Vérifier si un permis de travail est nécessaire pour travailler au Canada

Remarque : À compter du 21 novembre 2015, nous n’accepterons plus le formulaire IMM 5802 ‒ Offre d’emploi à un ressortissant étranger dispensé d’une étude d’impact sur le marché du travail. Si votre employeur vous remet une copie dûment remplie de ce formulaire, vous devez lui demander de soumettre de nouveau l’offre d’emploi en ligne par l’intermédiaire du Portail des employeurs.

Si vous faites partie de l’une des catégories d’emploi ci-dessous, vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de travail. Toutefois, il est possible que vous deviez remplir d’autres exigences. Veuillez lire attentivement les renseignements.

Si vous ne faites partie d’aucune des catégories d’emploi ci-dessous, vous devez obtenir un permis de travail. Vous devriez également vérifier s’il est nécessaire d’obtenir une étude d’impact sur le marché du travail.

Emplois pour lesquels vous n’avez pas besoin d’un permis de travail

Liste A à Z

Artistes de spectacle

Les artistes étrangers et leur personnel de soutien principal, c’est-à-dire les personnes essentielles au déroulement du spectacle, seulement s’ils :

  • ne se produisent au Canada que pour une période limitée,
  • ne sont pas embauchés de façon permanente par la société canadienne qui a retenu leurs services,
  • ne participent pas à la réalisation d’un film ou d’émissions télévisées ou radiodiffusées.

Voici quelques exemples :

  • groupe de musique ou troupe de théâtre de l’étranger et son personnel de soutien principal;
  • disc-jockeys;
  • employés d’un cirque étranger ou en tournée;
  • artistes invités travaillant au sein d’un groupe de spectacle canadien pour une période limitée;
  • lutteurs de la World Wrestling Entertainment et membres d’autres groupes similaires;
  • personnes donnant un spectacle pour un événement privé, comme un mariage;
  • participants à un spectacle aérien;
  • participants à un rodéo;
  • artistes assistant ou travaillant à une présentation promotionnelle;
  • producteurs de films (visiteurs d’affaires);
  • utilisateurs de studios cinématographiques et d’enregistrement (se limitant à de petits groupes louant un studio sans pénétrer le marché du travail et aux visiteurs d’affaires);
  • personnes faisant des apparitions dans des émissions canadiennes de télévision ou de radio (intervenants invités), comme des programmes de nouvelles.
Athlètes et entraîneurs
Les équipes, athlètes et entraîneurs étrangers participant à des compétitions au Canada.
Conférenciers
Les conférenciers, les conférenciers commerciaux ou les animateurs de colloque qui prennent la parole dans le cadre d’activités précises, à condition que l’activité ne dure pas plus de cinq jours.
Ecclésiastiques
Les personnes qui travaillent comme pasteurs ou prêtres ayant reçu l’ordination, laïcs ou membres d’un ordre religieux. Leurs fonctions consistent notamment à prêcher une doctrine, à tenir des services religieux et à donner des conseils d’ordre spirituel.
Emploi sur le campus
Les étudiants étrangers qui étudient à temps plein au Canada peuvent travailler sur le campus de l’université ou du collège où ils font leurs études.
Enquêteurs d’accident ou d’incident d’aviation
Les agents accrédités ou les conseillers participant à une enquête sur un accident ou un incident d’aviation menée aux termes de la Loi sur le Bureau canadien d’enquête sur les accidents de transport et de la sécurité des transports.
Étudiants en soins de santé

Les étudiants étrangers en soins de santé effectuant leur stage en médecine ou un travail de courte durée au Canada si :

  • le but principal de leur travail est la formation;
  • la durée de leur formation ne dépasse pas quatre mois;
  • ils ont l’autorisation écrite de l’organisme qui régit leur profession (veuillez noter que certaines provinces n’exigent pas d’autorisation écrite).

Pour plus de détails, veuillez vous reporter à la section Travailler sans permis de travail R186p) – Étudiants en soins de santé dans le Guide des travailleurs étrangers.

Étudiants travaillant hors campus
Les étudiants étrangers qui étudient à temps plein au Canada peuvent être autorisés à travailler hors campus pendant leurs études.
Examinateurs et responsables de l’évaluation
Les professeurs et les spécialistes universitaires évaluant ou supervisant des projets universitaires, des projets de recherche ou des thèses universitaires. Ils peuvent être à l’emploi de groupes de recherches canadiens ou d’écoles canadiennes.
Fonctionnaires des gouvernements étrangers

Les employés d’autres gouvernements. Le Canada a conclu des accords d’échange avec certains pays afin que ses fonctionnaires puissent travailler dans les ministères de ces pays et vice-versa. Les fonctionnaires qui viennent travailler au Canada doivent présenter une lettre officielle s’ils comptent travailler au Canada pendant plus de trois mois.

Fournisseurs de services d’urgence
Les personnes qui prêtent assistance en cas d’urgence, si elles sont au pays pour aider à préserver la vie ou les biens de personnes. Par situation d’urgence, on entend notamment les catastrophes naturelles comme les inondations ou les tremblements de terre ainsi que les accidents industriels qui constituent une menace pour l’environnement.
Inspecteurs de l’aviation civile

Les inspecteurs qui effectuent des inspections de sécurité des opérations aériennes ou de sécurité de passagers pour le compte d’un transporteur aérien commercial assurant des vols internationaux.

Journalistes, équipe de tournage et représentants des médias

Les personnes suivantes :

  • reporters et membres de leur équipe;
  • équipes de presse ou de tournage qui n’entrent pas sur le marché du travail canadien;
  • journalistes travaillant pour une entreprise de presse écrite, diffusée ou sur Internet (journaux, revues, magazines, émissions de télé, etc.) si l’entreprise n’est pas canadienne;
  • correspondants résidents;
  • personnel de gestion et d’administration, pourvu que l’événement soit de courte durée (six mois ou moins).
Juges, arbitres et officiels similaires

Les officiels de compétitions internationales amateurs qui feront office de juge ou d’arbitre dans le cadre d’événements artistiques ou culturels comme :

  • des festivals de musique ou de danse,
  • des expositions d’animaux,
  • des compétitions agricoles.
Membres d’équipage

Les membres d’équipage, comme les camionneurs, les chauffeurs d’autocar et le personnel d’exploitation et d’expédition en aviation :

  • s’ils travaillent sur des véhicules d’appartenance et d’immatriculation étrangères, qui servent principalement au transport international de biens et de passagers;
  • si leurs fonctions sont liées à l’exploitation des moyens de transport ou à la prestation de services aux passagers.
Membres de la famille des représentants d’un gouvernement étranger

L’époux et les enfants des représentants étrangers.

  • Ils doivent être accrédités (sous forme de vignette dans le passeport) par Affaires mondiales Canada (AMC). Si les personnes ne sont pas accréditées, AMC les aiguillera vers un agent d’immigration pour qu’elles présentent une demande selon le processus régulier.
  • Ces personnes doivent obtenir une lettre de non-objection d’AMC (habituellement délivrée seulement s’il existe une entente réciproque concernant l’emploi avec le pays d’origine de la personne). Pour savoir comment obtenir cette lettre, veuillez communiquer avec le Bureau du protocole d’AMC.
Organisateurs de congrès

Les personnes qui organisent des réunions ou des congrès internationaux.

Remarque : Les personnes qui offrent des services techniques lors de ces événements doivent avoir un permis de travail. Ces services comprennent les suivants : services audiovisuels, décoration de scène, construction, installation et désassemblage.

Personnel militaire

Les membres des forces armées d’un autre pays s’ils sont en possession d’ordres de mission indiquant qu’ils entrent au Canada en vertu de la Loi sur les forces étrangères présentes au Canada.

Représentants d’un gouvernement étranger

Les diplomates et les représentants officiels d’autres pays ou des Nations Unies, de même que leur personnel.

Témoins experts ou investigateurs

Les experts qui témoignent devant un organisme de réglementation ou un tribunal.

Visiteurs d’affaires

Les visiteurs d’affaires qui se rendent au Canada pour faire des affaires internationales sans s’intégrer au marché du travail canadien.

Remarque : Les « gens d’affaires » ne désignent pas les mêmes personnes.

Vidéo d’instructions

La biométrie – étape par étape
Date de modification :