au Canada de parents immigrants. Comme bon nombre des caractéristiques des situations décrites dans le présent profil varient selon l’âge, les différences entre les immigrants ou les groupes d’immigrants et les personnes nées au Canada sont, du moins en partie, un reflet des différences observées dans la structure par âge.

Tableau B-9 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âge et sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Moins de 15 ans 15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans 65 ans et plus Total
Femmes
Nées au Canada 2 630 000 1 697 500 3 610 200 2 740 400 1 472 000 12 150 200
Immigrantes 156 700 231 400 953 500 928 200 556 100 2 825 900
 Admises avant 1986 0 28 200 338 400 688 800 474 600 1 529 900
 Admises 1986-1995 56 100 126 700 376 600 175 300 62 900 797 500
 Admises 1996-2001 100 600 76 500 238 500 64 200 18 700 498 500
Hommes
Nés au Canada 2 763 200 1 769 300 3 534 700 2 657 300 1 117 200 11 841 700
Immigrants 160 200 239 000 858 500 892 800 472 200 2 622 600
 Admis avant 1986 0 30 400 320 100 665 800 410 500 1 426 700
 Admis 1986-1995 56 600 137 500 328 000 160 900 48 100 731 100
 Admis 1996-2001 103 600 71 100 210 500 66 100 13 600 464 800
 Total
Nés au Canada 5 393 200 3 466 800 7 144 900 5 397 700 2 589 200 23 991 900
Immigrants 316 800 470 300 1 812 000 1 821 000 1 028 300 5 448 500
 Admis avant 1986 0 58 600 658 400 1 354 600 885 100 2 956 600
 Admis 1986-1995 112 600 264 200 704 600 336 200 111 000 1 528 500
  Admis 1996-2001 204 200 147 600 449 000 130 300 32 200 963 300
Total 5 710 000 3 937 100 8 956 900 7 218 700 3 617 500 29 440 400
 
Nés au Canada 22 % 14 % 30 % 22 % 11 % 100 %
Immigrants 6 % 9 % 33 % 33 % 19 % 100 %
 Admis avant 1986 0 % 2 % 22 % 46 % 30 % 100 %
 Admis 1986-1995 7 % 17 % 46 % 22 % 7 % 100 %
 Admis 1996-2001 21 % 15 % 47 % 14 % 3 % 100 %
Population totale 19 % 13 % 30 % 25 % 12 % 100 %

Plus de femmes que d’hommes

La proportion de femmes dans la population des immigrants récents est semblable mais légèrement plus élevée (52 %) que dans la population de personnes nées au Canada (50,6 %). Plus de 60 % des immigrants récents du Japon, de la Finlande, de la Géorgie, de la Lituanie et des Philippines sont des femmes. Dans le cas de quatre des pays que l’on vient d’énumérer, le nombre d’immigrants est relativement modeste, mais dans le cas des Philippines, on compte 161 100 immigrants récents en provenance de ce pays, et le nombre de femmes dépasse de 32 400 le nombre d’hommes.

Tableau B-10 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — proportion des femmes par rapport à la population, selon le groupe d’âge, Canada, 2001
  Moins de 15 ans 15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans 65 ans et plus Total
Nées au Canada 49 % 49 % 51 % 51 % 57 % 51 %
Immigrantes 49 % 49 % 53 % 51 % 54 % 52 %
 Admises avant 1986 - 48 % 51 % 51 % 54 % 52 %
 Admises 1986-1995 50 % 48 % 53 % 52 % 57 % 52 %
 Admises 1996-2001 49 % 52 % 53 % 49 % 58 % 52 %

Globalement, on trouve 100 000 femmes de plus que d’hommes parmi les 2,5 millions d’immigrants récents. L’effectif des femmes ressort chez les immigrants récents venus de la Chine (17 720 femmes de plus que d’hommes), des états Unis (7 900) et de la Jamaïque (6 600).

Comme la longévité moyenne des femmes est supérieure à celle des hommes, les femmes forment une part importante des 65 ans et plus. Mais la proportion plus élevée de femmes parmi les immigrants récents n’est pas fonction de l’âge, sauf dans le cas des états-Unis. Près des deux tiers des immigrants récents âgés de 25 à 44 ans originaires des Philippines sont des femmes. Certaines ont obtenu le statut de résident permanent après avoir travaillé comme aides familiaux résidants.

À l’autre extrémité, figurent l’Iraq, l’égypte, l’Iran, le Pakistan et le Liban. Plus de 53 % des immigrants récents venant de ces pays sont des hommes. Parmi les immigrants originaires de l’Iran, il y avait 4 200 hommes de plus que de femmes, et 3 800, dans le cas du Pakistan. La proportion d’hommes et de femmes, selon le pays d’origine, n’a pas changé beaucoup depuis 1996.

Langue et scolarité

Neuf immigrants très récents sur dix parlent anglais ou français

La vaste majorité d’immigrants récents déclarent pouvoir soutenir une conversation dans au moins l’une des deux langues officielles du Canada. Même chez les immigrants très récents, c’est-à-dire admis entre 1996 et 2001, neuf sur dix ont déclaré pouvoir s’exprimer en anglais ou en français. La connaissance des langues officielles est plus répandue chez les personnes ayant immigré au cours des périodes antérieures : 91 % des immigrants arrivés entre 1986 et 1995, et 96 % de ceux arrivés avant 1986 ont indiqué pouvoir s’exprimer dans une des langues officielles.

Les femmes qui ont immigré tout récemment sont un peu moins nombreuses que les hommes à pouvoir converser en anglais ou en français. Parmi les femmes qui ont été admises entre 1996 et 2001, 13 % ne parlaient ni anglais ni français. Chez les hommes arrivés au cours de la même période, cette proportion était de 8 %.

La proportion des immigrants très récents capables de soutenir une conversation en anglais, en français ou dans les deux langues décroît avec l’âge. Parmi les jeunes immigrants admis tout récemment, presque tous peuvent parler une des langues officielles, l’écart entre les femmes et les hommes étant à cet égard négligeable. La situation est pratiquement la même chez les immigrants de 25 à 44 ans. Cependant, on note une nette baisse du pourcentage des immigrants âgés de 45 à 64 ans qui peuvent parler anglais ou français, cette baisse étant plus marquée chez les femmes que chez les hommes. Les femmes et les hommes de 65 ans et plus sont les moins susceptibles de pouvoir soutenir une conversation en anglais, en français ou dans les deux langues.

Trois immigrants très récents sur quatre ne parlent que l’anglais, et un sur dix est bilingue. Un faible pourcentage (4 %) ne parle que le français. Par ailleurs, la connaissance des deux langues officielles du Canada parmi les immigrants très récents a augmenté. Au moment du recensement de 1996, 89 % des hommes et 84 % des femmes qui avaient immigré dans les cinq années précédentes pouvaient soutenir une conversation en anglais, en français ou dans ces deux langues, comparativement à 92 % des hommes et 87 % des femmes en 2001.

Tableau B-11 : Immigrants très récents (admis entre 1996 et 2001) — âgés de 15 ans et plus — connaissance des langues officielles, selon l’âge et le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Anglais
seulement
Français
seulement
Anglais
et français
Ni français
ni anglais
Total
Femmes
15-24 ans 61 400 80 % 2 800 4 % 8 800 12 % 3 400 4 % 76 500 100 %
25-44 ans 186 100 78 % 10 600 4 % 24 000 10 % 17 800 7 % 238 500 100 %
45-64 ans 40 400 63 % 1 900 3 % 3 400 5 % 18 500 29 % 64 200 100 %
65 ans et plus 7 100 38 % 600 3 % 400 2 % 10 600 57 % 18 700 100 %
15 ans et plus 295 000 74 % 15 900 4 % 36 700 9 % 50 300 13 % 397 900 100 %
Hommes
15-24 ans 58 800 83 % 2 000 3 % 7 900 11 % 2 400 3 % 71 100 100 %
25-44 ans 166 900 79 % 7 700 4 % 26 800 13 % 9 100 4 % 210 500 100 %
45-64 ans 49 400 75 % 1 700 3 % 4 800 7 % 10 200 15 % 66 100 100 %
65 ans et plus 6 700 49 % 300 2 % 600 4 % 6 000 44 % 13 600 100 %
15 ans et plus 281 800 78 % 11 700 3 % 40 100 11 % 27 600 8 % 361 200 100 %
Total
15-24 ans 120 200 81 % 4 800 3 % 16 800 11 % 5 800 4 % 147 600 100 %
25-44 ans 353 000 79 % 18 300 4 % 50 800 11 % 26 800 6 % 449 000 100 %
45-64 ans 89 800 69 % 3 600 3 % 8 200 6 % 28 700 22 % 130 300 100 %
65 ans et plus 13 800 43 % 900 3 % 1 000 3 % 16 600 52 % 32 200 100 %
15 ans et plus 576 800 76 % 27 600 4 % 76 800 10 % 77 900 10 % 759 100 100 %

Les immigrants sont de plus en plus unilingues anglais et moins unilingues français ou bilingues que les personnes nées au Canada. Cette tendance s’observe quel que soit le moment d’arrivée des immigrants, et les différences entre les immigrants récents et les immigrants antérieurs sont minces. Avec le temps, la proportion d’immigrants récents et d’immigrants très récents parlant l’une des langues officielles ou les deux augmentera, puisque plus d’immigrants les apprendront et que certains de ceux qui ne l’auront pas fait quitteront le pays.

Tableau B-12 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada— âgés de 15 ans et plus — connaissance des langues officielles, selon le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Anglais seulement Français seulement Anglais et français Ni français
ni anglais
Total
Femmes
Nées au Canada 5 976 900 1 522 900 2 014 100 - 9 520 200
Immigrantes 2 067 200 92 500 295 000 214 600 2 669 200
 Admises avant 1986 1 217 500 48 200 177 400 86 800 1 529 900
 Admises 1986-1995 554 700 28 400 80 900 77 500 741 400
 Admises 1996-2001 295 000 15 900 36 700 50 300 397 900
Hommes
Nés au Canada 5 859 100 1 219 000 1 995 100 - 9 078 500
Immigrants 1 957 000 69 900 319 300 116 200 2 462 500
 Admis avant 1986 1 148 500 37 400 197 300 43 500 1 426 700
 Admis 1986-1995 526 700 20 800 81 900 45 100 674 500
 Admis 1996-2001 281 800 11 700 40 100 27 600 361 200
Total
Nés au Canada 11 836 000 2 741 900 4 009 200 - 18 598 700
Immigrants 4 024 100 162 400 614 300 330 800 5 131 700
 Admis avant 1986 2 366 000 85 600 374 700 130 300 2 956 600
 Admis 1986-1995 1 081 400 49 200 162 800 122 600 1 415 900
 Admis 1996-2001 576 800 27 600 76 800 77 900 759 100
 
Femmes
Nées au Canada 63 % 16 % 21 % - 100 %
Immigrantes 77 % 3 % 11 % 8 % 100 %
 Admises avant 1986 80 % 3 % 12 % 6 % 100 %
 Admises 1986-1995 75 % 4 % 11 % 10 % 100 %
 Admises 1996-2001 74 % 4 % 9 % 13 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 65 % 13 % 22 % - 100 %
Immigrants 79 % 3 % 13 % 5 % 100 %
 Admis avant 1986 81 % 3 % 14 % 3 % 100 %
 Admis 1986-1995 78 % 3 % 12 % 7 % 100 %
 Admis 1996-2001 78 % 3 % 11 % 8 % 100 %
Total
Nés au Canada 64 % 15 % 22 % - 100 %
Immigrants 78 % 3 % 12 % 6 % 100 %
 Admis avant 1986 80 % 3 % 13 % 4 % 100 %
 Admis 1986-1995 76 % 3 % 11 % 9 % 100 %
 Admis 1996-2001 76 % 4 % 10 % 10 % 100 %

Parmi les immigrants très récents, deux sur trois parlent une langue étrangère à la maison

Lorsqu’ils sont chez eux, la majorité des immigrants parle une langue autre que l’anglais et le français. Deux tiers des immigrants admis entre 1996 et 2001 parlent le plus souvent une langue étrangère à la maison.

L’usage d’une langue étrangère est aussi élevé parmi les autres groupes d’immigrants. Bien plus de la moitié des personnes qui ont immigré entre 1986 et 1995, et un quart de celles qui ont immigré avant 1986 parlent le plus souvent une langue étrangère à la maison. Les immigrants qui parlent une langue officielle à la maison sont plus susceptibles de parler anglais que français. Ces observations reflètent les antécédents des immigrants et les tendances liées à l’établissement.

L’usage d’une langue étrangère à la maison était légèrement plus courant en 2001 qu’en 1996, pour une durée de séjour donnée au Canada. Parmi les immigrants qui avaient vécu de cinq à dix ans au Canada, 56 % utilisaient régulièrement une langue étrangère en 2001, comparativement à 52 %, en 1996.

Tableau B-13 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus — langue parlée le plus souvent à la maison, selon le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Anglais seulement Français seulement Anglais
et français
Ni français
ni anglais
Total
Femmes
Nées au Canada 6 753 200 2 617 300 40 800 70 800 9 520 200
Immigrantes 1 434 700 116 900 9 900 1 107 700 2 669 200
 Admises avant 1986 1 033 200 64 400 5 800 426 400 1 529 900
 Admises 1986-1995 289 600 33 000 2 900 416 000 741 400
 Admises 1996-2001 112 000 19 500 1 100 265 300 397 900
Hommes
Nés au Canada 6 479 000 2 449 200 34 200 76 700 9 078 500
Immigrants 1 327 200 123 700 10 300 1 001 100 2 462 500
 Admis avant 1986 971 300 70 200 6 100 379 200 1 426 700
 Admis 1986-1995 255 100 32 500 2 900 384 000 674 500
 Admis 1996-2001 100 800 21 100 1 300 238 000 361 200
Total
Nés au Canada 13 232 200 5 066 500 75 000 147 500 18 598 700
Immigrants 2 762 000 240 600 20 200 2 108 800 5 131 700
 Admis avant 1986 2 004 500 134 600 11 900 805 600 2 956 600
 Admis 1986-1995 544 700 65 500 5 800 799 900 1 415 900
 Admis 1996-2001 212 800 40 600 2 500 503 300 759 100
 
Femmes
Nées au Canada 71 % 27 % 0,4 % 1 % 100 %
Immigrantes 54 % 4 % 0,4 % 41 % 100 %
 Admises avant 1986 68 % 4 % 0,4 % 28 % 100 %
 Admises 1986-1995 39 % 4 % 0,4 % 56 % 100 %
 Admises 1996-2001 28 % 5 % 0,3 % 67 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 71 % 27 % 0,4 % 1 % 100 %
Immigrants 54 % 5 % 0,4 % 41 % 100 %
 Admis avant 1986 68 % 5 % 0,4 % 27 % 100 %
 Admis 1986-1995 38 % 5 % 0,4 % 57 % 100 %
 Admis 1996-2001 28 % 6 % 0,4 % 66 % 100 %
Total
Nés au Canada 71 % 27 % 0,4 % 1 % 100 %
Immigrants 54 % 5 % 0,4 % 41 % 100 %
 Admis avant 1986 68 % 5 % 0,4 % 27 % 100 %
 Admis 1986-1995 38 % 5 % 0,4 % 56 % 100 %
 Admis 1996-2001 28 % 5 % 0,3 % 66 % 100 %

De nombreux diplômés universitaires parmi les immigrants très récents

La différence la plus frappante entre les immigrants et les personnes nées au Canada en ce qui a trait à la scolarité est la proportion de diplômés universitaires. Plus d’un tiers des immigrants très récents détiennent un diplôme universitaire, comparativement à 14 % des personnes nées au Canada. Les immigrants qui sont arrivés au Canada entre 1986 et 1995, et les immigrants antérieurs sont aussi plus susceptibles de détenir un diplôme que les personnes nées au Canada, mais la différence est moindre. De plus, ces deux groupes d’immigrants sont plus susceptibles que les personnes nées au Canada de n’être pas allés au delà de l’école primaire. Les immigrants sont moins susceptibles d’avoir un niveau intermédiaire d’éducation — secondaire non terminé, diplôme d’études secondaires, diplôme d’un collège ou d’une école de métier.

Une partie de cette différence dans le degré de scolarité est attribuable à une structure par âges différente dans les divers groupes. Les immigrants antérieurs sont plus souvent concentrés dans les groupes de personnes plus âgées où les diplômes ou grades postsecondaires sont moins courants que chez les jeunes, au Canada et à l’étranger. Par ailleurs, les immigrants très récents sont concentrés dans le groupe des 25-44 ans, dont bon nombre ont obtenu un diplôme d’études supérieures. La différence tient également à la sélection des immigrants. L’éducation a constitué un important critère d’admission des immigrants de la catégorie économique, tout particulièrement chez les travailleurs qualifiés qui ont représenté une plus importante proportion d’immigrants récents entre 1996 et 2000 qu’auparavant.

Tableau B-14 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus — plus haut niveau de scolarité atteint, selon le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Moins que
9e année
Secondaire non terminé Dilpôme d’études secon-
daires
Diplôme d’un collège ou d’une école de métiers Grade universi-
taire
Total
Femmes
Nées au Canada 826 600 2 278 900 2 363 900 2 740 500 1 310 300 9 520 200
Immigrantes 435 300 493 600 573 000 678 700 488 600 2 669 200
 Admises avant 1986 307 400 284 900 305 700 409 400 222 600 1 529 900
 Admises 1986-1995 92 700 142 000 182 100 185 200 139 400 741 400
 Admises 1996-2001 35 100 66 700 85 300 84 200 126 600 397 900
Hommes
Nés au Canada 821 600 2 306 500 2 066 800 2 626 200 1 257 300 9 078 500
Immigrants 298 500 431 800 453 500 699 100 579 700 2 462 500
 Admis avant  1986 221 100 231 100 223 400 465 500 285 600 1 426 700
 Admis 1986-1995 57 700 140 000 162 900 164 300 149 500 674 500
 Admis 1996-2001 19 600 60 700 67 200 69 200 144 600 361 200
Total
Nés au Canada 1 648 200 4 585 400 4 430 700 5 366 800 2 567 600 18 598 700
Immigrants 733 700 925 400 1 026 500 1 377 800 1 068 300 5 131 700
 Admis avant 1986 528 500 516 000 529 100 874 900 508 200 2 956 600
 Admis 1986-1995 150 500 282 000 345 000 349 500 289 000 1 415 900
 Admis 1996-2001 54 800 127 400 152 400 153 400 271 200 759 100
 
Femmes
Nées au Canada 9 % 24 % 25 % 29 % 14 % 100 %
Immigrantes 16 % 18 % 21 % 25 % 18 % 100 %
 Admises avant 1986 20 % 19 % 20 % 27 % 15 % 100 %
 Admises 1986-1995 13 % 19 % 25 % 25 % 19 % 100 %
 Admises 1996-2001 9 % 17 % 21 % 21 % 32 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 9 % 25 % 23 % 29 % 14 % 100 %
Immigrants 12 % 18 % 18 % 28 % 24 % 100 %
 Admis avant 1986 15 % 16 % 16 % 33 % 20 % 100 %
 Admis 1986-1995 9 % 21 % 24 % 24 % 22 % 100 %
 Admis 1996-2001 5 % 17 % 19 % 19 % 40 % 100 %
Total
Nés au Canada 9 % 25 % 24 % 29 % 14 % 100 %
Immigrants 14 % 18 % 20 % 27 % 21 % 100 %
 Admis avant 1986 18 % 17 % 18 % 30 % 17 % 100 %
 Admis 1986-1995 11 % 20 % 24 % 25 % 20 % 100 %
 Admis 1996-2001 7 % 17 % 20 % 20 % 36 % 100 %

Tableau B-15 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 25 ans et plus — sans diplôme d’études secondaires ou ayant un diplôme ou grade postsecondaire, selon l’âge et le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Sans diplôme
d’études secondaires
Diplôme ou grade
postsecondaire
  25-44
ans
45-64
ans
65 ans
et plus
25-44
ans
45-64
ans
65 ans
et plus
Femmes
Nées au Canada 637 800 848 100 908 900 2 112 100 1 219 200 311 600
Immigrantes 178 600 308 100 353 800 568 700 428 500 118 000
 Admises avant 1986 63 200 226 700 297 000 196 400 320 200 104 600
 Admises 1986-1995 82 400 58 200 44 900 209 000 79 600 9 200
 Admises 1996-2001 33 000 23 200 11 900 163 300 28 800 4 200
Hommes
Nés au Canada 785 900 838 400 656 600 1 941 400 1 297 000 320 600
Immigrants 161 800 228 600 236 900 528 500 526 600 182 900
 Admis avant 1986 65 500 174 900 204 400 185 700 392 500 163 900
 Admis 1986-1995 72 500 39 600 26 200 185 300 92 500 14 000
 Admis 1996-2001 23 800 14 200 6 400 157 500 41 600 5 100
Total
Nés au Canada 1 423 700 1 686 500 1 565 500 4 053 400 2 516 200 632 200
Immigrants 340 400 536 700 590 700 1 097 200 955 100 300 900
 Admis avant 1986 128 700 401 600 501 300 382 100 712 700 268 500
 Admis 1986-1995 154 900 97 800 71 100 394 200 172 100 23 200
 Admis 1996-2001 56 900 37 400 18 300 320 900 70 300 9 300
 
Femmes
Nées au Canada 18 % 31 % 62 % 59 % 44 % 21 %
Immigrantes 19 % 33 % 64 % 60 % 46 % 21 %
 Admises avant 1986 19 % 33 % 63 % 58 % 46 % 22 %
 Admises 1986-1995 22 % 33 % 71 % 55 % 45 % 15 %
 Admises 1996-2001 14 % 36 % 63 % 68 % 45 % 22 %
Hommes
Nés au Canada 22 % 32 % 59 % 55 % 49 % 29 %
Immigrants 19 % 26 % 50 % 62 % 59 % 39 %
 Admis avant 1986 20 % 26 % 50 % 58 % 59 % 40 %
 Admis 1986-1995 22 % 25 % 54 % 56 % 57 % 29 %
 Admis 1996-2001 11 % 21 % 47 % 75 % 63 % 37 %
Total
Nés au Canada 20 % 31 % 60 % 57 % 47 % 24 %
Immigrants 19 % 29 % 57 % 61 % 52 % 29 %
 Admis avant 1986 20 % 30 % 57 % 58 % 53 % 30 %
 Admis 1986-1995 22 % 29 % 64 % 56 % 51 % 21 %
 Admis 1996-2001 13 % 29 % 57 % 71 % 54 % 29 %

Une comparaison des niveaux de scolarité selon l’âge montre que la jeune génération est beaucoup plus scolarisée, qu’elle soit née au Canada ou à l’étranger. Par exemple, seulement deux personnes de 25 à 44 ans sur dix nées au Canada n’ont pas terminé leur secondaire, tandis que chez les 65 ans et plus, cette proportion est de six sur dix. Plus de la moitié des personnes de 25 à 44 ans nées au Canada ont un diplôme ou un grade postsecondaire, comparativement à un quart des personnes de 65 ans et plus. Le niveau d’études des immigrants accuse des variations d’une ampleur analogue.

Les hommes ayant immigré tout récemment ont un niveau de scolarité très élevé comparativement aux personnes nées au Canada pour tous les groupes d’âge. C’est le cas pour les femmes, mais seulement chez les plus jeunes. Ainsi, le niveau de scolarisation élevé des immigrants très récents n’est pas simplement attribuable à la distribution par âge. Parmi les immigrants admis entre 1986 et 1995, les femmes, jeunes et vieilles, sont, en moyenne, moins scolarisées que les femmes nées au Canada, tandis que les hommes faisant partie des 45-64 ans ont plus souvent un diplôme d’études postsecondaires. Parmi les immigrants antérieurs, les hommes de 45 ans et plus sont plus scolarisés que les personnes nées au Canada.

Les immigrants récents viennent grossir les rangs des scientifiques et des spécialistes du génie du Canada

Les immigrants qui détiennent un grade ou un diplôme d’études postsecondaires sont plus susceptibles que les personnes nées au Canada de s’être spécialisés dans les sciences physiques, le génie ou un métier, tandis que les personnes nées au Canada sont plus susceptibles d’avoir un diplôme en sciences sociales, en éducation ou en arts. Cette tendance s’observe dans toutes les générations d’immigrants; les différences sont par contre plus prononcées chez les immigrants très récents. Fait très remarquable, 28 % des toutes nouvelles immigrantes titulaires d’un grade ou d’un diplôme ont étudié les sciences, le génie ou un métier, comparativement à seulement 12 % des femmes nées au Canada.

Les diverses cohortes d’immigrants et de personnes nées au Canada sont plus semblables en ce qui a trait au pourcentage de personnes spécialisées en commerce et en affaires, dans les professions de la santé et dans les technologies. En matière d’éducation, les choix des immigrants, des immigrants récents et des personnes nées au Canada sont à peu près les mêmes qu’en 1996.

Tableau B-16 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus ayant un diplôme ou grade postsecondaire — principal domaine d’études, selon le sexe, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Sciences physiques, génie et métiers Sciences sociales, enseignement et arts Commerce, gestion et administration des affaires Professions des sciences et technologies de la santé Total
Femmes
Nées au Canada 467 400 1 707 400 1 130 200 735 800 4 040 900
Immigrantes 216 400 432 600 318 900 195 800 1 163 700
 Admises avant 1986 66 500 114 400 93 100 49 400 323 300
 Admises 1986-1995 90 400 244 500 176 100 119 400 630 400
 Admises 1996-2001 59 500 73 600 49 700 27 100 210 000
Hommes
Nés au Canada 2 141 600 952 400 623 800 156 800 3 874 600
Immigrants 758 800 252 900 198 200 65 800 1 275 700
 Admis avant 1986 182 300 59 600 54 500 16 500 312 900
 Admis 1986-1995 442 300 157 900 110 800 38 700 749 700
 Admis 1996-2001 134 300 35 400 33 000 10 600 213 200
Total
Nés au Canada 2 609 000 2 659 800 1 754 000 892 600 7 915 500
Immigrants 975 200 685 400 517 100 261 600 2 439 400
 Admis avant 1986 248 800 174 000 147 500 65 900 636 200
 Admis 1986-1995 532 700 402 400 286 900 158 000 1 380 000
 Admis 1996-2001 193 800 109 000 82 700 37 700 423 100
 
Femmes
Nées au Canada 12 % 42 % 28 % 18 % 100 %
Immigrantes 19 % 37 % 27 % 17 % 100 %
 Admises avant 1986 21 % 35 % 29 % 15 % 100 %
 Admises 1986-1995 14 % 39 % 28 % 19 % 100 %
 Admises 1996-2001 28 % 35 % 24 % 13 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 55 % 25 % 16 % 4 % 100 %
Immigrants 59 % 20 % 16 % 5 % 100 %
 Admis avant 1986 58 % 19 % 17 % 5 % 100 %
 Admis 1986-1995 59 % 21 % 15 % 5 % 100 %
 Admis 1996-2001 63 % 17 % 15 % 5 % 100 %
Total
Nés au Canada 33 % 34 % 22 % 11 % 100 %
Immigrants 40 % 28 % 21 % 11 % 100 %
 Admis avant 1986 39 % 27 % 23 % 10 % 100 %
 Admis 1986-1995 39 % 29 % 21 % 11 % 100 %
 Admis 1996-2001 46 % 26 % 20 % 9 % 100 %

Les immigrants récents fréquentent plus souvent un établissement scolaire

Les immigrants très récents sont plutôt susceptibles de fréquenter un établissement scolaire pour acquérir des compétences linguistiques ou des diplômes canadiens. La fréquentation d’un établissement scolaire est au moins deux fois plus élevée chez ce groupe que chez les personnes nées au Canada pour les 25 à 44 ans et les 45 à 64 ans.

Chez les plus jeunes, la fréquentation d’un établissement scolaire est aussi plus élevée chez les immigrants très récents que chez les personnes nées au Canada mais la différence est plus importante chez les hommes que chez les femmes. Pour tous les groupes d’âge, les immigrants admis entre 1986 et 1995 sont aussi plus susceptibles que les personnes nées au Canada de fréquenter un établissement scolaire, mais pas dans la même mesure que les immigrants très récents.

Les taux de fréquentation d’un établissement scolaire pour tous les groupes d’âge sont semblables à ceux observés en 1996.

Tableau B-17 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — fréquentant un établissement scolaire, selon l’âge et le sexe, Canada, 2001 (nombre et pourcentage)
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans
Femmes
Nées au Canada 1 089 200 64 % 439 600 12 % 111 900 4 %
Immigrantes 161 600 70 % 161 400 17 % 47 000 5 %
 Admises avant 1986 17,700 63 % 42,100 12 % 28,100 4 %
 Admises 1986-1995 92 400 73 % 57 700 15 % 11 100 6 %
 Admises 1996-2001 51 500 67 % 61 700 26 % 7 800 12 %
Hommes
Nés au Canada 1 059 800 60 % 339 000 10 % 69 700 3 %
Immigrants 167 000 70 % 126 700 15 % 35 100 4 %
 Admis avant 1986 17 900 59 % 33 300 10 % 18 900 3 %
 Admis 1986-1995 97 800 71 % 43 800 13 % 8 700 5 %
 Admis 1996-2001 51 300 72 % 49 700 24 % 7 400 11 %
Total
Nés au Canada 2 149 000 62 % 778 600 11 % 181 600 3 %
Immigrants 328 500 70 % 288 100 16 % 82 000 5 %
 Admis avant 1986 35 600 61 % 75 400 11 % 47 000 3 %
 Admis 1986-1995 190 100 72 % 101 400 14 % 19 800 6 %
 Admis 1996-2001 102 800 70 % 111 300 25 % 15 300 12 %

 

Date de modification :