Déterminer son admissibilité – Visiter pour affaires

Vous êtes un visiteur commercial si vous avez l’intention de faire un séjour temporaire au Canada pour :

  • trouver des moyens de faire croître votre entreprise;
  • faire des placements;
  • consolider des relations d’affaires.

Si vous êtes un visiteur commercial, vous pourriez devoir demander une AVE ou un visa pour venir au Canada. Déterminez si vous avez besoin d’une AVE ou d’un visa.

Si vous avez besoin d’une AVE, vous devez :

  • l’obtenir lorsque vous planifiez votre voyage – n’attendez pas à la dernière minute pour faire votre demande; et
  • voyager à destination du Canada avec le passeport que vous avez utilisé pour obtenir votre AVE.

Si vous avez besoin d’un visa de visiteur, vous devez envoyer certains documents avec votre demande :

  • une lettre d’invitation de votre partenaire d’affaires potentiel au Canada; et
  • les coordonnées de cette personne pour la joindre en tout temps (24 heures sur 24).

Vous pourriez également avoir besoin d’une carte d’identité ou d’une preuve que vous avez un emploi.

À titre de visiteur commercial, vous devez faire la preuve que :

  • vous avez l’intention de rester au Canada pendant moins de six mois;
  • vous n’avez pas l’intention d’entrer sur le marché du travail canadien;
  • votre principal lieu d’affaires et votre principale source de revenus et de profits sont situés à l’extérieur du Canada;
  • vous avez des documents à l’appui de votre demande;
  • vous satisfaites aux exigences de base pour être admis au Canada, c’est-à-dire que vous :
    • êtes titulaire d’un titre de voyage valide, comme un passeport;
    • avez suffisamment d’argent pour toute la durée de votre séjour ainsi que pour retourner dans votre pays d’origine;
    • avez l’intention de quitter le Canada à la fin de votre séjour;
    • ne représentez pas un risque en matière de criminalité, de sécurité ou de santé pour la société canadienne.

Les activités commerciales transfrontalières peuvent comprendre, sans s’y limiter, les activités suivantes :

  • acheter des biens ou des services canadiens au nom d’une entreprise ou d’un gouvernement étranger;
  • prendre une commande de biens ou de services;
  • assister à une réunion, une conférence, une convention ou une foire commerciale;
  • fournir un service après-vente (rôle de gestion et non une aide pratique);
  • recevoir une formation offerte par une société mère canadienne pour laquelle vous travaillez à l’étranger;
  • former les employés de la filiale canadienne d’une entreprise étrangère;
  • recevoir une formation offerte par une entreprise canadienne qui vous a vendu de l’équipement ou des services.

En vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain, un ressortissant américain ou mexicain peut également prendre part à d’autres activités, comme une recherche, une activité de marketing et des services généraux. Pour plus de renseignements, consultez le site Web d’Affaires mondiales Canada.

Si vous avez l’intention de rester au Canada pendant plus de six mois ou d’y travailler, il se peut que vous soyez considéré comme un travailleur temporaire et que vous deviez présenter une demande de permis de travail.

En vedette

Date de modification :