Qui conduit un taxi au Canada ?

1. Introduction

Le sous-emploi des immigrants est un sujet fréquemment abordé par les médias canadiens depuis quelques années. L’exemple des chauffeurs de taxi détenant des doctorats et des diplômes en médecine est classique pour démontrer le phénomène des immigrants très instruits occupant des emplois peu spécialisés après leur arrivée au Canada.

Mais à quel point la déqualification des immigrants canadiens – particulièrement au sein de la profession des chauffeurs de taxi – est-elle réelle? Même si les médias ont souvent fait état de titulaires de doctorats et de diplômés en médecine occupant cet emploi, peu d’études sérieuses se sont penchées sur la question.

Le présent document s’appuiera sur les données du Recensement de 2006 pour fournir de l’information sur la participation des immigrants et des personnes natives du Canada au métier de chauffeur de taxi. Il tentera plus précisément de déterminer la mesure dans laquelle les immigrants très instruits exercent ce métier, de même que leurs proportions vis-à-vis de leurs collègues nés au Canada. Enfin, il tracera un portrait général des chauffeurs de taxi du Canada ainsi que de huit grandes régions métropolitaines de recensement (RMR), notamment en ce qui concerne leur statut d’immigrant, leur période d’établissement, leur pays natal, leur niveau d’instruction, leur champ d’études ainsi que l’endroit où ils ont étudié.

1.1. Données, portée et définition de l’analyse

La population de cette analyse est composée de personnes nées au Canada et d’immigrants qui, au moment du Recensement de 2006, étaient âgés d’au moins 15 ans et avaient déclaré que leur emploi principal était la conduite d’un taxi ou d’une limousineNote de bas de page 1. Par souci de concision, seule l’expression « chauffeurs de taxi » sera toutefois employée ci-après pour désigner cette catégorie professionnelle. Afin de comparer les immigrants qui ont été admis à des périodes différentes, ces derniers ont été répartis en trois groupes : les immigrants très récents (qui sont arrivés entre 2001 et 2006); les immigrants récents (qui sont arrivés entre 1996 et 2001) et les immigrants établis (qui sont arrivés avant 1996). Par souci de confidentialité, les données contenues dans cette analyse ont toutes été arrondies au zéro ou au cinq le plus près.

Date de modification :