Les immigrants récents des régions métropolitaines : Edmonton — un profil comparatif d’après le rencensement de 2001

Partie C : Familles et ménages

Familles et ménages – liens entre les personnes

Neuf immigrants récents sur dix vivent avec des personnes apparentées

Tableau C-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada – situations des particuliers dans le ménage, selon l’âge, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nés au Canada Immigrants Admis avant 1986 Admis 1986-1995 Admis 1996-2001
Tous les âges (0-14 ans compris)
Personnes seules 72 340 16 420 12 960 2 430 1 030
Avec pers. non apparentées seulement 37 870 4 250 2 130 1 370 760
Avec personnes apparentées 643 410 144 300 84 790 40 320 19 190
15-24 ans
Personnes seules 6 100 530 130 280 120
Avec pers. non apparentées seulement 12 930 780 190 380 230
Avec personnes apparentées 106 270 12 740 2 750 7 120 2 910
25-44 ans
Personnes seules 27 190 3 760 1 860 1 190 730
Avec pers. non apparentées seulement 16 660 2 050 840 740 470
Avec personnes apparentées 193 260 49 050 21 750 18 460 8 870
45-64 ans
Personnes seules 20 550 4 910 4 160 620 140
Avec pers. non apparentées seulement 5 360 950 730 180 40
Avec personnes apparentées 126 650 52 460 41 390 8 550 2 560
65 ans et plus
Personnes seules 18 510 7 230 6 820 360 50
Avec pers. non apparentées seulement 1 470 470 380 70 20
Avec personnes apparentées 40 990 22 870 18 980 3 250 670
 
Tous les âges (0-14 ans compris)
Personnes seules 10 % 10 % 13 % 6 % 5 %
Avec pers. non apparentées seulement 5 % 3 % 2 % 3 % 4 %
Avec personnes apparentées 85 % 87 % 85 % 91 % 91 %
15-24 ans
Personnes seules 5 % 4 % 4 % 4 % 4 %
Avec pers. non apparentées seulement 10 % 6 % 6 % 5 % 7 %
Avec personnes apparentées 85 % 91 % 90 % 92 % 89 %
25-44 ans
Personnes seules 11 % 7 % 8 % 6 % 7 %
Avec pers. non apparentées seulement 7 % 4 % 3 % 4 % 5 %
Avec personnes apparentées 82 % 89 % 89 % 91 % 88 %
45-64 ans
Personnes seules 13 % 8 % 9 % 7 % 5 %
Avec pers. non apparentées seulement 4 % 2 % 2 % 2 % 1 %
Avec personnes apparentées 83 % 90 % 89 % 92 % 94 %
65 ans et plus
Personnes seules 30 % 24 % 26 % 10 % 7 %
Avec pers. non apparentées seulement 2 % 2 % 1 % 2 % 2 %
Avec personnes apparentées 67 % 75 % 73 % 88 % 91 %

Remarque : Pour une définition de « situation des particuliers dans le ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Très peu d’immigrants récents vivent seuls. À l’instar des personnes nées au Canada, la grande majorité d’entre eux font partie de ménages composés d’au moins deux personnes qui, dans la plupart des cas, sont apparentées par le sang, par alliance ou par adoption. En réalité, les immigrants récents sont plus susceptibles de vivre avec des personnes apparentées que les personnes nées au Canada. Il en est ainsi pour tous les groupes d’âge, mais surtout pour les 65 ans et plus. Les deux tiers des aînés d’Edmonton natifs du Canada vivent avec des personnes apparentées et presque le tiers vivent seuls. Par comparaison, neuf immigrants récents de 65 ans et plus sur dix vivent avec des personnes apparentées et moins d’un sur dix vit seul. Ces chiffres reflètent probablement en partie une différence dans l’âge moyen des aînés entre ceux qui ont immigré récemment et ceux qui sont nés Canada.

Les immigrants récents sont plus susceptibles de vivre au sein de familles élargies

Les immigrants récents ont ceci en commun avec les personnes nées au Canada qu’ils vivent pour la plupart dans des familles nucléaires ne comportant pas de personnes apparentées autres que les membres immédiats de celles-ci; mais les premiers sont proportionnellement plus nombreux que les deuxièmes à vivre dans des familles élargies. Chez les personnes nées au Canada qui vivent avec un parent ou plus, seulement 6 % font partie d’une famille élargie; chez les immigrants récents, cette proportion est plus de deux fois plus élevée : une personne sur sept vit avec des parents dans une famille élargie.

Figure C-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada – pourcentage vivant avec personnes apparentées dans une famille élargie, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001

Figure C-1

Remarque : Pour une définition de « famille élargie », de « famille nucléaire » et de concepts connexes, voir le glossaire. Alors que le tableau C-1 inclut toutes les personnes, la figure C-1 et le tableau C-2 n’incluent que les personnes qui vivent avec des personnes apparentées. Un petit pourcentage de personnes vivant avec des personnes apparentées font partie d’un ménage « non familial ». Il peut s’agir par exemple de deux frères adultes qui vivent ensemble. Le pourcentage des personnes qui se trouvent dans ces situations ne figure pas dans le tableau ni dans la figure de la présente section.

Les immigrants récents âgés sont plus susceptibles de vivre dans une famille élargie. C’est le cas du tiers des immigrants très récents de 65 ans et plus – contre moins d’une personne âgée née au Canada sur dix. Les immigrants récents âgés qui vivent dans une famille élargie sont généralement apparentés à un membre de la famille nucléaire, mais ne font pas partie de celle-ci.

Tableau C-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada – vivant avec personnes apparentées dans une famille nucléaire ou dans une famille élargie, selon l’âge, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nés au Canada Immigrants Admis
avant 1986
Admis
1986-1995
Admis
1996-2001
Tous les âges
Familles nucléaires 592 800 123 290 74 290 32 600 16 420
Familles élargies 39 950 18 680 9 130 7 030 2 530
Moins de 15 ans
Familles nucléaires 165 320 6 400 - 2 590 3 810
Familles élargies 10 500 770 - 400 365
15-24 ans
Familles nucléaires 94 840 10 510 2 300 5 890 2 320
Familles élargies 8 500 1 890 350 1 060 510
25-44 ans
Familles nucléaires 178 940 41 690 18 810 15 120 7 760
Familles élargies 10 670 6 590 2 560 3 030 1 010
45-64 ans
Familles nucléaires 117 520 46 350 37 290 6 970 2 100
Familles élargies 7 170 5 560 3 680 1 430 450
65 ans et plus
Familles nucléaires 36 180 18 360 15 890 2 040 430
Familles élargies 3 130 3 880 2 560 1 120 220
 
Tous les âges
Familles nucléaires 92 % 85 % 88 % 81 % 86 %
Familles élargies 6 % 13 % 11 % 17 % 13 %
Moins de 15 ans
Familles nucléaires 94 % 89 % - 87 % 91 %
Familles élargies 6 % 11 % - 13 % 9 %
15-24 ans
Familles nucléaires 89 % 82 % 84 % 83 % 80 %
Familles élargies 8 % 15 % 13 % 15 % 17 %
25-44 ans
Familles nucléaires 93 % 85 % 87 % 82 % 87 %
Familles élargies 6 % 13 % 12 % 16 % 11 %
45-64 ans
Familles nucléaires 93 % 88 % 90 % 82 % 82 %
Familles élargies 6 % 11 % 9 % 17 % 17 %
65 ans et plus
Familles nucléaires 88 % 80 % 84 % 63 % 63 %
Familles élargies 8 % 17 % 13 % 34 % 33 %

Remarque : Pour une définition de « famille élargie », de « famille nucléaire » et de concepts connexes, voir le glossaire. Alors que le tableau C-1 inclut toutes les personnes, la figure C-1 et le tableau C-2 n’incluent que les personnes qui vivent avec des personnes apparentées. Un petit pourcentage de personnes vivant avec des personnes apparentées font partie d’un ménage « non familial ». Il peut s’agir par exemple de deux frères adultes qui vivent ensemble. Le pourcentage des personnes qui se trouvent dans ces situations ne figure pas dans le tableau ni dans la figure de la présente section. Par conséquent, les pourcentages présentés dans le tableau C-2, lorsqu’on les additionne, ne donnent pas 100 %.

Familles

Une famille sur dix est une famille d’immigrants récents

En 2001, Edmonton comptait 65 200  immigrants récents arrivés au Canada entre 1986 et 2001. La grande majorité de ceux-ci – 55 800, soit 86 % – faisaient partie d’une famille nucléaire. Il s’agissait, en d’autres termes, d’époux/d’épouses ou de conjoints vivant en union libre, de parents seuls ou d’enfants. À Edmonton, une famille sur dix est une famille d’immigrants récents (famille dont le parent seul ou l’un des conjoints ou, encore, les deux conjoints, sont des immigrants récents); dans l’ensemble du Canada, c’est le cas d’une famille sur neuf.

La plupart des familles d’immigrants récents sont formées de couples mariés ou vivant en union libre; 10 % d’entre elles sont des familles monoparentales. Chez les familles d’origine canadienne, 17 % sont des familles monoparentales; 83 % sont constituées des couples mariés ou vivant en union libre.

Lorsqu’on regroupe les familles selon l’âge du membre le plus âgé, on constate que les familles monoparentales sont moins courantes chez les jeunes immigrants récents que chez les jeunes d’origine canadienne et légèrement plus communes chez les immigrants âgés que chez les aînés du Canada.

Tableau C-3 : Familles d’immigrants récents et familles de personnes nées au Canada – structure de la famille, selon l’âge du conjoint le plus âgé ou du parent seul, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Familles d’origine canadienne Familles d’immigrants récents
Tous les âges (y compris 15-24 ans)
Couples avec ou sans enfants 145 630 83 % 22 410 90 %
Parents seuls 29 450 17 % 2 410 10 %
Total 175 080 100 % 24 810 100 %
25-44 ans
Couples avec ou sans enfants 66 860 80 % 13 210 90 %
Parents seuls 16 480 20 % 1 430 10 %
Total 83 340 100 % 14 640 100 %
45-64 ans
Couples avec ou sans enfants 55 280 86 % 7 070 91 %
Parents seuls 9 240 14 % 670 9 %
Total 64 520 100 % 7 740 100 %
65 ans et plus
Couples avec ou sans enfants 19 440 90 % 1 840 88 %
Parents seuls 2 060 10 % 250 12 %
Total 21 500 100 % 2 090 100 %

Remarque : Pour une définition de « famille » et de concepts connexes, voir le glossaire. Depuis le recensement de 1996, la définition de « famille » a été modifiée.

Les familles d’immigrants récents sont plus susceptibles d’avoir des enfants à la maison

Les familles d’origine canadienne et celles d’immigrants récents diffèrent sur un point : la proportion de familles comptant des enfants à la maison. Trois familles d’immigrants récents sur dix ont à la maison au moins un enfant, quel que soit son âge, alors que moins des deux tiers des familles d’origine canadienne ont des enfants à la maison.

Figure C-2 : Familles d’immigrants récents et familles de personnes nées au Canada – enfants jamais mariés vivant à la maison, selon l’âge du conjoint le plus âgé ou du parent seul, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (pourcentage)

Figure C-2

On constate surtout cette différence parmi les familles dont le membre le plus âgé a de 45 à 64 ans. Quatre familles d’immigrants récents sur cinq et trois familles d’origine canadienne sur cinq ressortissant à ce groupe d’âge ont des enfants vivant à la maison. Mais pour ce qui touche aux familles plus jeunes, il n’y a qu’une petite différence, à cet égard, entre les familles d’immigrants récents et les familles d’origine canadienne.

La proportion plus élevée de familles d’immigrants récents âgés ayant des enfants à la maison pourrait être attribuable d’une part à la plus grande probabilité qu’en leur sein, des enfants plus âgés vivent plus longtemps avec leurs parents et, de l’autre, aux différences possibles quant au taux de fécondité et au moment où ont lieu les naissances. Certains des enfants vivant dans des familles d’immigrants âgés peuvent être des adultes amenés à subvenir aux besoins de l’un des parents âgés ou des deux.

Les familles d’immigrants récents âgés ont plus d’enfants à la maison

Parmi les familles avec enfants, celles des immigrants récents sont légèrement plus susceptibles que celles d’origine canadienne d’avoir plus de deux enfants à la maison; 22 % des premières ont trois enfants ou plus à la maison, comparativement à 19 % des deuxièmes.

La proportion des jeunes familles avec enfants comptant trois enfants ou plus est en fait plus élevée chez les personnes nées au Canada. Toutefois, le quart des familles d’immigrants récents avec enfants dont le conjoint le plus âgé ou le parent seul a de 45 à 64 ans ont plus de deux enfants, contre 15 % des familles comparables d’origine canadienne. En outre, parmi les familles d’immigrants récents plus âgés avec enfants, 13 % comptent trois enfants ou plus à la maison, contre seulement 2 % des familles d’origine canadienne comparables.

Tableau C-4 : Familles d’immigrants récents et familles de personnes nées au Canada – enfants jamais mariés vivant à la maison, selon l’âge du conjoint le plus âgé ou du parent seul, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Familles d’origine canadienne Familles d’immigrants récents
Tous les âges (y compris 15-24 ans)
Un enfant 45 650 41 % 6 820 37 %
Deux enfants 45 050 40 % 7 770 42 %
Trois enfants ou plus 20 800 19 % 4 010 22 %
25-44 ans
Un enfant 20 920 33 % 4 200 36 %
Deux enfants 28 690 45 % 5 140 44 %
Trois enfants ou plus 14 570 23 % 2 310 20 %
45-64 ans
Un enfant 18 960 47 % 2 130 34 %
Deux enfants 15 250 38 % 2 430 39 %
Trois enfants ou plus 6 030 15 % 1 620 26 %
65 ans et plus
Un enfant 3 690 88 % 400 60 %
Deux enfants 460 11 % 180 27 %
Trois enfants ou plus 70 2 % 90 13 %

La majorité des immigrants récents ont pour conjoints d’autres immigrants récents

La majorité des 24 810 familles d’immigrants récents se composent d’un nouvel immigrant marié ou vivant en union libre avec un autre immigrant récent, avec ou sans enfants. De plus, 16 % des familles sont formées d’un immigrant récent ayant pour conjoint une personne qui a immigré avant 1986. Une famille d’immigrants récents sur cinq est composée d’un immigrant récent et d’une personne née au Canada. Ce type de structure familiale est un peu plus courant à Edmonton que dans l’ensemble du Canada, où un immigrant récent sur sept vit en couple avec une personne née au Canada. Parmi les familles d’immigrants admis avant 1986, plus de quatre sur dix comptent un immigrant dont le conjoint est né au Canada (chiffres non indiqués dans la figure C-3).

Figure C-3 : Familles d’immigrants récents – structure de la famille indiquant le statut d’immigrant des conjoints, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (répartition en pourcentage)

Figure C-3

Les unions matrimoniales contractées par les immigrants récents prennent le plus souvent la forme de mariages. Seulement 2 % des couples d’immigrants récents vivent en union libre, contre 16 % des couples d’origine canadienne. Même les jeunes couples d’immigrants récents sont relativement peu nombreux à vivre en union libre, alors que les jeunes couples d’origine canadienne ont une préférence marquée pour cette option.

Tableau C-5 : Familles d’immigrants récents et familles de personnes nées au Canada – couples vivant en union libre selon l’âge du conjoint le plus âgé, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Familles d’origine canadienne Familles d’immigrants récents
Tous les âges 22 580 16 % 330 2 %
15-24 ans 2 960 73 % 40 33 %
25-44 ans 13 500 20 % 210 3 %
45-64 ans 5 440 10 % 80 2 %
65 ans et plus 690 4 % 0 0 %

La faible fréquence des unions de fait est en partie due à la législation de l’immigration, qui, avant l’adoption de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR), en juin 2002, ne reconnaissait pas ce type d’union.

Ménages

Un ménage sur douze est un ménage d’immigrants récents

En 2001, on comptait 29 980 ménages d’immigrants récents – ménages au sein desquels évoluait au moins un immigrant récent de 15 ans ou plus. Ces ménages représentaient 8 % de l’ensemble des ménages d’Edmonton.

Un ménage d’immigrants récents sur trois, soit, en tout, 10 270 ménages, compte au moins une personne admise après 1995. Un peu moins de la moitié de ces ménages sont composés exclusivement d’immigrants très récents. Les 5 700 ménages restants sont formés d’immigrants très récents vivant avec d’autres personnes – autres personnes qui, dans 60 % et dans 33 % des cas, sont respectivement des immigrants admis avant 1996 et des personnes nées au Canada; dans les 7 % qui restent, on trouve des immigrants admis avant 1996 et des personnes nées au Canada.

Tableau C-6 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nombre
de ménages
Proportion de tous
les ménages
Nés au Canada 261 690 73 %
Immigrants antérieurs 63 250 18 %
Immigrants récents 29 980 8 %
  Immigrants des années 1986-1995 19 720 6 %
  Immigrants des années 1996-2001 avec d’autres 5 710 2 %
  Immigrants des années 1996-2001 uniquement 4 560 1 %
Tous les ménages 356 520 100 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

À Edmonton, sept ménages sur dix ne comptent que des personnes nées au Canada; 18 % des ménages comprennent au moins un immigrant antérieur, mais aucun immigrant récent.

Les ménages d’immigrants récents ont plus tendance à ne pas se limiter à la famille nucléaire

Les immigrants récents sont beaucoup plus susceptibles que les personnes nées au Canada de former des ménages comprenant une ou plusieurs familles. La grande majorité des ménages d’immigrants récents sont des ménages familiaux, contre à peine deux ménages d’origine canadienne sur trois.

Le tiers des ménages d’origine canadienne sont des ménages non familiaux; pour la plupart, ils sont constitués d’une personne vivant seule. Parmi les ménages d’immigrants récents, les personnes seules sont plus rares.

La plupart des ménages sont constitués d’une famille nucléaire, c’est-à-dire d’un couple avec ou sans enfants, ou d’un parent seul vivant avec un ou plusieurs enfants. Les ménages d’immigrants, si l’on excepte ceux qui sont composés d’immigrants très récents et d’autres personnes, sont un peu plus susceptibles que les ménages d’origine canadienne d’être constitués uniquement d’une famille nucléaire.

Une proportion considérable de ménages d’immigrants récents sont constitués d’une famille nucléaire entourée d’autres personnes. Dans la plupart de ces ménages « à famille élargie », la ou les personnes ne faisant pas partie de la famille nucléaire y sont apparentées. On trouve aussi de tels ménages formés par des Canadiens d’origine, mais beaucoup plus rarement.

Tableau C-7 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada – structure des ménages, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
    Ménages familiaux Ménages non familiaux
Ménages Ménages familiaux-
total
Familles nu-
cléaires
Familles
élargies
Familles multiples Person-
nes
seules
Plusieurs personnes
Nés au Canada 172 350 157 840 12 990 1 520 72 330 16 990
Immigrants antérieurs 48 060 43 280 3 970 810 12 970 2 240
Immigrants récents 24 940 19 000 3 850 2 090 3 450 1 610
 Immigrants des années
 1986-1995
16 200 12 590 2 460 1 160 2 430 1 080
 Immigrants des années
 1996-2001 avec d’autres
5 350 3 280 1 180 890 0 360
 Immigrants des années
 1996-2001 uniquement
3 370 3 130 210 30 1 030 170
Tous les ménages 245 980 220 730 20 830 4 420 89 460 21 090
 
Nés au Canada 66 % 60 % 5 % 1 % 28 % 6 %
Immigrants antérieurs 76 % 68 % 6 % 1 % 20 % 4 %
Immigrants récents 83 % 63 % 13 % 7 % 12 % 5 %
 Immigrants des années
 1986-1995
82 % 64 % 12 % 6 % 12 % 5 %
 Immigrants des années
 1996-2001 avec d’autres
94 % 57 % 21 % 16 % 0 % 6 %
 Immigrants des années
 1996-2001 uniquement
74 % 69 % 5 % 1 % 22 % 4 %
Tous les ménages 69 % 62 % 6 % 1 % 25 % 6 %

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire.

Les ménages regroupant deux familles ou plus s’observent plus souvent chez les immigrants récents que chez les personnes nées au Canada. Ces familles peuvent être apparentées, par exemple lorsqu’un couple marié vit avec la famille d’un de ses enfants. Plus souvent qu’autrement, les ménages multifamiliaux sont composés d’immigrants très récents vivant avec d’autres personnes. De toute évidence, nombre d’immigrants récents vivent dans des ménages qui diffèrent de la famille nucléaire traditionnelle.

Les ménages d’immigrant récents comptent en général un grand nombre de personnes

Les ménages d’immigrants récents tendent à compter un plus grand nombre de personnes que les ménages d’origine canadienne et ceux qui sont formés d’immigrants antérieurs. Une fois sur deux, les ménages d’immigrants récents comprennent de une à trois personnes – c’est le cas de trois ménages sur quatre constitués de personnes nées au Canada. On compte deux fois plus de ménages formés de quatre personnes ou plus chez les immigrants récents que chez les natifs du Canada.

Tableau C-8 : Ménages d’immigrants (selon la période d’immigration) et ménages de personnes nées au Canada – taille des ménages, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Nombre de personnes dans le ménage Total
Ménages 1 à 3 4 ou 5 6 ou plus
Nés au Canada 199 040 56 440 6 220 261 690
Immigrants antérieurs 45 170 15 840 2 250 63 250
Immigrants récents 15 950 10 750 3 280 29 980
 Immigrants des années 1986-1995 10 060 7 510 2 160 19 730
 Immigrants des années 1996-2001 avec  d’autres 3 010 1 720 980 5 710
 Immigrants des années 1996-2001  uniquement 2 900 1 520 150 4 570
Tous les ménages 261 500 83 240 11 780 356 520
  Nombre de personnes dans le ménage Moyenne estimée de la taille
Ménages 1 à 3 4 ou 5 6 ou plus
Nés au Canada 76 % 22 % 2 % 2,5
Immigrants antérieurs 71 % 25 % 4 % 2,8
Immigrants récents 53 % 36 % 11 % 3,5
 Immigrants des années 1986-1995 51 % 38 % 11 % 3,6
 Immigrants des années 1996-2001 avec d’autres 53 % 30 % 17 % 3,9
 Immigrants des années 1996-2001 uniquement 64 % 33 % 3 % 3,0
Tous les ménages 73 % 23 % 3 % 2,7

Remarque : Le total de « Tous les ménages » comprend les ménages de résidents non permanents non mentionnés dans le tableau. Pour une définition de « ménage » et de concepts connexes, voir le glossaire. La taille moyenne des ménages a été estimée en supposant qu’il y a en moyenne 4,5 personnes dans chaque ménage composé de 4 ou 5 personnes et qu’il y a en moyenne 7 personnes dans chaque ménage composé de 6 personnes ou plus. Pour ce qui est des ménages composés de une, de deux, ou de trois personnes, le nombre véritable de personnes dans chaque ménage a été utilisé pour les calculs.

On compte quatre ou cinq membres dans la plupart des ménages nombreux d’immigrants récents. Les ménages regroupant des immigrants très récents et d’autres personnes sont les plus susceptibles de compter un très grand nombre de personnes – 17 % de ces ménages comptent six personnes ou plus contre seulement 2 % des ménages d’origine canadienne.

Davantage de soins accordés aux enfants

La proportion des 15 ans et plus qui déclarent consacrer sans rémunération du temps aux soins des enfants est plus élevée chez les immigrants récents que chez les personnes de la même catégorie nées au Canada. Par contre, le pourcentage de personnes qui s’occupent régulièrement de gens âgés est à peu près le même dans les deux groupes.

Tableau C-9 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada – âgés de 15 ans et plus – qui ont déclaré avoir consacré du temps non rémunéré aux soins des enfants ou des personnes âgées, selon le sexe, région métropolitaine de recensement d’Edmonton, 2001 (nombre et pourcentage)
  Soins prodigués
  Enfants Personnes âgées
Femmes
Nées au Canada 123 000 32% 60 150 16%
Immigrantes 36 670 43% 16 240 19%
  Admises avant 1986 19 550 39% 10 680 21%
  Admises 1986-1995 12 300 52% 4 190 18%
  Admises 1996-2001 4 820 43% 1 370 12%
Hommes
Nés au Canada 96 740 26% 40 250 11%
Immigrants 28 520 36% 11 970 15%
  Admis avant 1986 16 780 34% 8 110 16%
  Admis 1986-1995 8 230 40% 2 930 14%
  Admis 1996-2001 3 520 36% 940 9%
Total
Nés au Canada 219 740 29% 100 400 13%
Immigrants 65 190 39% 28 210 17%
  Admis avant 1986 36 320 36% 18 780 19%
  Admis 1986-1995 20 530 46% 7 120 16%
  Admis 1996-2001 8 340 40% 2 310 11%
Date de modification :