Les immigrants récents des régions métropolitaines : Montréal — un profil comparatif d’après le rencensement de 2001

PARTIE D : PARTICIPATION À LA VIE ÉCONOMIQUE

Vie active

Plus l’arrivée est récente, plus le taux d’activité est faible

Les immigrants très récents ont un taux d’activité inférieur à celui des personnes nées au Canada. L’écart est de 19 points de pourcentage pour les femmes, et de huit pour les hommes. Le taux d’activité des immigrants qui sont au Canada depuis longtemps ressemble davantage à celui des personnes nées au Canada, les femmes immigrantes continuant d’accuser un taux inférieur à celui des femmes d’origine canadienne. Dans les trois groupes d’âge, chez les femmes aussi bien que chez les hommes, on constate que plus ils sont au Canada depuis longtemps et plus les immigrants ont tendance à s’adapter et à participer à la vie active. Les immigrantes ont un écart plus important à combler, et elles y arrivent.

Tableau D-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — population active âgée de 15 à 64 ans — selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre)
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 122 480 356 140 210 910 689 520
Immigrantes 13 460 76 950 60 180 150 590
  Admises avant 1986 2 510 28 520 46 260 77 290
  Admises 1986-1995 7 550 31 260 10 950 49 750
  Admises 1996-2001 3 400 17 170 2 980 23 540
Hommes
Nés au Canada 125 940 382 390 233 710 742 030
Immigrants 14 880 93 080 80 740 188 700
  Admis avant 1986 2 690 31 220 61 300 95 210
  Admis 1986-1995 8 590 37 360 14 980 60 930
 Admis 1996-2001 3 610 24 510 4 470 32 580
Total
Nés au Canada 248 410 738 520 444 620 1 431 540
Immigrants 28 340 170 030 140 920 339 290
  Admis avant 1986 5 200 59 730 107 550 172 480
  Admis 1986-1995 16 130 68 620 25 930 110 680
  Admis 1996-2001 7 010 41 670 7 440 56 120

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Tableau D-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux d’activité de la population active, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 65 % 84 % 63 % 73 % 689 520
Immigrantes 49 % 70 % 60 % 63 % 150 590
  Admises avant 1986 65 % 79 % 61 % 67 % 77 290
  Admises 1986-1995 50 % 70 % 59 % 63 % 49 750
  Admises 1996-2001 40 % 58 % 50 % 54 % 23 540
Hommes
Nés au Canada 66 % 93 % 78 % 82 % 742 030
Immigrants 52 % 87 % 80 % 80 % 188 700
  Admis avant 1986 67 % 90 % 80 % 83 % 95 210
  Admis 1986-1995 52 % 89 % 81 % 79 % 60 930
 Admis 1996-2001 45 % 81 % 76 % 74 % 32 580
Total
Nés au Canada 66 % 88 % 70 % 78 % 1 431 540
Immigrants 51 % 78 % 70 % 71 % 339 290
  Admis avant 1986 66 % 85 % 70 % 75 % 172 480
  Admis 1986-1995 51 % 79 % 70 % 71 % 110 680
  Admis 1996-2001 43 % 70 % 63 % 64 % 56 120

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Le taux d’activité a augmenté considérablement de 1996 à 2001. Il a grimpé d’environ 5 points de pourcentage pour toutes les catégories de femmes ou presque. Chez les hommes, ce sont les immigrants très récents qui ont connu la plus forte hausse du taux d’activité, soit 5 %, comparativement à 1 % chez les natifs du Canada et 3 % pour ceux qui ont été admis entre 1986 et 1995.

Figure D-1 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux d’activité de la population active, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001

Remarque : Les figures D-1 et D-2 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Processus d’adaptation analogue pour presque tous les niveaux de scolarité

En règle générale, lorsque l’on répartit les personnes selon leur niveau de scolarité, la proportion des actifs est directement proportionnelle à leur niveau de scolarité. Cette observation s’applique aux personnes nées au Canada aussi bien qu’aux trois groupes d’immigrants. Une exception majeure, cependant, les hommes qui ont immigré après 1986 et qui, au moment du recensement de 2001, n’avaient fréquenté que l’école primaire affichaient un taux d’activité plus élevé que les personnes ayant entrepris des études secondaires sans les terminer.

Tableau D-3 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — population active âgée de 15 à 64 ans — selon le niveau de scolarité et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre)
  Moins
que
9e année
Secondaire non terminé Dilpôme d’études secon-
daires
Diplôme d’un collège ou d’une école de métiers Grade universi-
taire
Total
Femmes
Nées au Canada 22 740 73 290 187 860 254 280 151 360 689 520
Immigrantes 16 880 16 520 31 470 46 510 39 210 150 590
 Admises avant 1986 10 760 7 790 15 980 24 320 18 460 77 290
 Admises 1986-1995 4 680 6 420 11 150 15 820 11 700 49 750
 Admises 1996-2001 1 450 2 330 4 350 6 370 9 050 23 540
Hommes
Nés au Canada 39 080 108 960 192 760 254 410 146 840 742 030
Immigrants 19 530 22 190 37 510 54 530 54 960 188 700
 Admis avant 1986 12 380 10 690 18 070 28 880 25 170 95 210
 Admis 1986-1995 5 460 8 670 13 710 17 270 15 800 60 930
 Admis 1996-2001 1 690 2 830 5 720 8 380 13 960 32 580
Total
Nés au Canada 61 830 182 240 380 610 508 690 298 190 1 431 540
Immigrants 36 410 38 710 68 970 101 040 94 170 339 290
 Admis avant 1986 23 140 18 460 34 060 53 200 43 640 172 480
 Admis 1986-1995 10 160 15 100 24 850 33 100 27 510 110 680
 Admis 1996-2001 3 130 5 160 10 060 14 750 23 020 56 120

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Tableau D-4 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux d’activité de la population active, selon le niveau de scolarité et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  Moins
que
9e année
Secondaire non terminé Dilpôme d’études secondaires Diplôme d’un collège ou d’une école de métiers Grade universi-
taire
Total
Femmes
Nées au Canada 36 % 52 % 72 % 83 % 88 % 73 %
Immigrantes 44 % 49 % 61 % 73 % 76 % 63 %
 Admises
 avant 1986
44 % 56 % 67 % 77 % 83 % 67 %
 Admises 1986-1995 47 % 47 % 60 % 74 % 78 % 63 %
 Admises 1996-2001 38 % 39 % 49 % 57 % 64 % 54 %
Hommes
Nés au Canada 60 % 68 % 82 % 90 % 92 % 82 %
Immigrants 70 % 68 % 78 % 86 % 86 % 80 %
  Admis avant 1986 69 % 78 % 83 % 87 % 89 % 83 %
  Admis 1986-1995 72 % 64 % 75 % 87 % 89 % 79 %
  Admis 1996-2001 65 % 53 % 69 % 81 % 79 % 74 %
Total
Nés au Canada 48 % 61 % 77 % 86 % 90 % 78 %
Immigrants 55 % 59 % 69 % 79 % 82 % 71 %
  Admis avant 1986 55 % 67 % 75 % 82 % 86 % 75 %
  Admis 1986-1995 58 % 56 % 67 % 80 % 84 % 71 %
  Admis 1996-2001 49 % 45 % 59 % 69 % 73 % 64 %

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Les immigrants peu scolarisés affichent, à scolarité égale, un taux d’activité plus élevé que les personnes nées au Canada. Cependant, on remarque que les membres plus scolarisés de cette dernière catégorie affichent un taux d’activité relativement faible, mais qu’ils rejoignent les personnes nées au Canada avec le temps. Les immigrants antérieurs des deux sexes dont le niveau de scolarité est inférieur au niveau secondaire sont plus actifs, à scolarité égale, que les personnes nées au Canada. Chez les hommes détenant un diplôme d’études collégiales ou universitaires, le taux d’activité des immigrants admis de 1986 à 1995 est semblable à celui des immigrants qui les ont précédés, mais il demeure inférieur à celui des personnes nées au Canada.

En général, les taux d’activité ont augmenté depuis 1996. Les immigrants récents admis de cinq à quinze ans avant le recensement ont fait des gains à ce chapitre quel que soit leur niveau de scolarité. Chez les femmes ayant immigré très récemment, l’évolution est faible, un ou deux points de pourcentage de plus chez celles qui ont suivi la totalité de leurs études secondaires ou moins, voire un repli du même ordre chez les diplômées du niveau postsecondaire.

Figure D-2 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux d’activité de la population active, selon le niveau de scolarité et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001

Remarque : Les figures D-1 et D-2 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

La connaissance des langues officielles : un facteur important pour l’activité sur le marché du travail

La plupart des immigrants déclarent connaître le français ou l’anglais lorsqu’ils immigrent au Canada. D’après le recensement de 2001, une forte proportion des hommes et des femmes qui ont été admis dans les années 1990 et qui se sont établis à Montréal parlent à la fois le français et l’anglais (voir les tableaux B-7 et B-8). Ceux qui déclarent ne pas connaître l’une ou l’autre des langues officielles n’ont pas été aussi actifs, tant s’en faut, sur le marché du travail. Ce sont les personnes bilingues qui sont les plus actives, suivies de celles qui parlent uniquement le français ou l’anglais et, en dernier lieu, de celles qui ne parlent ni l’une ni l’autre langue. L’étroite corrélation existant entre la connaissance des deux langues officielles et le comportement sur le marché du travail n’est guère étonnante.

Tableau D-5 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — population active âgée de 15 à 64 ans — selon la connaissance des langues officielles et selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre)
  Français
seulement
Anglais
seulement
Français et
anglais
Ni français
ni anglais
Total
Femmes
Nées au Canada 228 270 13 730 447 490 - 689 520
Immigrantes 34 340 26 820 85 630 3 800 150 590
 Admises avant 1986 14 840 11 810 49 220 1 440 77 290
 Admises 1986-1995 13 140 9 490 25 680 1 430 49 750
 Admises 1996-2001 6 360 5 530 10 730 940 23 540
Hommes
Nés au Canada 204 760 16 280 520 910 - 742 030
Immigrants 32 240 34 630 118 750 3 090 188 700
 Admis avant 1986 13 910 12 720 67 520 1 050 95 210
 Admis 1986-1995 11 970 12 700 34 980 1 280 60 930
 Admis 1996-2001 6 370 9 210 16 240 770 32 580
Total
Nés au Canada 433 020 30 010 968 400 - 1 431 540
Immigrants 66 580 61 460 204 370 6 890 339 290
 Admis avant 1986 28 750 24 530 116 760 2 460 172 480
 Admis 1986-1995 25 120 22 190 60 660 2 710 110 680
 Admis 1996-2001 12 720 14 730 26 970 1 700 56 120

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Tableau D-6 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans— taux d’activité de la population active, selon la connaissance des langues officielles et selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  Français
seulement
Anglais
seulement
Français et
anglais
Ni français
ni anglais
Total
Femmes
Nées au Canada 66 % 57 % 78 % - 73 %
Immigrantes 57 % 56 % 72 % 34 % 63 %
 Admises avant 1986 57 % 58 % 75 % 35 % 67 %
 Admises 1986-1995 60 % 61 % 69 % 37 % 63 %
 Admises 1996-2001 53 % 46 % 63 % 30 % 54 %
Hommes
Nés au Canada 77 % 71 % 85 % - 82 %
Immigrants 76 % 77 % 83 % 61 % 80 %
 Admis avant 1986 75 % 78 % 86 % 59 % 83 %
 Admis 1986-1995 77 % 79 % 80 % 67 % 79 %
 Admis 1996-2001 73 % 71 % 77 % 54 % 74 %
Total
Nés au Canada 71 % 64 % 82 % - 78 %
Immigrants 65 % 66 % 78 % 43 % 71 %
 Admis avant 1986 64 % 67 % 81 % 42 % 75 %
 Admis 1986-1995 67 % 70 % 75 % 47 % 71 %
 Admis 1996-2001 61 % 59 % 71 % 38 % 64 %

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Les taux d’activité des immigrants sont plus bas qu’ils ne le seraient si tous les immigrants maîtrisaient au moins l’une des deux langues officielles du Canada. Le tableau B-8 présente les proportions d’immigrants qui ne parlent ni le français ni l’anglais. Comme la connaissance d’au moins une langue officielle est répandue chez les immigrants très récents, l’effet de ce facteur est modéré sur les taux d’activité.

Le chômage : un phénomène fréquent pendant les premières années

Les immigrants dont l’arrivée remonte à quelques années sont plus souvent au chômage que ceux qui se trouvent au pays depuis plus longtemps. Par exemple, à Montréal, le taux de chômage des immigrants très récents oscille entre 21 % et 24 %, selon le groupe d’âge et le sexe. Les personnes ayant immigré avant 1996 présentent un taux de chômage beaucoup plus faible, bien qu’il soit encore plus élevé que celui des personnes nées au Canada.

Tableau D-7 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — chômeurs âgés de 15 à 64 ans — selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre)
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 11 810 18 480 10 070 40 360
Immigrantes 2 270 10 980 6 040 19 280
 Admises avant 1986 350 2 450 3 810 6 610
 Admises 1986-1995 1 120 4 390 1 560 7 070
 Admises 1996-2001 800 4 150 670 5 620
Hommes
Nés au Canada 15 500 21 240 12 020 48 750
Immigrants 2 850 11 800 7 180 21 820
 Admis avant 1986 490 2 220 4 360 7 060
 Admis 1986-1995 1 560 4 460 1 860 7 870
 Admis 1996-2001 800 5 130 970 6 890
Total
Nés au Canada 27 310 39 710 22 080 89 100
Immigrants 5 110 22 780 13 220 41 100
 Admis avant 1986 840 4 660 8 160 13 660
 Admis 1986-1995 2 670 8 850 3 420 14 940
 Admis 1996-2001 1 600 9 270 1 640 12 510

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Tableau D-8 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux de chômage, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 10 % 5 % 5 % 6 % 40 360
Immigrantes 17 % 14 % 10 % 13 % 19 280
 Admises avant 1986 14 % 9 % 8 % 9 % 6 610
 Admises 1986-1995 15 % 14 % 14 % 14 % 7 070
 Admises 1996-2001 24 % 24 % 23 % 24 % 5 620
Hommes
Nés au Canada 12 % 6 % 5 % 7 % 48 750
Immigrants 19 % 13 % 9 % 12 % 21 820
 Admis avant 1986 18 % 7 % 7 % 7 % 7 060
 Admis 1986-1995 18 % 12 % 12 % 13 % 7 870
 Admis 1996-2001 22 % 21 % 22 % 21 % 6 890
Total
Nés au Canada 11 % 5 % 5 % 6 % 89 100
Immigrants 18 % 13 % 9 % 12 % 41 100
 Admis avant 1986 16 % 8 % 8 % 8 % 13 660
 Admis 1986-1995 17 % 13 % 13 % 13 % 14 940
 Admis 1996-2001 23 % 22 % 22 % 22 % 12 510

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Il semble donc assez fréquent pour les immigrants de vivre une ou plusieurs périodes de chômage; pendant leurs premières années à Montréal, surtout les cinq premières, ils peuvent ne pas encore avoir trouvé un emploi stable.

Le taux de chômage présenté au tableau D-8 était plus bas en 2001 qu’en 1996, quel que soit le groupe d’âge ou le sexe considéré. Ce fléchissement est plus important pour l’ensemble des immigrants récents (de quatre à treize points de pourcentage) que pour les immigrants antérieurs et les personnes nées au Canada (de deux à cinq points de pourcentage).

Tableau D-9 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — chômeurs âgés de 15 à 64 ans — selon le niveau de scolarité et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre)
  Moins
que
9e année
Secondaire non terminé Dilpôme d’études secondaires Diplôme d’un collège ou d’une école de métiers Grade universi-
taire
Total
Femmes
Nées au Canada 2 760 7 850 11 850 12 960 4 940 40 360
Immigrantes 2 960 2 800 4 080 5 340 4 100 19 280
 Admises
 avant 1986
1 580 980 1 350 1 860 850 6 610
 Admises 1986-1995 950 1 210 1 780 2 000 1 130 7 070
 Admises 1996-2001 410 610 960 1 490 2 140 5 620
Hommes
Nés au Canada 4 990 11 340 13 220 14 140 5 060 48 750
Immigrants 2 120 2 980 4 580 6 380 5 770 21 820
  Admis avant 1986 950 990 1 560 2 330 1 210 7 060
  Admis 1986-1995 770 1 440 1 910 2 140 1 620 7 870
  Admis 1996-2001 400 540 1 110 1 900 2 920 6 890
Total
Nés au Canada 7 760 19 190 25 070 27 090 10 000 89 100
Immigrants 5 080 5 780 8 660 11 720 9 870 41 100
  Admis avant 1986 2 520 1 960 2 900 4 190 2 070 13 660
  Admis 1986-1995 1 730 2 660 3 680 4 140 2 740 14 940
  Admis 1996-2001 830 1 150 2 080 3 400 5 070 12 510

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Cette tendance, le taux de chômage inversement proportionnel à la durée du séjour au Canada, s’observe à tous les niveaux de scolarité. Elle est relativement marquée à Montréal. Par exemple, les femmes qui ont immigré après 1995 et qui détiennent un diplôme universitaire accusent un taux de chômage de 24 %. Ce taux est ramené à 10 % pour les immigrantes qui ont été admises entre 1986 et 1995, et à 5 % chez les immigrantes antérieures.

Tableau D-10 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux de chômage, selon le niveau de scolarité et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  Moins
que
9e année
Secondaire non terminé Dilpôme d’études secondaires Diplôme d’un collège ou d’une école de métiers Grade universi-
taire
Total
Femmes
Nées au Canada 12 % 11 % 6 % 5 % 3 % 6 %
Immigrantes 18 % 17 % 13 % 11 % 10 % 13 %
 Admises
 avant 1986
15 % 13 % 8 % 8 % 5 % 9 %
 Admises 1986-1995 20 % 19 % 16 % 13 % 10 % 14 %
 Admises 1996-2001 28 % 26 % 22 % 23 % 24 % 24 %
Hommes
Nés au Canada 13 % 10 % 7 % 6 % 3 % 7 %
Immigrants 11 % 13 % 12 % 12 % 10 % 12 %
  Admis avant 1986 8 % 9 % 9 % 8 % 5 % 7 %
  Admis 1986-1995 14 % 17 % 14 % 12 % 10 % 13 %
  Admis 1996-2001 24 % 19 % 19 % 23 % 21 % 21 %
Total
Nés au Canada 13 % 11 % 7 % 5 % 3 % 6 %
Immigrants 14 % 15 % 13 % 12 % 10 % 12 %
  Admis avant 1986 11 % 11 % 9 % 8 % 5 % 8 %
  Admis 1986-1995 17 % 18 % 15 % 13 % 10 % 13 %
  Admis 1996-2001 27 % 22 % 21 % 23 % 22 % 22 %

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Le chômage touche les femmes davantage que les hommes au cours de leurs cinq premières années au Canada, et ce, à presque tous les niveaux de scolarité. De plus, l’écart entre les récents immigrants et les personnes nées au Canada est plus grand chez les femmes que chez les hommes, quel que soit le niveau de scolarité.

En 2001, tous les groupes, à l’exception des femmes qui venaient d’immigrer et qui détenaient un grade universitaire, affichaient un taux de chômage inférieur à celui de 1996. Le taux de chômage des immigrants récents et très récents a diminué davantage que celui des immigrants antérieurs et des personnes nées au Canada.

Tableau D-11 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — chômeurs âgés de 15 à 64 ans — selon la connaissance des langues officielles et selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  Français
seulement
Anglais
seulement
Français et
anglais
Ni français
ni anglais
Total
Femmes
Nées au Canada 15 020 1 490 23 830 - 40 360
Immigrantes 6 100 3 910 8 520 750 19 280
 Admises avant 1986 1 930 1 140 3 270 260 6 610
 Admises 1986-1995 2 280 1 500 3 030 270 7 070
 Admises 1996-2001 1 900 1 290 2 220 220 5 620
Hommes
Nés au Canada 15 690 1 880 31 160 - 48 750
Immigrants 4 540 4 580 12 170 550 21 820
 Admis avant 1986 1 130 1 050 4 730 150 7 060
 Admis 1986-1995 1 800 1 760 4 140 200 7 870
 Admis 1996-2001 1 600 1 780 3 310 210 6 890
Total
Nés au Canada 30 730 3 360 55 000 - 89 100
Immigrants 10 630 8 500 20 680 1 300 41 100
 Admis avant 1986 3 060 2 180 8 000 420 13 660
 Admis 1986-1995 4 080 3 250 7 160 450 14 940
 Admis 1996-2001 3 490 3 060 5 530 440 12 510

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Il est plus probable pour les immigrants récents qui ne parlent ni le français ni l’anglais d’être au chômage que pour ceux qui parlent l’une ou l’autre des deux langues officielles. L’écart que présente le taux de chômage entre ceux qui parlent à la fois les deux langues officielles et ceux qui n’en parlent aucune varie de trois à onze points de pourcentage, selon le sexe et la période d’immigration. Le taux de chômage de ceux qui parlent une langue officielle se situe entre ces deux extrêmes. On peut l’observer chez les immigrants antérieurs aussi bien que chez les immigrants récents.

Tableau D-12 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — taux de chômage, selon la connaissance des langues officielles et selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  Français seulement Anglais seulement Français et anglais Ni français ni anglais Total
Femmes
Nées au Canada 7 % 11 % 5 % - 6 %
Immigrantes 18 % 15 % 10 % 20 % 13 %
 Admises avant 1986 13 % 10 % 7 % 18 % 9 %
 Admises 1986-1995 17 % 16 % 12 % 19 % 14 %
 Admises 1996-2001 30 % 23 % 21 % 24 % 24 %
Hommes
Nés au Canada 8 % 12 % 6 % - 7 %
Immigrants 14 % 13 % 10 % 18 % 12 %
 Admis avant 1986 8 % 8 % 7 % 14 % 7 %
 Admis 1986-1995 15 % 14 % 12 % 16 % 13 %
 Admis 1996-2001 25 % 19 % 20 % 27 % 21 %
Total
Nés au Canada 7 % 11 % 6 % - 6 %
Immigrants 16 % 14 % 10 % 19 % 12 %
 Admis avant 1986 11 % 9 % 7 % 17 % 8 %
 Admis 1986-1995 16 % 15 % 12 % 17 % 13 %
 Admis 1996-2001 27 % 21 % 20 % 26 % 22 %

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Ainsi, l’ignorance d’au moins une des langues officielles du Canada n’explique pas le taux de chômage élevé des immigrants récents. La vaste majorité des immigrants parlent le français, l’anglais ou les deux langues (voir le tableau B-8).

La part des hommes et des femmes occupés augmente en proportion de la durée du séjour

Quatre immigrantes très récentes de 15 à 64 ans sur dix ont un emploi, comparativement à sept natives du Canada sur dix. Chez les hommes, la différence est moindre : six immigrants très récents sur dix occupent un emploi, comparativement à trois natifs du Canada sur quatre. Comme on l’a montré dans les pages précédentes, ces écarts touchant le taux d’emploi traduisent essentiellement les différences quant au taux d’activité et au taux de chômage.

Tableau D-13 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 15 à 64 ans — selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 110 670 337 650 200 850 649 160
Immigrantes 11 200 65 980 54 140 131 310
 Admises avant 1986 2 160 26 080 42 450 70 690
 Admises 1986-1995 6 430 26 870 9 390 42 690
 Admises 1996-2001 2 600 13 020 2 310 17 930
Hommes
Nés au Canada 110 440 361 150 221 700 693 290
Immigrants 12 040 81 290 73 570 166 890
 Admis avant 1986 2 210 29 000 56 950 88 160
 Admis 1986-1995 7 030 32 910 13 120 53 050
 Admis 1996-2001 2 810 19 380 3 500 25 680
Total
Nés au Canada 221 110 698 810 422 540 1 342 450
Immigrants 23 230 147 260 127 710 298 190
 Admis avant 1986 4 370 55 080 99 390 158 840
 Admis 1986-1995 13 460 59 780 22 510 95 740
 Admis 1996-2001 5 410 32 400 5 800 43 610

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Tableau D-14 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans 19 — taux d’emploi, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 59 % 80 % 60 % 69 % 649 160
Immigrantes 41 % 60 % 54 % 55 % 131 310
 Admises avant 1986 56 % 73 % 56 % 61 % 70 690
 Admises 1986-1995 42 % 60 % 50 % 54 % 42 690
 Admises 1996-2001 31 % 44 % 39 % 41 % 17 930
Hommes
Nés au Canada 58 % 88 % 74 % 77 % 693 290
Immigrants 42 % 76 % 73 % 71 % 166 890
 Admis avant 1986 55 % 84 % 75 % 77 % 88 160
 Admis 1986-1995 43 % 78 % 71 % 69 % 53 050
 Admis 1996-2001 35 % 64 % 59 % 58 % 25 680
Total
Nés au Canada 58 % 84 % 67 % 73 % 1 342 450
Immigrants 42 % 68 % 63 % 63 % 298 190
 Admis avant 1986 55 % 78 % 65 % 69 % 158 840
 Admis 1986-1995 42 % 69 % 61 % 62 % 95 740
 Admis 1996-2001 33 % 54 % 49 % 49 % 43 610

Remarque : Les tableaux D-1 à D-14 décrivent les taux d’activité, d’emploi et de chômage au cours de la semaine précédant le recensement de 2001, soit du 6 au 12 mai 2001. Une personne fait partie de la population active si elle a un emploi ou si elle est en chômage et qu’elle cherche activement du travail.

Les immigrants établis avant 1986 affichent un taux d’emploi plus élevé que les immigrants récents. Bien que l’emploi chez les hommes immigrants plus âgés admis avant 1986 se compare à celui des hommes nés au Canada, les autres immigrants antérieurs accusent un taux d’emploi inférieur à celui des natifs du Canada. Le taux d’emploi des femmes de 25 à 44 ans ayant immigré avant 1986 est inférieur de sept points de pourcentage au taux des natives du Canada, tandis que, dans le groupe d’âge suivant, l’écart est de quatre points. Lorsqu’on regarde l’ensemble des taux d’emploi, on constate un écart plus important, ce qui est attribuable aux différences sur le plan de la répartition par âge (beaucoup d’immigrants antérieurs sont âgés de 45 à 64 ans). Les immigrants qui vivent au pays depuis 15 ans ou plus n’ont pas tout à fait rattrapé les natifs du Canada.

En 2001, le taux d’emploi était, dans tous les groupes, plus élevé qu’en 1996.

Les emplois des immigrants récents

Les immigrants très récents âgés de 25 à 64 ans travaillent plus souvent à temps partiel

La proportion des personnes occupées qui travaillent à temps partiel varie dans une large mesure selon l’âge et le sexe. Près de la moitié des jeunes adultes occupés travaillent à temps partiel, surtout parce que nombre d’entre eux fréquentent également un établissement scolaire. Environ deux femmes occupées de 25 à 64 ans sur dix, à l’exclusion des immigrantes très récentes, travaillent à temps partiel, tandis que chez les hommes cette proportion est de 6 % à 10 %.

Tableau D-15 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — personnes occupées principalement à temps partiel, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2000 (nombre)
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 75 180 63 760 48 320 187 250
Immigrantes 7 370 13 380 11 860 32 610
 Admises avant 1986 1 330 5 190 9 190 15 710
 Admises 1986-1995 4 970 5 810 2 080 12 860
 Admises 1996-2001 1 080 2 380 590 4 050
Hommes
Nés au Canada 61 550 23 980 17 860 103 390
Immigrants 6 650 7 710 6 540 20 900
 Admis avant 1986 1 160 2 330 4 680 8 160
 Admis 1986-1995 4 290 3 520 1 440 9 240
 Admis 1996-2001 1 200 1 870 430 3 500
Total
Nés au Canada 136 730 87 730 66 180 290 630
Immigrants 14 020 21 100 18 410 53 520
 Admis avant 1986 2 480 7 520 13 870 23 870
 Admis 1986-1995 9 260 9 330 3 520 22 110
 Admis 1996-2001 2 280 4 250 1 020 7 550

Remarque : Les tableaux D-15 et D-16 ne comprennent pas les immigrants admis en 2000 ou en 2001. Seules les personnes admises avant 2000 sont comptées parmi les immigrants et les immigrants très récents. Sont considérées comme ayant occupé un emploi à temps partiel les personnes ayant travaillé moins de 30 heures par semaine pendant la plupart des semaines où elles ont travaillé en 2000.

Le travail à temps partiel est un peu plus répandu chez les immigrants très récents, hommes ou femmes, âgés de 25 à 64 ans, que chez les autres groupes démographiques, mais ce n’est pas le cas des immigrants très récents âgés de 15 à 24 ans.

Tableau D-16 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 15 à 64 ans — pourcentage de personnes occupées principalement à temps partiel, selon l’âge et le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2000
  15-24 ans 25-44 ans 45-64 ans Total
Femmes
Nées au Canada 57 % 18 % 22 % 26 %
Immigrantes 56 % 19 % 20 % 23 %
 Admises avant 1986 51 % 18 % 20 % 20 %
 Admises 1986-1995 61 % 19 % 20 % 26 %
 Admises 1996-2001 43 % 20 % 25 % 24 %
Hommes
Nés au Canada 46 % 6 % 8 % 14 %
Immigrants 45 % 9 % 8 % 12 %
 Admis avant 1986 41 % 8 % 8 % 9 %
 Admis 1986-1995 47 % 10 % 10 % 16 %
 Admis 1996-2001 41 % 12 % 13 % 16 %
Total
Nés au Canada 51 % 12 % 15 % 20 %
Immigrants 50 % 14 % 13 % 17 %
 Admis avant 1986 46 % 13 % 13 % 14 %
 Admis 1986-1995 53 % 14 % 14 % 20 %
 Admis 1996-2001 42 % 15 % 18 % 19 %

Remarque : Les tableaux D-15 et D-16 ne comprennent pas les immigrants admis en 2000 ou en 2001. Seules les personnes admises avant 2000 sont comptées parmi les immigrants et les immigrants très récents. Sont considérées comme ayant occupé un emploi à temps partiel les personnes ayant travaillé moins de 30 heures par semaine pendant la plupart des semaines où elles ont travaillé en 2000.

Pour tous les groupes de femmes à l’exception des immigrantes très récentes, la proportion d’employées à temps partiel en 2001 était inférieure à celle de 1996. Chez les jeunes ayant immigré très récemment, on observe une augmentation de la proportion de travailleurs à temps partiel.

Proportion accrue d’immigrants récents dans les industries de transformation

Les immigrants occupés ont plus tendance que les personnes nées au Canada à travailler dans les industries de transformation. Une proportion de 20 % des femmes immigrantes occupées qui sont au Canada depuis 15 ans ou moins travaillent dans les industries de transformation, comparativement à seulement 4 % des femmes nées au Canada. Chez les hommes, l’écart est moins important. Par contre, les immigrants récents et les immigrants antérieurs sont en proportion peu nombreux dans l’administration, la gestion et les sciences sociales, secteurs populaires auprès des personnes nées au Canada.

La répartition des professions des immigrants très récents est assez semblable à celle des immigrants qui les ont précédés, à une exception près : une grande proportion des professions font partie du secteur de la santé et des sciences, surtout en ce qui concerne les hommes, et les immigrants récents sont moins nombreux à occuper un emploi dans les métiers et les transports. Cela est propre à la cohorte des immigrants très récents, car, cinq ans plus tôt, la proportion d’emplois dans le secteur de la santé était à peu près la même dans tous les groupes, y compris chez les immigrants très récents.

Tableau D-17 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — catégories de groupes professionnels, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Ventes et services Industries de transfor-
mation
Adminis-
tration
Gestion et sciences sociales Métiers, trans-
port
Santé, scien-
ces
Total
Femmes
Nées au Canada 102 410 22 990 187 050 142 410 10 780 72 870 538 500
Immigrantes 25 100 21 010 26 830 26 360 3 090 17 750 120 110
 Admises avant 1986 13 430 10 390 17 020 15 990 1 780 9 950 68 530
 Admises 1986-1995 8 370 7 720 6 880 6 890 1 020 5 410 36 260
 Admises 1996-2001 3 310 2 920 2 940 3 500 280 2 370 15 330
Hommes
Nés au Canada 97 580 46 380 72 560 147 710 137 070 81 550 582 840
Immigrants 29 420 21 530 14 400 37 690 27 260 24 590 154 850
 Admis avant 1986 16 210 9 550 8 150 23 540 16 030 12 470 85 950
 Admis 1986-1995 9 220 8 080 4 220 9 570 8 310 6 640 46 020
 Admis 1996-2001 3 980 3 890 2 020 4 590 2 940 5 480 22 890
Total
Nés au Canada 199 990 69 370 259 600 290 120 147 860 154 430 1 121 340
Immigrants 54 520 42 530 41 220 64 030 30 350 42 320 274 960
 Admis avant 1986 29 650 19 930 25 170 39 510 17 810 22 420 154 480
 Admis 1986-1995 17 590 15 800 11 110 16 460 9 320 12 050 82 280
 Admis 1996-2001 7 290 6 810 4 960 8 080 3 210 7 860 38 210
 
Femmes
Nées au Canada 19 % 4 % 35 % 26 % 2 % 14 % 100 %
Immigrantes 21 % 17 % 22 % 22 % 3 % 15 % 100 %
 Admises avant 1986 20 % 15 % 25 % 23 % 3 % 15 % 100 %
 Admises 1986-1995 23 % 21 % 19 % 19 % 3 % 15 % 100 %
 Admises 1996-2001 22 % 19 % 19 % 23 % 2 % 15 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 17 % 8 % 12 % 25 % 24 % 14 % 100 %
Immigrants 19 % 14 % 9 % 24 % 18 % 16 % 100 %
 Admis avant 1986 19 % 11 % 9 % 27 % 19 % 15 % 100 %
 Admis 1986-1995 20 % 18 % 9 % 21 % 18 % 14 % 100 %
 Admis 1996-2001 17 % 17 % 9 % 20 % 13 % 24 % 100 %
Total
Nés au Canada 18 % 6 % 23 % 26 % 13 % 14 % 100 %
Immigrants 20 % 15 % 15 % 23 % 11 % 15 % 100 %
 Admis avant 1986 19 % 13 % 16 % 26 % 12 % 15 % 100 %
 Admis 1986-1995 21 % 19 % 13 % 20 % 11 % 15 % 100 %
 Admis 1996-2001 19 % 18 % 13 % 21 % 8 % 21 % 100 %

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les tableaux D-17 à D-20 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Figure D-3 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — catégories de groupes professionnels, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (répartition en pourcentage)

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les figures D-3 à D-6 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Davantage d’immigrants récents dans le secteur manufacturier, moins dans le secteur public

Comparativement aux personnes nées au Canada, une plus grande proportion des immigrants récents de Montréal âgés de 25 à 64 ans travaillent dans le secteur manufacturier et dans celui de l’accueil et des autres services. Par ailleurs, la construction et le transport, de même que le secteur public, attirent moins d’immigrants récents que de personnes nées au Canada.

Figure D-4 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — secteur industriel, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (répartition en pourcentage)

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les figures D-3 à D-6 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Tableau D-18 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — secteur industriel, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Secteur manu-
facturier
Cons-
truction
et
transport
Com-
merce
Services aux
entre-
prises
Secteur public Accueil et autres ser-
vices
Total
Femmes
Nées au Canada 61 280 39 190 80 510 102 040 190 380 65 100 538 500
Immigrantes 29 030 4 900 16 430 17 830 33 970 17 980 120 100
 Admises avant 1986 14 960 3 180 9 310 10 120 21 500 9 490 68 500
 Admises 1986-1995 10 130 1 230 4 880 4 910 9 010 6 130 36 300
 Admises 1996-2001 3 930 470 2 270 2 800 3 480 2 360 15 300
Hommes
Nés au Canada 122 300 117 420 104 530 96 380 89 810 52 430 582 800
Immigrants 43 990 19 160 25 780 24 080 18 430 23 410 154 900
 Admis avant 1986 22 160 11 780 14 610 12 440 12 210 12 740 86 000
 Admis 1986-1995 14 720 5 290 7 920 6 460 4 020 7 620 46 000
 Admis 1996-2001 7 100 2 100 3 260 5 170 2 210 3 070 22 900
Total
Nés au Canada 183 570 156 600 185 040 198 410 280 190 117 530 1 121 300
Immigrants 73 020 24 060 42 220 41 910 52 410 41 390 275 000
 Admis avant 1986 37 140 14 980 23 900 22 570 33 690 22 230 154 500
 Admis 1986-1995 24 880 6 500 12 800 11 380 13 010 13 730 82 300
 Admis 1996-2001 11 010 2 580 5 510 7 970 5 690 5 440 38 200
 
Femmes
Nées au Canada 11 % 7 % 15 % 19 % 35 % 12 % 100 %
Immigrantes 24 % 4 % 14 % 15 % 28 % 15 % 100 %
 Admises avant 1986 22 % 5 % 14 % 15 % 31 % 14 % 100 %
 Admises 1986-1995 28 % 3 % 13 % 14 % 25 % 17 % 100 %
 Admises 1996-2001 26 % 3 % 15 % 18 % 23 % 15 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 21 % 20 % 18 % 17 % 15 % 9 % 100 %
Immigrants 28 % 12 % 17 % 16 % 12 % 15 % 100 %
 Admis avant 1986 26 % 14 % 17 % 14 % 14 % 15 % 100 %
 Admis 1986-1995 32 % 11 % 17 % 14 % 9 % 17 % 100 %
 Admis 1996-2001 31 % 9 % 14 % 23 % 10 % 13 % 100 %
Total
Nés au Canada 16 % 14 % 17 % 18 % 25 % 10 % 100 %
Immigrants 27 % 9 % 15 % 15 % 19 % 15 % 100 %
 Admis avant 1986 24 % 10 % 15 % 15 % 22 % 14 % 100 %
 Admis 1986-1995 30 % 8 % 16 % 14 % 16 % 17 % 100 %
 Admis 1996-2001 29 % 7 % 14 % 21 % 15 % 14 % 100 %

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les tableaux D-17 à D-20 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Par rapport à 1996, les immigrants très récents trouvent plus souvent du travail dans les services aux entreprises et moins souvent dans le secteur manufacturier et dans celui de l’accueil et des autres services. Cette tendance peut refléter des changements quant au nombre d’emplois vacants, qui sont attribuables à la croissance de l’économie à Montréal depuis 1996.

Les femmes immigrées récemment occupent des emplois moins exigeants sur le plan professionnel

À l’exception des emplois détenus par les hommes et nécessitant les compétences les plus avancées, les emplois des récents immigrants exigent un niveau de compétence plus faible que ceux des natifs du Canada. Trois emplois sur dix occupés par des natives du Canada exigent un diplôme collégial ou une formation d’apprenti. Chez les femmes admises après 1996, seulement deux emplois sur dix font appel à ce niveau de compétence. Les immigrantes récentes se concentrent davantage que les autres groupes dans les emplois nécessitant les deux niveaux de compétence les moins élevés.

Tableau D-19 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — compétences requises pour les emplois, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Aucun niveau de scolarité exigé Études secondaires et formation particulière Formation collégiale ou formation d’apprenti Études universitaires Total
Femmes
Nées au Canada 38 550 171 620 159 630 168 710 538 490
Immigrantes 13 650 44 630 28 610 33 230 120 110
 Admises avant 1986 6 280 24 690 17 170 20 400 68 540
 Admises 1986-1995 5 290 14 170 8 170 8 650 36 260
 Admises 1996-2001 2 100 5 780 3 260 4 200 15 330
Hommes
Nés au Canada 47 590 156 250 183 210 195 800 582 850
Immigrants 15 700 42 200 42 330 54 630 154 850
 Admis avant 1986 7 410 21 280 25 320 31 950 85 960
 Admis 1986-1995 5 580 14 490 11 910 14 060 46 020
 Admis 1996-2001 2 720 6 430 5 110 8 620 22 880
Total
Nés au Canada 86 130 327 870 342 850 364 510 1 121 350
Immigrants 29 350 86 820 70 940 87 860 274 960
 Admis avant 1986 13 680 45 980 42 480 52 340 154 480
 Admis 1986-1995 10 850 28 650 20 080 22 700 82 280
 Admis 1996-2001 4 820 12 200 8 370 12 810 38 210
 
Femmes
Nées au Canada 7 % 32 % 30 % 31 % 100 %
Immigrantes 11 % 37 % 24 % 28 % 100 %
 Admises avant 1986 9 % 36 % 25 % 30 % 100 %
 Admises 1986-1995 15 % 39 % 23 % 24 % 100 %
 Admises 1996-2001 14 % 38 % 21 % 27 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 8 % 27 % 31 % 34 % 100 %
Immigrants 10 % 27 % 27 % 35 % 100 %
 Admis avant 1986 9 % 25 % 29 % 37 % 100 %
 Admis 1986-1995 12 % 31 % 26 % 31 % 100 %
 Admis 1996-2001 12 % 28 % 22 % 38 % 100 %
Total
Nés au Canada 8 % 29 % 31 % 33 % 100 %
Immigrants 11 % 32 % 26 % 32 % 100 %
 Admis avant 1986 9 % 30 % 27 % 34 % 100 %
 Admis 1986-1995 13 % 35 % 24 % 28 % 100 %
 Admis 1996-2001 13 % 32 % 22 % 34 % 100 %

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les tableaux D-17 à D-20 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Tant les hommes que les femmes admis avant 1986 occupent des emplois exigeant à peu près les mêmes qualifications que les personnes nées au Canada, ce qui laisse entendre que la situation des immigrants ressemble de plus en plus à celle des personnes nées au Canada à mesure que se prolonge leur séjour au pays. Toutefois, la catégorie intermédiaire d’immigrants, c’est-à-dire ceux qui ont été admis entre 1986 et 1995, ne suit pas cette tendance. En moyenne, leurs emplois font appel à un niveau moindre de compétence que ceux des immigrants très récents. Les membres de la catégorie intermédiaire ont peut-être progressé depuis leur établissement, mais il se peut que les immigrants très récents aient trouvé un emploi exigeant des compétences plus spécialisées parce qu’ils sont plus instruits et que l’économie s’est améliorée.

Figure D-5 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans — compétences requises pour les emplois, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (répartition en pourcentage)

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les figures D-3 à D-6 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Comme le niveau de scolarité des immigrants récents et celui des personnes nées au Canada diffèrent, les données présentées dans le tableau D-19 n’indiquent pas directement si les compétences des immigrants récents sont pleinement exploitées ou sous-utilisées dans l’économie. Pour le savoir, il faut comparer, relativement à un niveau de scolarité donné, le niveau de compétence des emplois des immigrants récents avec celui des emplois occupés par les personnes nées au Canada. Au tableau D-20, on fait cette comparaison à propos des diplômés universitaires.

Les emplois des immigrants récents titulaires d’un grade universitaire n’exigent pas le même niveau de compétence que les emplois des Canadiens d’origine. Chez les femmes nées au Canada, sept diplômées universitaires occupées sur dix ont un emploi exigeant un grade universitaire. Par contre, seulement la moitié des femmes occupées ayant immigré après 1995 occupent un emploi à ce niveau. Pour ce qui est des hommes diplômés universitaires, les trois quarts des natifs du Canada, mais seulement six immigrants très récents sur dix ont un emploi exigeant des études universitaires.

L’instruction des immigrants récents n’est pas pleinement exploité

Tableau D-20 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — personnes occupées âgées de 25 à 64 ans ayant un diplôme universitaire —compétences requises pour les emplois, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001 (nombre et répartition en pourcentage)
  Aucun niveau de scolarité exigé Études secondaires et formation particulière Formation collégiale ou formation d’apprenti Études universitaires Total
Femmes
Nées au Canada 1 130 13 580 22 870 97 360 134 940
Immigrantes 890 5 920 6 410 20 760 33 980
 Admises avant 1986 210 2 210 2 930 11 970 17 310
 Admises 1986-1995 300 2 070 2 060 5 570 9 990
 Admises 1996-2001 390 1 640 1 420 3 220 6 690
Hommes
Nés au Canada 1 690 10 590 19 050 104 230 135 550
Immigrants 1 350 5 810 7 340 33 720 48 190
 Admis avant 1986 340 2 070 3 180 18 110 23 700
 Admis 1986-1995 510 2 060 2 320 8 850 13 730
 Admis 1996-2001 500 1 690 1 830 6 760 10 760
Total
Nés au Canada 2 810 24 170 41 910 201 590 270 480
Immigrants 2 230 11 720 13 740 54 470 82 170
 Admis avant 1986 540 4 290 6 120 30 080 41 010
 Admis 1986-1995 820 4 120 4 390 14 420 23 730
 Admis 1996-2001 890 3 320 3 250 9 980 17 440
 
Femmes
Nées au Canada 1 % 10 % 17 % 72 % 100 %
Immigrantes 3 % 17 % 19 % 61 % 100 %
 Admises avant 1986 1 % 13 % 17 % 69 % 100 %
 Admises 1986-1995 3 % 21 % 21 % 56 % 100 %
 Admises 1996-2001 6 % 25 % 21 % 48 % 100 %
Hommes
Nés au Canada 1 % 8 % 14 % 77 % 100 %
Immigrants 3 % 12 % 15 % 70 % 100 %
 Admis avant 1986 1 % 9 % 13 % 76 % 100 %
 Admis 1986-1995 4 % 15 % 17 % 64 % 100 %
 Admis 1996-2001 5 % 16 % 17 % 63 % 100 %
Total
Nés au Canada 1 % 9 % 15 % 75 % 100 %
Immigrants 3 % 14 % 17 % 66 % 100 %
 Admis avant 1986 1 % 10 % 15 % 73 % 100 %
 Admis 1986-1995 3 % 17 % 18 % 61 % 100 %
 Admis 1996-2001 5 % 19 % 19 % 57 % 100 %

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les tableaux D-17 à D-20 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

De 1996 à 2001, le niveau de compétence des emplois des diplômés universitaires a augmenté. Cette hausse s’est traduite surtout par un passage des emplois n’exigeant qu’un simple diplôme d’études secondaires à des emplois nécessitant des études universitaires. En ce qui concerne les immigrants admis au cours des cinq années précédant le recensement, le passage des emplois exigeant des études secondaires à des emplois exigeant une formation universitaire s’est chiffré à environ cinq points de pourcentage, tant chez les hommes que chez les femmes.

Figure D-6 : Immigrants selon la période d’immigration et personnes nées au Canada — âgés de 25 à 64 ans — pourcentage des personnes occupées ayant un diplôme universitaire et occupant un emploi pour lequel un diplôme universitaire est requis, selon le sexe, région métropolitaine de recensement de Montréal, 2001

Remarque : Les caractéristiques professionnelles présentées dans les figures D-3 à D-6 ont trait aux employés occupés au moment du recensement ou à l’emploi occupé le plus longtemps de janvier 2000 au 15 mai 2001. Les données concernent les personnes âgées de 25 à 64 ans. On fait abstraction des jeunes, car, comme bon nombre d’entre eux fréquentent toujours un établissement scolaire, ils ont tendance à occuper des emplois à court terme et à temps partiel, qui sont moins susceptibles de correspondre à des choix scolaires et professionnels que ceux des adultes plus âgés. Pour une définition des groupes de professions, voir le glossaire.

Date de modification :