Les immigrants récents des régions métropolitaines : Canada—un profil comparatif d’après le recensement de 2001

Partie F : Logement

Les immigrants récents logent plus souvent à l’étroit

Le nombre de personnes par pièce dans les ménages d’immigrants récents est de beaucoup supérieur à la moyenne canadienne. En effet, 22 % des ménages d’immigrants récents logent à l’étroit (c’est à dire que le nombre de pièces est inférieur au nombre des personnes vivant dans le logement). Ce phénomène est plus fréquent dans les ménages constitués uniquement d’immigrants très récents. Il est cependant très rare dans les ménages formés de personnes nées au Canada et d’immigrants antérieurs.

Tableau F-1 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — nombres de personnes par pièce, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
Ménages Moins de
0,5 personne
Entre 0,5 et 0,74 pers. Entre 0,75 et 0,99 pers. 1 per-
sonne ou plus
Total
Nés au Canada 5 719 700 2 253 000 383 800 221 600 8 578 100
Immigrants antérieurs 1 232 100 494 800 85 900 63 500 1 876 300
Immigrants récents 300 100 368 100 152 500 235 600 1 056 300
 Immigrants des années 1986-1995 207 500 233 500 88 100 111 200 640 300
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 40 700 70 400 32 000 55 800 198 900
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 51 900 64 200 32 500 68 600 217 100
Tous les ménages 7 273 500 3 131 500 626 200 531 800 11 563 000
 
Nés au Canada 67 % 26 % 4 % 3 % 100 %
Immigrants antérieurs 66 % 26 % 5 % 3 % 100 %
Immigrants récents 28 % 35 % 14 % 22 % 100 %
 Immigrants des années 1986-1995 32 % 36 % 14 % 17 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 20 % 35 % 16 % 28 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 24 % 30 % 15 % 32 % 100 %
Tous les ménages 63 % 27 % 5 % 5 % 100 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » de « loger à l’étroit » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Les ménages de grande taille logent souvent à l’étroit

Le risque que le logement comprenne plus de personnes que de pièces croît proportionnellement à la taille du ménage. Cette tendance vaut aussi bien pour les ménages d’origine canadienne que pour les ménages d’immigrants, mais elle est beaucoup moins forte chez les personnes nées au Canada que chez les immigrants récents.

Comme le montre le tableau C-8, les ménages des immigrants arrivés avant 1986 sont en moyenne de la même taille que les ménages d’origine canadienne. Les ménages composés d’immigrants antérieurs occupent des logements de tailles semblables à ceux occupés par les ménages de personnes nées au Canada.

Tableau F-2 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — nombre de personnes par pièce, selon la taille du ménage, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
Taille des ménages Moins de 0,5 personne Entre 0,5 et 0,74 pers. Entre 0,75 et 0,99 pers. 1
personne ou plus
Total
1 à 3 personnes
Nés au Canada 5 262 100 1 189 700 107 600 80 700 6 640 200
Immigrants antérieurs 1 107 600 225 800 18 900 24 100 1 376 300
Immigrants récents 256 600 192 600 49 800 67 000 565 900
 Immigrants des années 1986-1995 175 600 109 300 23 500 27 600 336 100
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 34 200 40 400 10 600 12 400 97 600
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 46 800 42 800 15 700 27 000 132 300
4 ou 5 personnes
Nés au Canada 449 300 999 400 220 300 90 700 1 759 700
Immigrants antérieurs 121 200 245 300 45 800 24 300 436 700
Immigrants récents 41 800 156 000 73 000 109 200 380 100
 Immigrants des années 1986-1995 30 800 111 600 46 000 54 600 243 000
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 6 000 24 200 12 400 21 300 63 900
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 4 900 20 200 14 700 33 400 73 200
6 personnes ou plus
Nés au Canada 8 300 63 900 55 900 50 200 178 200
Immigrants antérieurs 3 300 23 700 21 200 15 000 63 300
Immigrants récents 1 700 19 500 29 700 59 300 110 300
 Immigrants des années 1986-1995 1 100 12 500 18 600 29 000 61 200
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 500 5 900 9 000 22 100 37 500
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 100 1 100 2 200 8 200 11 600
 
1 à 3 personnes
Nés au Canada 79 % 18 % 2 % 1 % 100 %
Immigrants antérieurs 80 % 16 % 1 % 2 % 100 %
Immigrants récents 45 % 34 % 9 % 12 % 100 %
 Immigrants des années 1986-1995 52 % 33 % 7 % 8 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 35 % 41 % 11 % 13 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 35 % 32 % 12 % 20 % 100 %
4 ou 5 personnes
Nés au Canada 26 % 57 % 13 % 5 % 100 %
Immigrants antérieurs 28 % 56 % 10 % 6 % 100 %
Immigrants récents 11 % 41 % 19 % 29 % 100 %
  Immigrants des années 1986-1995 13 % 46 % 19 % 22 % 100 %
  Immigrants des années 1996-2001   avec d’autres 9 % 38 % 19 % 33 % 100 %
  Immigrants des années 1996-2001   uniquement 7 % 28 % 20 % 46 % 100 %
6 personnes ou plus
Nés au Canada 5 % 36 % 31 % 28 % 100 %
Immigrants antérieurs 5 % 37 % 34 % 24 % 100 %
Immigrants récents 2 % 18 % 27 % 54 % 100 %
 Immigrants des années 1986-1995 2 % 20 % 30 % 47 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  avec d’autres 1 % 16 % 24 % 59 % 100 %
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 1 % 10 % 19 % 71 % 100 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » de « loger à l’étroit » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Le tiers des ménages de immigrants récents assument des coûts de logement élevés

Le tiers des ménages de immigrants récents et près de la moitié des ménages composés exclusivement de immigrants très récents consacrent plus de 30 % de leur revenu au logement, et le quart de ces ménages y consacrent plus de la moitié de leur revenu. Par contre, seulement un ménage d’origine canadienne sur cinq consacre plus de 30 % de son revenu au logement.

Tableau F-3 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — coût du logement en proportion du revenu du ménage, Canada, 2000 (nombre et répartition en pourcentage)
  Coût du logement
Ménages Moins de 30 % 30 % à 50 % 50 % ou plus
Nés au Canada 6 471 900 75 % 1 045 700 12 % 824 600 10 %
Immigrants antérieurs 1 458 500 78 % 240 000 13 % 154 400 8 %
Immigrants récents 619 400 67 % 161 500 17 % 142 300 15 %
  Immigrants des années 1986-1995 437 200 68 % 108 900 17 % 89 800 14 %
  Immigrants des années 1996-1999   avec d’autres 96 200 73 % 20 200 15 % 13 600 10 %
  Immigrants des années 1996-1999   uniquement 86 000 54 % 32 400 20 % 38 900 25 %
Tous les ménages 8 626 600 75 % 1 476 900 13 % 1 176 400 10 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire. Les pourcentages présentés dans le tableau F-3, lorsqu’on les additionne, ne donnent pas 100 %, en raison de certains ménages non répondants.

On considère que les coûts de logement représentant plus de 30 % du revenu constituent un fardeau; les ménages qui doivent assumer de pareils coûts ont généralement un faible revenu. Comme beaucoup des ménages d’immigrants récents ont un revenu peu élevé, ils tentent de réduire leurs coûts d’hébergement en logeant à l’étroit et en formant des ménages de taille considérable. Toutefois, ces mesures ne suffisent souvent pas à faire descendre les coûts de logement au dessous de 30 % du revenu.

Les immigrants récents vivent dans des logements de même qualité

Les logements où vivent les ménages d’immigrants arrivés après 1985 sont en général de construction plus récente que les maisons des personnes nées au Canada.

L’état du parc de logements des immigrants récents, des immigrants antérieurs et des personnes nées au Canada est à peu près le même. Il semble donc que les immigrants n’optent pas généralement pour des logements de qualité inférieure même s’ils logent à l’étroit et si leurs coûts posent manifestement un problème à bon nombre d’entre eux.

Table F-4: Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — période de construction du logement, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Période de construction
Ménages Avant 1971 1971-1990 1991-2001
Nés au Canada 4 036 900 47 % 3 328 200 39 % 1 213 000 14 %
Immigrants antérieurs 841 300 45 % 761 600 41 % 273 500 15 %
Immigrants récents 412 200 39 % 431 300 41 % 212 800 20 %
  Immigrants des années 1986-1995 244 600 38 % 260 700 41 % 134 900 21 %
  Immigrants des années 1996-2001   avec d’autres 79 700 40 % 80 100 40 % 39 100 20 %
  Immigrants des années 1996-2001   uniquement 87 900 40 % 90 500 42 % 38 700 18 %
Tous les ménages 5 314 700 46 % 4 541 200 39 % 1 707 100 15 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Tableau F-5 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — état du logement, Canada, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Qualité du logement
Ménages Entretien régulier Réparations mineures Réparations majeures
Nés au Canada 5 515 000 64 % 2 326 500 27 % 736 600 9 %
Immigrants antérieurs 1 282 700 68 % 465 200 25 % 128 400 7 %
Immigrants récents 718 100 68 % 258 100 24 % 80 100 8 %
  Immigrants des années 1986-1995 428 800 67 % 161 000 25 % 50 500 8 %
  Immigrants des années 1996-2001   avec d’autres 134 800 68 % 48 900 25 % 15 200 8 %
  Immigrants des années 1996-2001   uniquement 154 500 71 % 48 200 22 % 14 500 7 %
Tous les ménages 7 554 100 65 % 3 060 600 26 % 948 200 8 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Les immigrants récents sont moins souvent propriétaires de leur logement que les natifs du Canada

Le quart des ménages formés exclusivement d’immigrants arrivés entre 1996 et 2001 possèdent leur logement, contre plus des deux tiers des ménages d’origine canadienne et de quatre ménages d’immigrants antérieurs sur cinq. En général, la proportion de propriétaires est plus faible chez les immigrants récents que chez les personnes nées au Canada.

La proportion de propriétaires est beaucoup plus élevée chez les immigrants antérieurs que chez les personnes nées au Canada. Cette situation tient probablement à l’âge moyen plus élevé de ces immigrants, mais elle peut aussi être attribuable à des priorités différentes.

Figure F-1 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada — possédant leur propre logement, selon la composition des ménages, Canada, 2001 (pourcentage)

Figure F-1

Remarque : Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

 

Date de modification :