Les immigrants récents des régions métropolitaines : Hamilton—un profil comparatif d’après le rencensement de 2001

Partie A : Immigrants et immigrants récents

154 700 immigrants dans la région métropolitaine de recensement de Hamilton

Selon le recensement de 2001, 154 700 immigrants vivaient dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Hamilton (c’est-à-dire la région métropolitaine de Hamilton ou, en abrégé, Hamilton) en 2001. Au cours des 15 années ayant précédé la date du recensement de 2001, la population d’immigrants de Hamilton s’est accrue considérablement, mais à un rythme moindre que la population native du Canada. De 1986 à 2001, Hamilton a vu augmenter de 15 % sa population d’immigrants (20 200 personnes). En comparaison, sa population d’origine canadienne a augmenté de 19 % (77 700 personnes). Un cinquième de la croissance totale de la population de Hamilton, de 1986 à 2001, est attribuable aux immigrants.

Tableau A-1 : Immigrants, personnes nées au Canada et population totale, région métropolitaine de recensement de Hamilton, Ontario et Canada, 1986, 1996 et 2001
  Recensement de la population
  1986 1996 2001
Hamilton
   Immigrants 134 480 145 650 154 660
   Nés au Canada 417 080 469 290 494 830
Population 551 560 617 810 655 060
Ontario
   Immigrants 2 081 200 2 724 490 3 030 080
   Nés au Canada 6 919 980 7 844 370 8 164 860
Population 9 001 170 10 642 800 11 285 550
Canada
   Immigrants 3 908 150 4 971 060 5 448 490
   Nés au Canada 21 113 860 23 390 330 23 991 910
Population 25 022 010 28 528 130 29 639 040
  Changement
  1986-1996 1996-2001 1986-2001
Hamilton
   Immigrants 11 170 8 % 9 010 6 % 20 180 15 %
   Nés au Canada 52 210 13 % 25 540 5 % 77 750 19 %
Population 66 250 12 % 37 250 6 % 103 500 19 %
Ontario
   Immigrants 643 290 31 % 305 590 11 % 948 880 46 %
   Nés au Canada 924 390 13 % 320 490 4 % 1 244 880 18 %
Population 1 641 630 18 % 642 750 6 % 2 284 380 25 %
Canada
   Immigrants 1 062 910 27 % 477 430 10 % 1 540 340 39 %
   Nés au Canada 2 276 470 11 % 601 580 3 % 2 878 050 14 %
Population 3 506 120 14 % 1 110 910 4 % 4 617 030 18 %

Remarque : Dans le tableau A-1, les totaux pour les populations en 1996 et en 2001 comprennent les résidents non permanents, les immigrants et les personnes nées au Canada. Les résidents non permanents ne sont pas inclus pour l’année 1986 dans le tableau A-1 non plus que dans les chiffres sur la population qui sont présentés ailleurs dans le rapport.

La population d’immigrants a augmenté moins rapidement à Hamilton qu’en Ontario et au Canada. Par exemple, pendant la période de cinq ans la plus récente (1996-2001), elle s’est accrue de 6 % (9 000 personnes) à Hamilton, mais de 10 % (477 400 personnes) dans l’ensemble du Canada.

En 2001, Hamilton était le lieu de résidence de 2,2 % de la population canadienne, comme en 1986, et elle abritait 2,8 % des cinq millions d’immigrants du Canada, une proportion légèrement plus faible que les 3,4 % d’il y a quinze ans. En 2001, 2,1 % des 24 millions de personnes natives du Canada vivaient à Hamilton, un peu plus que les 2 % de 1986.

En 2001, Hamilton était le lieu de résidence de 5,8 % de la population ontarienne, une baisse légère comparativement à 6,1 % quinze ans plus tôt, et la proportion des immigrants de la province était passée à 5,1 %, alors qu’elle était de 6,5 % en 1986. La proportion de Canadiens d’origine vivant dans la province était de 6 %, comme en 1986.

Proportion stable de la population

La proportion de la population des immigrants de Hamilton est demeurée stable, à 24 %, depuis 1986. Au cours de cette même période, la proportion d’immigrants a augmenté en Ontario et au Canada. À Hamilton, cette proportion reste supérieure à celle du Canada, mais inférieure à celle de l’Ontario.

Figure A-1 : Nombre d’immigrants exprimé en pourcentage de la population, région métropolitaine de recensement de Hamilton, Ontario, et Canada, 1986, 1996 et 2001

Figure A-1

Le tiers des immigrants admis après 1985

 

Tableau A-2 : Immigrants selon la période d’immigration – région métropolitaine de recensement de Hamilton, Ontario et Canada, 2001 (nombre et pourcentage)
Période d’immigration Hamilton Ontario Canada
Avant 1961 41 370 27 % 502 740 17 % 894 470 16 %
 1961-1970 30 410 20 % 427 790 14 % 745 570 14 %
 1971-1980 23 770 15 % 496 680 16 % 936 280 17 %
 1981-1985 7 990 5 % 194 400 6 % 380 330 7 %
Immigrants antérieurs 103 540 67 % 1 621 610 54 % 2 956 630 54 %
 1986-1990 15 580 10 % 386 100 13 % 661 180 12 %
 1991-1995 16 860 11 % 483 640 16 % 867 360 16 %
 1996-2001 18 690 12 % 538 740 18 % 963 320 18 %
Immigrants récents 51 130 33 % 1 408 470 46 % 2 491 850 46 %
Total 154 660 100 % 3 030 080 100 % 5 448 490 100 %

Bon nombre des immigrants de Hamilton vivent au Canada depuis longtemps. Les deux tiers des 154 700 immigrants qui vivaient à Hamilton en 2001 avaient été admis au Canada plus de 15 années auparavant. Lorsqu’on établit une comparaison avec la population d’immigrants de l’Ontario et de l’ensemble du Canada, la population d’immigrants de Hamilton se distingue par sa faible proportion d’immigrants récents. Seulement 33  % des immigrants de Hamilton ont été admis au Canada après 1985. En Ontario, cette proportion est de 46  %, et au Canada, elle est également de 46  %. De plus, en 2001, le pourcentage des immigrants admis après 1995 était de seulement 12  % à Hamilton, comparativement à 18  % en Ontario et au Canada.

Part décroissante des immigrants de l’Ontario et du Canada

En 2001, 2,8 % des 5,4 millions d’immigrants du Canada vivaient à Hamilton. Cette proportion varie selon la période d’immigration : elle est plus élevée dans le cas des immigrants admis avant les années 1960 (4,6 %), mais elle a enregistré une diminution constante pour atteindre 1,9 % dans le cas des immigrants admis très récemment.

Figure A-2 : Immigrants selon la période d’immigration – pourcentage des immigrants du Canada et de l’Ontario résidant dans la région métropolitaine de recensement de Hamilton, selon la période d’immigration, 2001

Figure A-2

En 2001, 5 % des immigrants de l’Ontario résidaient à Hamilton. Cette proportion est en baisse; elle représentait 8,2 % des personnes immigrées avant 1961 et ne correspond plus qu’à 3,5 % des immigrants très récents qui vivent en Ontario.

51 100 immigrants récents - 8  % de la population de la RMR de Hamilton

En 2001, le nombre d’immigrants récents (c’est-à-dire les immigrants admis au Canada après 1985) vivant à Hamilton se chiffrait à 51 100, soit 8 % de sa population totale. Les immigrants récents y représentaient donc la même proportion que dans la population du Canada, mais une proportion moindre que dans la population des immigrants récents de l’Ontario, qui est de 13 %.

Tableau A-3 : Immigrants selon la période d’immigration, pourcentage habitant la région métropolitaine de recensement de Hamilton, Ontario et Canada, 2001
Période d’immigration Hamilton Ontario Canada
 1986-1990 15 580 2 % 386 100 3 % 661 180 2 %
 1991-1995 16 860 3 % 483 640 4 % 867 360 3 %
 1996-2001 18 690 3 % 538 740 5 % 963 320 3 %
Admis 1986-2001 51 130 8 % 1 408 470 13 % 2 491 850 8 %
Admit avant 1986 103 530 16 % 1 621 610 14 % 2 956 640 10 %
Tous les immigrants 154 660 24 % 3 030 080 27 % 5 448 490 19 %

Quant aux immigrants très récents - c’est-à-dire ceux admis entre 1996 et 2001 - ils totalisaient à Hamilton 18 700 personnes, soit 3  % de sa population totale. Dans l’ensemble du Canada, on comptait près de un million de ces immigrants, soit également 3  % de la population.

Quatre immigrants récents admissibles sur cinq ont acquis la Citoyenneté canadienne

En 2001, une forte majorité (80 %) des immigrants de Hamilton admis au Canada pendant les années 1986 à 1995 avait acquis la citoyenneté canadienne. Les immigrants admis au cours de cette période et originaires de la plupart des pays acquièrent la citoyenneté canadienne dans des proportions élevées, de 70 % à près de 100 %. Plus de 90 % des immigrants admis pendant les années 1986 à 1995 et originaires du Viet Nam et de la Croatie (parmi les dix principaux pays de naissance de Hamilton) avaient obtenu la citoyenneté canadienne en 2001. Entre 70 % et 90 % de ceux de la Pologne, des Philippines, de l’Inde, du Portugal, de la Yougoslavie et de l’Iraq avaient fait de même (pour les dix principaux pays de naissance, voir le tableau B-1).

Une part importante des immigrants de l’Europe de l’Ouest, du Royaume-Uni et des États-Unis reportent leur demande de citoyenneté à plus tard ou renoncent à l’acquérir. Les personnes originaires de ces pays qui ont immigré au Canada pendant les années 1980 affichent un taux d’acquisition de la citoyenneté inférieur à 70 %, 37 % étant le niveau le plus bas à avoir été atteint (Pays-Bas). En ce qui concerne les pays de l’Europe de l’Ouest tout particulièrement, le taux de naturalisation a diminué considérablement comparativement au taux de plus de 80 % des immigrants antérieurs.

Il se peut que les immigrants originaires de ces pays veuillent conserver la possibilité de retourner dans leur pays de naissance ou le droit de s’établir dans n’importe quel État membre de la Communauté européenne. Suivant les politiques appliquées dans ces pays, les personnes qui en sont originaires peuvent s’exposer à perdre leur nationalité d’origine si elles acquièrent la citoyenneté canadienne. De même, les enfants nés au Canada de parents immigrants ayant toujours la citoyenneté de leur pays de naissance peuvent être citoyens de ce pays, mais pas si leurs parents ont obtenu la citoyenneté canadienne.

De façon générale, le taux d’acquisition de la citoyenneté canadienne chez les immigrants récents ne change pas. La grande majorité des immigrants continuent manifestement d’opter pour la citoyenneté canadienne. Au total, 80 % des immigrants admis dans les six à 15 années qui ont précédé mai 2001 étaient déjà devenus des citoyens canadiens à ce moment-là, comparativement à 79 % de la cohorte comparable, au moment du recensement de 1996.

Quinze pour cent des immigrants admis entre 1986 et 1995 avait acquis la citoyenneté canadienne tout en conservant la citoyenneté d’un autre pays. La double citoyenneté est plus répandue chez les immigrants récents que chez ceux qui les ont précédés. Neuf pour cent des immigrants de Hamilton admis au Canada avant 1986 ont déclaré une double citoyenneté en 2001. La fréquence de la double citoyenneté chez les immigrants admis dans les six à 15 années précédant le recensement était, en 2001, inférieure (15 %) à ce qu’elle était en 1996 (20 %).

Tableau A-4 : Acquisition de la citoyenneté canadienne selon le pays de naissance, région métropolitaine de recensement de Hamilton, 2001
Plus de 90 pour 100 des immigrants de Hamilton qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, ont acquis la citoyenneté canadienne : Moins de 70 pour 100 des immigants de Hamilton qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, ont acquis la citoyenneté canadienne : Plus d’un quart des immigrants de Hamilton qui sont natifs des pays suivants, et qui sont arrivés pendant les années 1986 à 1995, possèdent une double citoyenneté :

Laos
Cambodge
Grèce
Afghanistan
Liban
Ukraine
Chine, République populaire de
Hong Kong
Kenya
Chili
Roumanie
Ghana
Pakistan
Viet Nam
Croatie
Taïwan

Pays-Bas
Irlande, République d’
États-Unis
Mexique
Afrique du Sud, République d’
Royaume-Uni
Allemagne
Corée du Sud
Trinité-et-Tobago
Italie

Taïwan
Égypte
Liban
Pologne
Roumanie
Pourcentage des immigrants ayant acquis la citoyenneté canadienne (y compris ceux possédant une double citoyenneté) Pourcentage des immigrants possédant une double citoyenneté
Admis avant 1986 90 % Admis avant 1986 9 %
Admis 1986-1995 80 % Admis 1986-1995 15 %

Remarque : Les pays de naissance sont classés par ordre décroissant du taux d’acquisition de la citoyenneté canadienne dans la colonne 1. Ils sont classés par ordre croissant du taux d’acquisition de la citoyenneté dans la colonne 2, et par ordre décroissant du taux de double citoyenneté dans la colonne 3. Par citoyenneté, on entend le statut juridique déclaré dans le recensement de 2001. Pour acquérir la citoyenneté canadienne, il faut au préalable avoir résidé trois ans au pays. Aussi, nombre d’immigrants arrivés au Canada entre 1996 et 2001 n’étaient pas encore admissibles à la citoyenneté canadienne au moment du recensement de 2001. On ne s’attarde donc pas à ce groupe ici, mais on examine plutôt le cas des personnes ayant immigré entre 1986 et 1995.

Date de modification :