ARCHIVÉ – Étude documentaire de la recherche sur l’opinion publique canadienne concernant le multiculturalisme et l’immigration pour la période 2006-2009

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Sommaire

Le présent rapport a pour objet d’examiner l’ensemble des données publiques sur des questions liées au multiculturalisme et à l’immigration pour les années 2006 à 2009. Les données rassemblées proviennent d’un bon nombre d’entreprises de sondage différentes et portent sur un large éventail de questions. Dans la mesure du possible, les données des dernières années sont comparées aux tendances historiques et, quoique l’étude porte sur le Canada, plusieurs résultats transnationaux sont aussi examinés.

Les données obtenues brossent un tableau relativement complet de la position des Canadiens sur le multiculturalisme et l’immigration. Certains thèmes généraux se dégagent de cette étude. Premièrement, le soutien que la population canadienne accorde au multiculturalisme et à l’immigration est relativement élevé et n’a guère changé au cours des dernières années. Deuxièmement, malgré une bonne dose de soutien à l’égard de la diversité, il y a aussi un soutien constant et marqué pour un certain degré d’assimilation. La population canadienne appuie des niveaux d’immigration relativement élevés selon les normes internationales; elle est tolérante envers les différentes cultures, langues et religions; elle soutient un large éventail de droits minoritaires. Cependant, elle démontre également un solide appui envers l’égalité des personnes; une majorité de Canadiens convient qu’« il ne faut pas modifier les lois et les normes pour répondre aux besoins des minorités » (Angus Reid Strategies, 2008) et n’est pas d’accord pour dire que « les groupes minoritaires doivent avoir des droits particuliers » (Étude électorale canadienne, 2000-2008); enfin, une minorité très importante croit que les immigrants devraient « se fondre dans la société canadienne » au lieu d’être « libres de conserver leurs pratiques religieuses/culturelles » (Environics, 2006).

Ces constatations, parallèlement aux résultats obtenus à environ 80 questions de sondage différentes sur le multiculturalisme et l’immigration, sont examinées en détail dans le présent rapport. Nous soutenons que l’image qui en ressort est celle d’un public canadien tout à fait favorable au multiculturalisme et à l’immigration, mais à certaines conditions.

Date de modification :