Les immigrants récents des régions métropolitaines : Canada—un profil comparatif d’après le recensement de 2001

Partie E : Revenu

Sources et niveau de revenu

Les sources de revenu diffèrent selon le temps passé au Canada

En 2000, l’emploi était une source de revenu presque aussi fréquente pour les immigrants récents que pour les personnes nées au Canada. Près de deux tiers des femmes nées au Canada et de trois quarts des hommes nés au Canada ont enregistré des revenus d’emploi en 2000, et les hommes et les femmes admis au pays entre 1986 et 1995 affichent des proportions semblables. Pour les immigrants admis après 1995, les proportions sont légèrement inférieures. Parmi les immigrants arrivés avant 1986, la proportion de ce type de revenu est plus basse.

La proportion de personnes ayant enregistré un revenu d’emploi était plus élevée en 2000 qu’en 1995, particulièrement parmi les immigrants très récents qui sont, à cet égard, beaucoup plus près des personnes nées au Canada que les immigrants arrivés cinq ans plus tôt.

Par rapport aux personnes nées au Canada et aux immigrants antérieurs, une proportion considérable d’immigrants récents sont sans revenu. Cependant, la part des immigrants, hommes et femmes, qui se trouvent dans cette situation décroît nettement à mesure que s’allonge la durée de leur séjour au Canada et finit par être inférieure à celle des personnes d’origine canadienne. De plus, l’incidence d’immigrants très récents sans revenu a connu une baisse marquée entre 1995 et 2000, vu qu’elle est passée de 20 % à 11 % pour les femmes, et de 9 % à 7 % pour les hommes.

La part des immigrants récents ayant d’autres revenus de source privée — revenu de placement, prestations versées dans le cadre de régimes de retraite, etc. — est bien inférieure à la proportion des personnes nées au Canada et des immigrants antérieurs qui bénéficient de pareils revenus. Ces proportions en 2000 sont très semblables à celles observées en 1995.

La proportion de revenu liée au paiement de transferts est à peu près la même chez les immigrants récents et les personnes nées au Canada Parmi les immigrants antérieurs, elle est plus élevée, et cette situation est attribuable au fait que ce groupe compte une part élevée de personnes âgées, lesquelles touchent généralement des prestations de la Sécurité de la vieillesse ainsi que des prestations versées dans le cadre du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec.

En 2000, les paiements de transfert sont manifestement plus souvent versés aux femmes qu’en 1995. Cette diminution chez les hommes s’explique en partie par la vigueur du marché du travail; par ailleurs si les paiements sont plus souvent versés aux femmes qu’aux hommes, c’est parce que ces dernières années les prestations pour enfants sont versées à la mère.

Tableau E-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus — sources de revenu, selon le sexe, Canada, 2000 (nombre et pourcentage)
  Sans
revenu
Revenu
d’emploi
Autre revenu
privé
Transferts gouvernementaux Total
Femmes
Nées au Canada 532 200 6 210 500 3 021 900 6 554 300 9 520 200
Immigrantes 141 600 1 466 800 817 200 1 837 900 2 560 500
  Admises avant 1986 52 000 809 900 607 900 1 113 500 1 529 900
  Admises 1986-1995 56 900 484 100 152 800 526 500 741 400
  Admises 1996-1999 32 800 172 800 56 500 198 000 289 200
Hommes
Nés au Canada 334 900 6 907 100 2 583 600 5 607 900 9 078 500
Immigrants 59 400 1 661 900 743 000 1 552 500 2 363 800
  Admis avant 1986 4 600 944 000 569 700 952 700 1 426 700
  Admis 1986-1995 37 000 519 900 121 200 425 700 674 500
  Admis 1996-1999 17 800 198 000 52 200 174 000 262 600
Total
Nés au Canada 867 200 13 117 600 5 605 500 12 162 200 18 598 700
Immigrants 201 000 3 128 700 1 560 200 3 390 400 4 924 300
  Admis avant 1986 56 600 1 753 900 1 177 500 2 066 200 2 956 600
  Admis 1986-1995 93 900 1 004 000 273 900 952 200 1 415 900
  Admis 1996-1999 50 600 370 800 108 700 372 000 551 800
 
Femmes
Nées au Canada 6 % 65 % 32 % 69 % 9 520 200
Immigrantes 6 % 57 % 32 % 72 % 2 560 500
  Admises avant 1986 3 % 53 % 40 % 73 % 1 529 900
  Admises 1986-1995 8 % 65 % 21 % 71 % 741 400
  Admises 1996-1999 11 % 60 % 20 % 68 % 289 200
Hommes
Nés au Canada 4 % 76 % 28 % 62 % 9 078 500
Immigrants 3 % 70 % 31 % 66 % 2 363 800
  Admis avant 1986 0 % 66 % 40 % 67 % 1 426 700
  Admis 1986-1995 5 % 77 % 18 % 63 % 674 500
  Admis 1996-1999 7 % 75 % 20 % 66 % 262 600
Total
Nés au Canada 5 % 71 % 30 % 65 % 18 598 700
Immigrants 4 % 64 % 32 % 69 % 4 924 300
  Admis avant 1986 2 % 59 % 40 % 70 % 2 956 600
  Admis 1986-1995 7 % 71 % 19 % 67 % 1 415 900
 Admis 1996-1999 9 % 67 % 20 % 67 % 551 800

Remarque : Les revenus présentés sont ceux de l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents ne représentent que les personnes admises avant 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pour toute l’année 2000. Une personne peut tirer un revenu de l’une ou l’autre de ces sources, ou des trois. Pour une définition des trois sources de revenu, voir le glossaire.

Le revenu moyen augmente avec la durée du séjour

En 2000, les immigrants qui ont déclaré un revenu, tant les hommes que les femmes, ont enregistré un revenu moyen semblable à celui des personnes nées au Canada. Toutefois, on observe d’importantes différences parmi les immigrants. Les immigrants qui sont arrivés avant 1986 enregistraient des revenus de 10 % à 15 % supérieurs à ceux des personnes nées au Canada; les immigrants qui ont été admis entre 1986 et 1995 avaient un revenu équivalent à environ 80 % du revenu des personnes nées au Canada, et les immigrants très récents gagnaient environ 70 % du revenu des personnes nées au Canada. Les immigrants antérieurs ont en moyenne un revenu supérieur à celui des personnes nées au Canada.

Le revenu moyen des femmes représentait environ 60 % de celui des hommes, pour les personnes nées au Canada et les trois groupes d’immigrants. Le taux d’activité moindre des femmes, l’incidence plus grande du travail à temps partiel et le fait qu’elles occupent souvent des emplois exigeant moins de compétences professionnelles que les hommes, comme nous l’avons mentionné, explique en grande partie ces différences.

Tableau E-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus avec revenu — revenu moyen et sources de revenu moyen, selon le sexe, Canada, 2000
  Source de revenu moyen
  Revenu moyen de personnes avec revenu Revenu
d’emploi
Autre revenu privé Transferts gouvernementaux Total
Femmes
Nées au Canada 23 100 $ 73 % 12 % 16 % 100 %
Immigrantes 22 700 $ 68 % 13 % 18 % 100 %
  Admises avant 1986 25 400 $ 64 % 16 % 20 % 100 %
  Admises 1986-1995 19 500 $ 78 % 7 % 15 % 100 %
  Admises 1996-1999 15 600 $ 77 % 7 % 16 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 37 000 $ 81 % 11 % 8 % 100 %
Immigrants 37 100 $ 78 % 11 % 10 % 100 %
  Admis avant 1986 42 400 $ 74 % 14 % 11 % 100 %
  Admis 1986-1995 29 300 $ 88 % 5 % 7 % 100 %
  Admis 1996-1999 26 400 $ 88 % 5 % 7 % 100 %
Total
Nés au Canada 30 000 $ 78 % 11 % 11 % 100 %
Immigrants 29 700 $ 74 % 12 % 13 % 100 %
  Admis avant 1986 33 800 $ 70 % 15 % 15 % 100 %
  Admis 1986-1995 24 200 $ 84 % 6 % 10 % 100 %
  Admis 1996-1999 20 900 $ 84 % 6 % 10 % 100 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année.

Les revenus d’emploi représentent la majeure partie des revenus de tous les groupes, mais une proportion plus importante des revenus des immigrants récents que de ceux des personnes nées au Canada La proportion des autres revenus de source privée est beaucoup plus faible chez les immigrants récents, et la proportion des paiements de transfert gouvernementaux est à peu près la même. Ainsi, le immigrant récent moyen ayant un revenu reçoit un montant moins élevé en paiements de transfert du gouvernement que les personnes nées au Canada.

La proportion du revenu tiré d’un emploi était plus élevée en 2000 qu’en 1995 pour les personnes nées au Canada et pour les immigrants récents, et beaucoup plus élevée pour les immigrants très récents, c’est-à-dire 5 % de plus pour les femmes et 9 % pour les hommes. La proportion des autres revenus de source privée des immigrants très récents était inférieure de 3 % à ce qu’elle était en 1995, mais est restée constante pour les autres groupes. Les transferts gouvernementaux représentaient généralement une proportion plus faible du revenu au cours de l’année la plus récente, et surtout pour les hommes immigrants dont l’arrivée était très récente.

Le revenu des immigrants récents ayant principalement travaillé à temps plein est plus faible

Les salaires et traitements des immigrants récents ayant principalement travaillé à temps plein en 2000 sont bien inférieurs à la moyenne canadienne. Cette situation est peut-être attribuable au fait que les immigrants récents occupent des emplois exigeant peu de compétences. En outre, le revenu annuel d’une personne donnée varie selon qu’elle a travaillé pendant toute l’année ou non. Il est probable que les immigrants récents soient moins nombreux que les personnes nées au Canada à travailler toute l’année et à occuper des emplois stables.

Tableau E-3 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus, personnes occupées principalement à temps plein — salaires et traitements moyens des personnes en pourcentage de la moyenne globale, selon le sexe, Canada, 2000
  Montant Pourcentage de la
moyenne globale
Nés au Canada 37 900 $ 100 %
Immigrants 38 500 $ 101 %
  Admis avant 1986 44 300 $ 117 %
  Admis 1986-1995 31 500 $ 83 %
  Admis 1996-1999 28 300 $ 74 %
Ensemble des personnes ayant travaillé principalement à temps plein 38 000 $ 100 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année.

Le niveau relatif des salaires et des traitements des immigrants très récents représente 74 % de la moyenne canadienne, en hausse par rapport à 1995, où il était de 65 %. Les immigrants qui sont au pays depuis cinq à 15 ans ont le même niveau relatif de revenu que les personnes arrivées cinq ans auparavant.

Les transferts gouvernementaux forment une part plus importante du revenu des ménages, sauf chez les personnes âgées

En 2000, la grande majorité des ménages ont reçu des transferts gouvernementaux. Les ménages d’immigrants récents étaient légèrement plus susceptibles de recevoir des prestations que les autres ménages. En moyenne, toutefois, le montant des prestations reçues était moins élevé, en dollars et relativement au revenu.

Le montant des prestations varie considérablement selon l’âge de la personne la plus âgée du ménage et selon qu’il s’agit d’un ménage d’immigrants récents, d’immigrants antérieurs ou de personnes nées au Canada. Les ménages d’immigrants récents très jeunes reçoivent des montants moins élevés que les ménages d’origine canadienne et formés d’immigrants antérieurs appartenant à la même tranche d’âge, tandis que les ménages comptant des personnes âgées de 25 à 44 ans et de 45 à 64 ans reçoivent des montants un peu plus élevés.

Tableau E-4 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — pourcentage des ménages bénéficiant de transferts gouvernementaux, montant moyen des transferts et proportion des transferts dans le revenu, selon l’âge du parent le plus âgé, ou selon l’âge de la personne la plus âgée dans le cas des ménages non-familiaux, Canada, 2000
  15-24
ans
25-44
ans
45-65
ans
65 ans et plus Total
Proportion des ménages bénéficiant de transferts gouvernementaux
Ménages d’origine canadienne 91 % 83 % 81 % 100 % 86 %
Ménages formés d’immigrants antérieurs 93 % 79 % 80 % 100 % 87 %
Ménages formés d’immigrants récents 88 % 87 % 91 % 99 % 89 %
  Immigrants des années 1986-1995 88 % 86 % 90 % 99 % 89 %
  Immigrants des années 1996-1999 avec   d’autres 92 % 86 % 93 % 100 % 90 %
  Immigrants des années 1996-1999   uniquement 84 % 89 % 95 % 99 % 91 %
Montant moyen des transferts par ménage bénéficiaire
Ménages d’origine canadienne 2 900 $ 3 600 $ 4 100 $ 16 800 $ 6 500 $
Ménages formés d’immigrants antérieurs 2 900 $ 3 600 $ 4 000 $ 17 500 $ 8 700 $
Ménages formés d’immigrants récents 2 500 $ 4 400 $ 4 700 $ 15 900 $ 5 600 $
  Immigrants des années 1986-1995 2 500 $ 4 400 $ 4 400 $ 16 200 $ 5 700 $
  Immigrants des années 1996-1999 avec   d’autres 3 100 $ 4 700 $ 6 200 $ 16 700 $ 6 500 $
  Immigrants des années 1996-1999   uniquement 2 100 $ 4 100 $ 4 700 $ 11 100 $ 4 500 $
Proportion des transferts dans le revenu des ménages
Ménages d’origine canadienne 10 % 5 % 5 % 43 % 10 %
Ménages formés d’immigrants antérieurs 9 % 4 % 4 % 36 % 11 %
Ménages formés d’immigrants récents 10 % 7 % 7 % 27 % 9 %
  Immigrants des années 1986-1995 10 % 7 % 6 % 29 % 9 %
  Immigrants des années 1996-1999 avec   d’autres 9 % 7 % 7 % 21 % 9 %
  Immigrants des années 1996-1999   uniquement 13 % 9 % 10 % 32 % 10 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année.

Les transferts versés aux ménages où il n’y a pas de personne âgée sont en général des prestations d’assurance-emploi, des indemnisations versées aux accidentés du travail, de l’aide sociale, de l’aide aux étudiants ou des prestations d’autres programmes. Les crédits d’impôt comme la prestation fiscale canadienne pour enfants, les crédits pour TPS et les crédits pour taxes provinciales font partie de ces paiements de transfert. L’incidence et le montant des paiements de transfert légèrement plus élevés pour les ménages d’immigrants récents composés de personnes âgées de 25 à 64 ans peuvent être liés au nombre moyen d’enfants plus élevé dans ces familles et à la différence dans le taux d’activité et de chômage déjà abordé dans la
partie D.

Presque tous les ménages comptant des personnes de 65 ans et plus ont reçu des paiements de transfert gouvernementaux — prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti, du Régime de pensions du Canada ou du Régime de rentes du Québec. Les ménages composés d’immigrants et ceux composés de personnes nées au Canada comptant des personnes de 65 ans et plus recevaient environ le même montant, sauf pour les ménages ne comptant que d’immigrants très récents, qui en recevaient beaucoup moins. Cette situation s’explique par le fait que les personnes qui n’ont pas vécu au pays longtemps ne sont pas admissibles à la Sécurité de la vieillesse et n’ont pas cotisé suffisamment au régime de pensions du Canada ni au Régime de rentes du Québec.

Répartition du revenu

Plus un immigrant demeure longtemps au pays, plus son revenu personnel est élevé

Chez les immigrants très récents, la moitié des femmes et un tiers des hommes n’ont déclaré aucun revenu ou un revenu inférieur à 10 000 $ en 2000. La proportion des immigrants n’ayant déclaré aucun revenu ou un revenu inférieur à 10 000 $ est plus faible chez les personnes qui ont immigré entre 1986 et 1995. La proportion de personnes sans revenu est encore plus faible chez les immigrants antérieurs, qui ont aussi déclaré des revenus inférieurs à 10 000 $ dans une proportion moindre que les immigrants récents. Dans les trois groupes d’immigrants, seuls les immigrants antérieurs se retrouvent dans une moindre mesure parmi les tranches de revenu inférieures comparativement aux personnes nées au Canada.

Dans les tranches supérieures de revenu, les immigrants récents et particulièrement les immigrants très récents sont sous-représentés. La proportion de personnes arrivées après 1995 qui gagnent plus de 50 000 $ dollars est deux fois moins grande que chez les personnes nées au Canada.

Si les résultats obtenus par les immigrants antérieurs sont une indication quelconque de ceux qu’on peut escompter des immigrants récents au fil des ans, on peut s’attendre à ce que le revenu des personnes ayant immigré entre 1986 et 1995 connaisse une hausse générale dans les années à venir. Les immigrants antérieurs sont largement représentés dans la tranche intermédiaire de revenu (de 10 000 $ à 30 000 $). Cela reflète en partie le fait que de nombreux immigrants antérieurs sont des personnes âgées qui reçoivent des prestations de vieillesse. On les retrouve aussi dans la catégorie des revenus supérieurs plus souvent que les immigrants récents et les personnes nées au Canada.

Tableau E-5 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 ans et plus — niveau du revenu, selon le sexe (nombre et répartition en pourcentage) et revenu moyen, selon le sexe, Canada, 2000
  Sans
revenu
1 $
à
9 999 $
10 000 $ à
29 999 $
30 000 $ à
49 999 $
50 000 $
et plus
Total
Femmes
Nées au Canada 532 200 2 602 300 3 815 500 1 731 800 838 400 9 520 200
Immigrants 141 600 673 700 1 104 400 431 300 209 600 2 560 500
  Admises avant 1986 52 000 318 000 702 300 297 600 160 100 1 529 900
  Admises 1986-1995 56 900 237 300 301 100 106 800 39 200 741 400
  Admises 1996-1999 32 800 118 400 101 000 26 800 10 300 289 200
Hommes
Nés au Canada 335 000 1 635 800 2 734 400 2 249 600 2 123 700 9 078 500
Immigrants 59 400 372 400 835 300 559 300 537 500 2 363 800
  Admis avant 1986 4 600 144 500 511 000 363 200 403 400 1 426 700
  Admis 1986-1995 37 000 156 300 230 700 149 700 100 900 674 500
  Admis 1996-1999 17 800 71 600 93 600 46 400 33 200 262 600
Total
Nés au Canada 867 200 4 238 100 6 549 900 3 981 300 2 962 100 18 598 700
Immigrants 201 000 1 046 100 1 939 600 990 600 747 100 4 924 300
  Admis avant 1986 56 600 462 500 1 213 300 660 800 563 500 2 956 600
  Admis 1986-1995 93 900 393 600 531 800 256 500 140 100 1 415 900
  Admis 1996-1999 50 600 190 000 194 500 73 200 43 500 551 800
  Sans
revenu
1 $
à
9 999 $
10 000 $ à
29 999 $
30 000 $ à
49 999 $
50 000 $
et plus
Total Revenu moyen
Femmes
Nées au Canada 6 % 27 % 40 % 18 % 9 % 100 % 21 800 $
Immigrantes 6 % 26 % 43 % 17 % 8 % 100 % 21 400 $
  Admises avant 1986 3 % 21 % 46 % 19 % 10 % 100 % 24 500 $
  Admises 1986-1995 8 % 32 % 41 % 14 % 5 % 100 % 18 000 $
  Admises 1996-1999 11 % 41 % 35 % 9 % 4 % 100 % 13 800 $
Hommes
Nés au Canada 4 % 18 % 30 % 25 % 23 % 100 % 35 700 $
Immigrants 3 % 16 % 35 % 24 % 23 % 100 % 36 200 $
  Admis avant 1986 0 % 10 % 36 % 25 % 28 % 100 % 42 300 $
  Admis 1986-1995 5 % 23 % 34 % 22 % 15 % 100 % 27 700 $
  Admis 1996-1999 7 % 27 % 36 % 18 % 13 % 100 % 24 600 $
Total
Nés au Canada 5 % 23 % 35 % 21 % 16 % 100 % 28 600 $
Immigrants 4 % 21 % 39 % 20 % 15 % 100 % 28 500 $
  Admis avant 1986 2 % 16 % 41 % 22 % 19 % 100 % 33 100 $
  Admis 1986-1995 7 % 28 % 38 % 18 % 10 % 100 % 22 600 $
  Admis 1996-1999 9 % 34 % 35 % 13 % 8 % 100 % 19 000 $

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année.

La répartition des revenus des immigrants très récents était plus favorable en 2000 qu’en 1995, par rapport à la répartition observée dans les autres groupes. En effet, ils sont moins souvent au chômage, occupent de meilleurs emplois et ont des revenus plus élevés que les immigrants arrivés cinq ans plus tôt, lorsqu’ils étaient d’immigrants très récents.

Le revenu des ménages est plus élevé

En 2000, les ménages d’immigrants récents avaient un revenu moyen de 59 000 $, montant supérieur, mais comparable, au revenu moyen des ménages d’origine canadienne, et représentant 86 % du revenu des ménages d’immigrants antérieurs. Dans les ménages composés seulement d’immigrants très récents, le revenu moyen s’élevait à 76 % de celui des ménages d’origine canadienne.

Un nombre plus important de ménages composés seulement d’immigrants très récents que de ménages d’origine canadienne se retrouvent dans la tranche de revenu inférieur. En fait, deux cinquièmes des ménages composés uniquement d’immigrants très récents ont des revenus d’au plus 20 000 $.

Tableau E-6 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — niveaux de revenu des ménages (nombre et répartition en pourcentage) et revenu moyen des ménages, Canada, 2000
Ménages 0 $ à
19 999 $
20 000 $ à
39 999 $
40 000 $ à
59 999 $
60 000 $ à
79 999 $
80 000 $
et plus
Total Revenu moyen
Nés au Canada 1 691 600 2 042 700 1 742 900 1 273 800 1 827 100 8 578 100 56 400 $
20 % 24 % 20 % 15 % 21 % 100 %
Immigrants antérieurs 278 700 410 700 336 400 277 900 572 600 1 876 300 68 600 $
15 % 22 % 18 % 15 % 31 % 100 %
Immigrants récents 164 200 214 400 193 600 142 200 215 200 929 600 59 024 $
18 % 23 % 21 % 15 % 23 % 100 %
 Immigrants  des années  1986-1995 106 700 140 500 132 100 101 500 159 400 640 300 61 200 $
17 % 22 % 21 % 16 % 25 % 100 %
 Immigrants  des années  1996-1999  avec d’autres 12 500 26 800 31 100 22 600 37 900 130 900 68 400 $
10 % 20 % 24 % 17 % 29 % 100 %
 Immigrants  des années  1996-1999  uniquement 45 000 47 100 30 500 18 000 17 900 158 500 42 600 $
28 % 30 % 19 % 11 % 11 % 100 %
Tous les ménages 2 212 900 2 705 500 2 296 700 1 708 700 2 639 100 11 563 000 58 400 $
19 % 23 % 20 % 15 % 23 % 100 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année. Le total « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Toutefois, le revenu de l’ensemble des immigrants récents est passablement plus élevé que celui des ménages d’origine canadienne, puisque la majorité se situe dans la fourchette supérieure de l’échelle de revenu, et un plus petit nombre, dans la fourchette inférieure de l’échelle. Les familles d’immigrants récents ont tendance à compter un plus grand nombre de personnes pouvant avoir un revenu que dans les ménages d’origine canadienne. Il convient de souligner que les ménages d’immigrants arrivés entre 1986 et 1995 et les ménages dont certains membres sont arrivés entre 1996 et 1999, donc qui se trouvent au Canada depuis plus de cinq ans, sont plus susceptibles d’avoir trouvé un emploi.

Les immigrants très récents sont deux fois plus nombreux à disposer d’un faible revenu

Les immigrants récents ont plus tendance que les immigrants antérieurs et les personnes nées au Canada à vivre dans une famille dont le revenu est inférieur au revenu médian familial, ou, s’ils ne vivent pas dans une famille, à gagner un revenu inférieur au revenu médian des personnes hors famille. Ils sont également plus susceptibles d’avoir un revenu inférieur à la moitié du revenu médian ou de vivre dans une famille ayant ce type de revenu. Le pourcentage des immigrants à faible revenu - revenu se situant dans les tranches inférieures de revenu - diminue proportionnellement à la durée du séjour au Canada.

La proportion d’immigrants très récents dont le revenu familial ou personnel est inférieur à la moitié du revenu médian est deux fois plus importante que chez les personnes nées au Canada La proportion d’immigrants très récents ayant un revenu inférieur au revenu médian est également beaucoup plus élevée, sept immigrants très récents sur dix se trouvant dans cette situation. Il est toutefois intéressant de souligner que même si les ménages d’immigrants antérieurs ont un revenu moyen supérieur à celui des ménages d’origine canadienne (tableau E-6), une proportion similaire d’immigrants antérieurs et de personnes nées au Canada ont un revenu inférieur au revenu médian ou inférieur à la moitié de la médiane (Figure E-1).

La proportion des personnes dont le revenu est inférieur à la médiane varie selon l’âge et, dans une mesure moindre, selon le sexe. Chez les personnes nées au Canada et les immigrants antérieurs, cette proportion est la plus élevée parmi les personnes âgées. Toutefois, ce n’est pas le cas des immigrants très récents. Les personnes qui ont immigré entre 1986 et 1995 occupent une position intermédiaire.

Dans tous les groupes d’âge, hommes et femmes indistinctement, sauf chez les personnes de 65 ans et plus, la proportion des personnes dont le revenu est inférieur à la médiane globale est plus élevée chez les immigrants récents que chez les personnes nées au Canada. Plus de trois immigrants arrivés entre 1996 et 1999 sur dix ont un faible revenu ou vivent dans une famille à faible revenu, c’est-à-dire dont le revenu est inférieur à la moitié du revenu médian, une proportion équivalant au double de celle des personnes nées au Canada vivant la même situation. La différence de proportion de faible revenu entre les immigrants très récents et les personnes nées au Canada est moins importante chez les personnes âgées.

Les nouvelles immigrantes âgées de 25 à 64 ans sont un peu plus susceptibles que les hommes du même groupe d’âge d’avoir des revenus très faibles ou de vivre dans une famille à très faible revenu. Par ailleurs, les nouvelles immigrantes qui sont plus âgées et plus jeunes sont un peu moins susceptibles d’avoir un faible revenu que les hommes. Les mêmes tendances d’observent chez les personnes nées au Canada.

Figure E-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — pourcentage de personnes dont le revenu de la famille ou dont le revenu individuel est au-dessous du revenu médian et inférieur à la moitié du revenu médian, Canada, 2000

Figure E-1

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année. Pour une définition de « revenu médian » et obtenir des détails au sujet des calculs, voir le glossaire.

Table E-7: Immigrants by period of immigration and Canadian-born — family or individual income below the median, by age and gender, Canada, 2000 (number and percentage)
  Moins
de 15 ans
15-24 ans 25-64 ans 65 ans
et plus
Total
Femmes
Nées au Canada 1 330 900 805 600 2 816 900 1 013 700 5 967 000
Immigrantes 82 400 131 700 912 300 366 800 1 493 200
  Admises avant 1986 - 14 200 439 900 322 800 777 000
  Admises 1986-1995 34 300 77 100 319 400 35 800 466 600
  Admises 1996-1999 48 100 40 400 153 000 8 100 249 700
Hommes
Nés au Canada 1 399 500 737 500 2 439 500 756 100 5 332 700
Immigrants 88 100 132 900 765 300 305 200 1 291 400
  Admis avant 1986 - 13 800 366 700 271 500 652 100
  Admis 1986-1995 36 200 80 200 264 600 27 500 408 500
  Admis 1996-1999 51 900 38 800 133 900 6 100 230 800
Total
Nés au Canada 2 730 400 1 543 100 5 256 300 1 769 800 11 299 700
Immigrants 170 400 264 600 1 677 600 672 000 2 784 600
  Admis avant 1986 - 28 000 806 700 594 400 1 429 100
  Admis 1986-1995 70 400 157 300 584 000 63 300 875 200
  Admis 1996-1999 100 000 79 300 287 000 14 300 480 400
 
Femmes
Nées au Canada 51 % 48 % 44 % 69 % 49 %
Immigrantes 67 % 63 % 51 % 67 % 56 %
  Admises avant 1986 - 51 % 43 % 68 % 51 %
  Admises 1986-1995 61 % 61 % 58 % 57 % 59 %
  Admises 1996-1999 72 % 73 % 70 % 57 % 70 %
Hommes
Nés au Canada 51 % 42 % 40 % 68 % 45 %
Immigrants 70 % 60 % 46 % 65 % 52 %
  Admis avant 1986 - 46 % 37 % 66 % 46 %
  Admis 1986-1995 64 % 59 % 54 % 57 % 56 %
  Admis 1996-1999 75 % 72 % 68 % 60 % 70 %
Total
Nés au Canada 51 % 45 % 42 % 69 % 47 %
Immigrants 69 % 61 % 48 % 66 % 54 %
  Admis avant 1986 - 48 % 40 % 67 % 48 %
  Admis 1986-1995 63 % 60 % 56 % 57 % 57 %
  Admis 1996-1999 74 % 73 % 69 % 58 % 70 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année. Pour une définition de « revenu médian » et obtenir des détails au sujet des calculs, voir le glossaire.

Tableau E-8 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes dont le revenu de la famille ou dont le revenu individuel est inférieur à la moitié du revenu médian, selon l’âge et le sexe, Canada, 2000 (nombre et pourcentage)
  Moins
de 15 ans
15-24 ans 25-64 ans 65 ans
et plus
Total
Femmes
Nées au Canada 470 000 336 200 1 008 500 246 000 2 060 700
Immigrantes 37 400 62 100 357 800 124 700 582 000
  Admises avant 1986 - 6 300 156 100 106 200 268 600
  Admises 1986-1995 14 100 34 900 129 000 14 800 192 800
  Admises 1996-1999 23 300 21 000 72 800 3 600 120 600
Hommes
Nés au Canada 490 000 279 100 783 700 242 800 1 795 600
Immigrants 40 600 61 700 271 200 121 400 494 800
  Admis avant 1986 - 5 700 114 900 105 800 226 300
  Admis 1986-1995 15 000 36 000 95 000 12 600 158 600
  Admis 1996-1999 25 600 20 100 61 300 2 900 109 900
Total
Nés au Canada 960 000 615 400 1 792 200 488 800 3 856 400
Immigrants 78 000 123 800 629 000 246 000 1 076 800
  Admis avant 1986 - 11 900 271 000 212 100 495 000
  Admis 1986-1995 29 100 70 900 224 000 27 400 351 300
  Admis 1996-1999 48 800 41 000 134 100 6 600 230 500
 
Femmes
Nées au Canada 18 % 20 % 16 % 17 % 17 %
Immigrantes 30 % 30 % 20 % 23 % 22 %
  Admises avant 1986 - 22 % 15 % 22 % 18 %
  Admises 1986-1995 25 % 28 % 23 % 24 % 24 %
  Admises 1996-1999 35 % 38 % 33 % 26 % 34 %
Hommes
Nés au Canada 18 % 16 % 13 % 22 % 15 %
Immigrants 32 % 28 % 16 % 26 % 20 %
  Admis avant 1986 - 19 % 12 % 26 % 16 %
  Admis 1986-1995 27 % 26 % 19 % 26 % 22 %
  Admis 1996-1999 37 % 37 % 31 % 29 % 33 %
Total
Nés au Canada 18 % 18 % 14 % 19 % 16 %
Immigrants 31 % 29 % 18 % 24 % 21 %
  Admis avant 1986 - 20 % 13 % 24 % 17 %
  Admis 1986-1995 26 % 27 % 22 % 25 % 23 %
  Admis 1996-1999 36 % 38 % 32 % 27 % 34 %

Remarque : Le revenu est pour l’année 2000. Dans tous les tableaux de la partie E, les immigrants et les immigrants très récents comprennent seulement ceux qui sont arrivés avant l’année 2000 et qui auraient pu avoir un revenu pendant toute l’année. Pour une définition de « revenu médian »et obtenir des détails au sujet des calculs, voir le glossaire.

 

Date de modification :